Articles ayant le mot-clé « Tramway-SRB »

7
Août
2021

La population en faveur du Réseau express de la Capitale

  

Article de Josyanne Prescott. Le Journal de Lévis.

C’est lors d’un point de presse, tenu le jeudi 5 août, que le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, annonçait les résultats du sondage sur l’accord de la population au sujet du Réseau express de la Capitale (REC). Pour l’occasion, il était accompagné de Marie-Josée Morency, directrice générale de la Chambre de commerce de Lévis.

Le sondage a été commandé par la Chambre de commerce de Lévis, qui assure la coordination des activités du regroupement en faveur du REC, et a été réalisé par la firme Léger. Ce sont 2 000 répondants provenant de la Capitale nationale (1 000), de Lévis (500), de Bellechasse (300) et de la Côte-de-Beaupré (200) qui ont été sondés.

Le sondage concernait le degré d’adhésion des répondants à l’égard du Réseau express de la Capitale et de ses quatre composantes, soit le tunnel Québec-Lévis, le tramway, l’ajout de voies réservées pour desservir les banlieues ainsi que l’interconnexion du réseau de transport en commun entre les deux rives, à la tête des ponts. Globalement, ce sont 70% des répondants qui sont en total accord avec le projet.

Selon le maire de Lévis, les résultats sont concluants. « Au fond, le résultat de ces sondages confirme que le gouvernement du Québec est dans la bonne voie avec son intention ferme de commencer les travaux du tunnel Québec-Lévis dès l’automne 2022. Quand on a 70% d’appui des populations régionales au projet gouvernemental du Réseau express de la Capitale, c’est un pensez-y-bien. »


Catégorie(s) : Gouvernement,  Transports

Publié le samedi 7 août 2021 à 23:39
Modifié le samedi 7 août 2021 à 23:47

16
Mai
2021

Le troisième lien se rendra à ExpoCité

  

Article de Stéphanie Martin. Le Journal de Québec.

Le tunnel Québec-Lévis aboutira à ExpoCité et comportera deux stations, sur la colline Parlementaire et dans Saint-Roch.

La carte a été rendue publique par la station radiophonique FM93, et Le Journal a été en mesure de confirmer qu’il s’agit bien du projet d’ensemble en transport que le gouvernement concocte pour la région de Québec. Un projet nommé « Réseau express de la Capitale » (REC), à l’image du Réseau express métropolitain, à Montréal.

=> La suite au journaldequebec.com.


Catégorie(s) : Gouvernement,  Transports

Publié le dimanche 16 mai 2021 à 16:16
Modifié le dimanche 16 mai 2021 à 16:23

1
Mai
2019

Troisième lien : le GIRAM mise plutôt sur des tramways

  

Article de Érick Deschenes. Le Journal de Lévis.

S’il n’en tenait qu’au Groupe d’initiatives et de recherches appliquées au milieu (GIRAM), le troisième lien routier inter-rives désiré par plusieurs dans la région ne verrait jamais le jour.

Dans son plan de propositions pour lutter contre la congestion routière, présenté aux médias le 30 avril, le regroupement lévisien demande que le transport collectif soit privilégié, notamment par la construction d’un tunnel inter-rives réservé uniquement aux tramways.

« On est vraiment à contre-courant. Le troisième lien est un projet avec une vision du siècle dernier. Nous proposons une solution du 21e siècle. Ce qui aura un effet à long terme sur la congestion routière, c’est le transport collectif. Il faut donc miser sur autre chose qu’un troisième lien routier », a d’emblée lancé Gaston Cadrin, membre du GIRAM et principal contributeur au plan, lors d’un point de presse au campus de Lévis de l’UQAR.

Les actions désirées par le regroupement citoyen seraient regroupées en deux phases. Dans la première étape, le GIRAM désire qu’un tunnel reliant les centres-villes de Lévis (axe du boulevard Alphonse-Desjardins) et de Québec (quartier Saint-Roch) soit construit. Cette infrastructure permettrait de raccorder l’est de Lévis au système de transport structurant prévu sur la Rive-Nord puisque le tunnel ne serait réservé exclusivement qu’au transport de passagers en tramway.

Cette ligne s’amorcerait de l’autre côté de l’autoroute 20, entre la route du Président-Kennedy et la route Mgr-Bourget, dans un stationnement incitatif. Ce dernier permettrait aux citoyens des municipalités avoisinantes Lévis, principalement ceux de Bellechasse, de traverser à Québec sans avoir à utiliser leur voiture.


Catégorie(s) : Environnement,  Gouvernement,  Transports

Publié le mercredi 1 mai 2019 à 12:50
Modifié le mercredi 1 mai 2019 à 12:50

19
Mar
2019

Interconnexion : les autobus de Lévis iront à Québec

  

Article de Marc-Antoine Lavoie. Ici Radio-Canada.ca – Région de Québec.

On ne verra jamais d’autobus du Réseau de transports de la Capitale (RTC) s’aventurer à Lévis, confirme Gilles Lehouillier. Le maire affirme que deux solutions sont à l’étude pour assurer l’interconnexion entre les deux rives et que ce sont les véhicules de Lévis « qui vont traverser à Québec, peu importe le scénario ».

Les autobus de la Société de transport de Lévis (STLévis) s’arrêteront donc près d’un pôle d’échange au nord des ponts Pierre-Laporte et de Québec.

Sans préciser l’endroit exact où les passagers passeront de réseau de transport à l’autre, le maire de Lévis indique que le ministère des Transports du Québec (MTQ) a « déposé deux scénarios pour assurer l’interconnexion dans l’ouest ».

=> La suite sur Ici Radio-Canada.ca.


Catégorie(s) : Transports

Publié le mardi 19 mars 2019 à 12:19
Modifié le mardi 19 mars 2019 à 12:19

3
Déc
2018

L’étude sur l’interconnexion entre Lévis et Québec reprise par le ministère

  

Article de Jean-François Néron. Le Soleil.

L’étude sur l’interconnexion entre Lévis et Québec en matière de transport en commun change de main. C’est finalement le ministère des Transports qui évaluera le scénario à retenir pour connecter les deux rives.

Le gouvernement libéral avait annoncé au printemps une enveloppe de 8 millions $ pour que Lévis prenne en charge le dossier de l’interconnexion. À l’époque, le maire Gilles Lehouillier s’était dit ravi de pouvoir mener cette étude. Il en avait même fait une exigence. Aujourd’hui, il se ravise.

=> La suite sur lesoleil.com.


Catégorie(s) : Gouvernement,  Transports

Publié le lundi 3 décembre 2018 à 12:33
Modifié le lundi 3 décembre 2018 à 12:33

16
Nov
2018

Le tramway de Québec jusqu’à Lévis, rêve Gilles Lehouillier

  

Article de Marc-Antoine Lavoie. ICI Radio-Canada.ca – Région de Québec.

Le futur tramway de Québec « pourrait traverser à Lévis » estime le maire Gilles Lehouillier qui prédit déjà un développement massif de l’est de sa ville.

La densité de la population dans l’est de Lévis ne justifie pas pour l’instant l’établissement d’un système de transport en commun lourd, convient M. Lehouillier. Mais la construction du 3e lien viendra tout changer, assure-t-il.

=> La suite sur ici.radio-canada.ca


Catégorie(s) : Gouvernement,  Transports

Publié le vendredi 16 novembre 2018 à 12:21
Modifié le vendredi 16 novembre 2018 à 12:21

5
Juil
2018

Lehouillier n’est pas convaincu par le projet de métro aérien

  

Article de Louis-Phillipe Samson. Le Journal de Lévis.

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a rencontré le 27 juin les promoteurs du projet de métro aérien, qui n’a pas été retenu pour le projet de transport collectif structurant à Québec, au profit du tramway. Le maire conserve quelques interrogations quant à ce projet de métro aérien, exprimées en marge de la conférence de presse révélant les résultats du sondage sur le troisième lien.

« C’est un projet qui est intéressant, mais nous ne sommes pas convaincus encore, a précisé M. Lehouillier. Je ne suis pas un expert, sauf que la question que je vais poser au bureau d’étude sur le troisième lien est : ‘’Est-ce que ce projet a été regardé? » et, si oui, ‘’Quelles en sont les conclusions? ». » Le maire a annoncé que les promoteurs également ne sont pas convaincus que les études préalables au tramway ont été réalisées.

Le maire a ajouté qu’il éprouvait quelques difficultés à saisir le montage financier proposé par le consortium. « On nous dit que ce serait un projet privé, mais si c’est un projet privé, il ne peut pas se financer tout seul. Je n’ai jamais vu un système de transport en commun qui se finance à 100 % au privé et qui est rentable. Ça va être impossible s’il n’y a pas des deniers de l’État d’impliqués », a commenté le premier magistrat lévisien.

« C’est vrai que c’est plus léger que certains types de monorails qu’on voit ailleurs et qui sont faits en béton. Ici, ce sont plus des structures de métal léger. C’est sûr que c’est plus facile de contrôler les coûts de réalisation parce vous ne refaites pas les infrastructures de rues », a analysé Gilles Lehouillier.

Le maire voit déjà quelques possibilités pour ce projet, s’il devait voir le jour. « Sur le boulevard Guillaume-Couture, par exemple, on pourrait passer un bon bout sur des emprises ferroviaires abandonnées qui sont à l’arrière du boulevard. Ce sont des possibilités qui sont là », a proposé le maire.

Cependant, le maire se devait de peser les avantages et inconvénients d’un tel projet, même s’il ne cherchait qu’à obtenir des informations en participant à cette rencontre. « L’avantage, c’est que ça peut être fait à faible coût. En principe, on n’a pas à bouger d’infrastructures existantes. Il passerait sur des emprises sans affecter la circulation parce qu’il est en hauteur. La contrainte majeure, ce serait l’acceptabilité sociale d’un tel projet », a constaté Gilles Lehouillier.


Reproduit avec autorisation.


Catégorie(s) : Gouvernement,  Transports

Publié le jeudi 5 juillet 2018 à 12:42
Modifié le jeudi 5 juillet 2018 à 12:43

27
Juin
2018

Métro aérien : opération séduction du consortium dans la capitale

  

Article de Jean-Luc Lavallée. Le Journal de Québec.

Les représentants d’un consortium qui fait la promotion d’un métro aérien à Québec sont en visite dans la capitale, ce mercredi, afin de « démystifier » leur projet et remettre les pendules à l’heure sur les coûts « erronés » véhiculés par la Ville.

Récemment, le maire Régis Labeaume a démoli ce projet évalué à 2,3 G$ pour 61 km de voies aériennes, affirmant qu’il en coûterait plutôt 100 M$ pour chaque kilomètre, loin des chiffres avancés par les promoteurs.

=> La suite sur journaldequebec.com.


Catégorie(s) : Transports

Publié le mercredi 27 juin 2018 à 12:42
Modifié le dimanche 1 juillet 2018 à 0:02

16
Juin
2018

Projet rejeté par Québec : Lévis rencontrera les promoteurs du métro aérien

  

Article de Stéphanie Martin. Le Journal de Québec.

La Ville de Lévis a sollicité une rencontre avec les promoteurs du projet de métro aérien pour les deux rives.

Le Journal révélait jeudi le projet de PwC et Arup, évalué à 2,3 milliards $, qui a été rejeté par la Ville de Québec et qui prévoyait de desservir Québec et Lévis sur un parcours de 61 km.

=> La suite sur journaldequebec.com.


Catégorie(s) : Gouvernement,  Transports

Publié le samedi 16 juin 2018 à 0:10
Modifié le dimanche 1 juillet 2018 à 0:04

4
Juin
2018

3e lien : la Rive-Sud seule au front

  

Article de Eric Gourde. La Voix du Sud.

Le dossier d’un 3e lien entre Québec et Lévis sera défendu uniquement par les intervenants de la Rive-Sud, celui-ci n’ayant pas le même intérêt au nord du St-Laurent.

C’est du moins ce que l’on distingue des propos du maire de Beaupré, Jacques Renaud, qui précise qu’aucune position n’a été prise par la MRC de La Côte-de-Beaupré dans le dossier. « Ce n’est pas vraiment un dossier prioritaire, mais nous sommes sensibles à ça. On se doit de prendre position. Pour moi cependant c’est important d’avoir un 3e lien à l’Est pour assurer une vitalité économique. »

=> La suite de l’article sur lavoixdusud.com.


Catégorie(s) : Gouvernement,  Transports

Publié le lundi 4 juin 2018 à 12:35
Modifié le lundi 4 juin 2018 à 12:35

Pages :1234»