27
Avr
2017

Avis aux lecteurs de Lévis Urbain

  

Lévis Urbain.ca a été la victime au cours du mois de février d’un virus qui a grandement affecté son fonctionnement. Nous avons dû nous résoudre à mettre hors service le blogue et à le reconstruire à partir de sauvegardes.

Nous sommes à restaurer le blogue petit à petit et cela explique pourquoi le contenu y est peu abondant en ce moment. Il pourra arriver à l’occasion que des liens menent vers des pages inexistantes. Nous nous excusons pour ce désagrément.


Catégorie(s) : Non classé

Publié le jeudi 27 avril 2017 à 22:35
Modifié le vendredi 12 mai 2017 à 7:31

20
Août
2017

Pont de Québec : « Le moment est venu de passer à l’action » -Gilles Lehouillier

  

Article de Louis-Phillipe Samson. Le Journal de Lévis.

Pour le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, le dossier de la peinture du pont de Québec a assez duré. Il se demande toujours pourquoi les travaux n’ont pas été amorcés avec les 100 millions $ disponibles.

Le maire fait valoir qu’en commençant les travaux, l’évaluation des coûts totaux pourrait se préciser. « Si on commence avec 100 M$, on a le temps de regarder à quel prix on va continuer l’entretien, a expliqué le maire. Ce premier 100 M$ nous permettrait de savoir ce qu’il y en est au niveau des coûts. Il nous permettrait d’aller en appel d’offres pour une partie. »

Lors de la campagne électorale fédérale de 2015, le gouvernement libéral avait pris l’engagement de régler le dossier de la peinture du pont de Québec. Le maire déplore que cet engagement ne soit toujours pas respecté. « Il y a un leadership qui appartient au gouvernement fédéral dans ce dossier. On ne sent pas en ce moment que le gouvernement force le jeu avec personne et c’est ça qui est malheureux », a-t-il déploré

Avec les délais qui s’accumulent, M. Lehouillier en vient à se questionner sur la présence réelle de ces 100 M$. « Ma question est : pourquoi ne commence-t-on pas les travaux? On ne fera pas 400 M$ de travaux d’un coup, a ajouté le premier magistrat. Ça fait plusieurs fois que je propose de commencer les travaux et tout le monde dort. Est-il vraiment là ce 100 M$ ou il est virtuel ? »


Catégorie(s) : Non classé

Publié le dimanche 20 août 2017 à 22:45
Modifié le dimanche 20 août 2017 à 22:45

20
Août
2017

La piste cyclable du parc de la rivière Etchemins est inaugurée

  

Article de Louis-Phillipe Samson. Le Journal de Lévis.

La Ville de Lévis a procédé à l’inauguration de la piste cyclable du parc de la rivière Etchemin le 18 août. Cette action vient mettre un terme à une première phase de travaux qui sont effectués dans le parc.

La piste devient ainsi le plus important lien dans l’interconnexion du réseau cyclable de Lévis avec ses 5,1 km. Les travaux ont nécessité des investissements de 3,8 M$. De ce montant, 1,8 M$ ont été utilisés dans l’acquisition de terrains et 2 M$ ont permis la réalisation de la piste cyclable, d’une structure de protection sous l’autoroute 20, d’aire de repos et d’un belvédère, qui sera complété d’ici novembre. Des économies de 400 000 $ ont été réalisées sur les travaux alors qu’un budget de 2,4 M$ était initialement prévu.

En conférence de presse, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, s’est montré très fier du résultat obtenu. « Le parc sera utilisable à l’année avec le vélo l’été et le ski de fond en hiver, a-t-il déclaré. La superficie totale du parc représente 3 fois et demie la superficie des Plaines d’Abraham à Québec. » 61 % de cette étendue est composée de territoire forestier. On y retrouve une cinquantaine d’espèces d’oiseaux, il y a au moins 17 espèces de poissons dans la rivière et plusieurs animaux, dont des chevreuils.

Le parc de la rivière Etchemin est « un joyau inestimable, c’est un lègue pour les générations futures, a déclaré le maire. Il pourra y avoir des travaux d’aménagement à l’infini pendant 15 à 20 ans. On peut aménager des sentiers pédestres, un chalet de services pour le ski de fond et le stationnement à l’entrée sont déjà prévus. »


Catégorie(s) : Non classé

Publié le dimanche 20 août 2017 à 22:41
Modifié le dimanche 20 août 2017 à 22:41

13
Août
2017

Reconnaissance mondiale pour le Corsaire de Lévis

  

Article de Ici Radio-Canada.ca Section Québec

La bière Kirke, de la microbrasserie Corsaire de Lévis, a obtenu le titre de meilleure bière de type « session bitter » au monde, vendredi, aux Prix mondiaux de la bière, remis à Londres.

Cette distinction aux World Beer Awards demeure la plus prestigieuse au monde, affirme Martin Vaillancourt, maître brasseur et propriétaire du Corsaire. C’est la deuxième année que la microbrasserie de Lévis participait à la compétition.

« L’an dernier, la Kirke a gagné le country winner. Ça veut dire la meilleure représentation du style pour le pays. C’est comme l’équivalent de gagner le championnat canadien », explique-t-il.

=> La suite sur Ici Radio-Canada.ca.


Catégorie(s) : Non classé

Publié le dimanche 13 août 2017 à 12:27
Modifié le dimanche 13 août 2017 à 12:28

5
Août
2017

Lehouillier veut préserver l’église Sainte-Jeanne-d’Arc

  

Article de Patrica Cloutier. Le Soleil.

Lorsqu’elle fermera ses portes au culte, l’église Sainte-Jeanne-d’Arc doit éviter d’être démolie, croit le maire de Lévis, Gilles Lehouillier.

« J’avise les gens qui pourraient être intéressés à se porter acquéreurs du bâtiment qu’avant d’envisager la démolition, ils sont mieux d’y réfléchir comme il faut avant d’acheter. Parce qu’on va être très exigeants […] notre objectif étant de conserver le bâtiment », a réagi le maire en mêlée de presse vendredi.

Le Soleil a révélé lundi que la paroisse Saint-Joseph-de-Lévis souhaite fermer d’ici deux ans cette petite église blanche de 200 places, située entre fleuve et falaise sur la rue Saint-Laurent, près de l’Anse-Tibbits.

M. Lehouillier croit que comme elle est située dans un milieu « sensible », qui a une haute valeur historique, elle devrait rester debout. « L’Anse-Tibbits, c’est le lieu de convergence de tout le transport ferroviaire au début du XXe siècle dans la région de Québec », plaide-t-il.

=> La suite sur lesoleil.com.


Catégorie(s) : Non classé

Publié le samedi 5 août 2017 à 2:56
Modifié le samedi 5 août 2017 à 13:20

25
Juil
2017

Nouvelles rues au carrefour Saint-Romuald

  

Article de Patricia Cloutier. Le Soleil.

(Québec) La Ville de Lévis entreprendra sous peu des travaux de 1 million $ pour doter le carrefour Saint-Romuald de deux nouvelles rues et d’une place publique.

Les travaux devraient commencer en octobre et s’échelonner jusqu’à l’été 2018. La Ville de Lévis a fait savoir par voie de communiqué lundi que les travaux auront lieu en trois phases, afin de minimiser les impacts sur la circulation.

=> La suite sur lesoleil.com.


Catégorie(s) : Non classé

Publié le mardi 25 juillet 2017 à 11:24
Modifié le mardi 25 juillet 2017 à 11:24

24
Juil
2017

Le quai Paquet animé durant le Rendez-vous 2017

  

Le Ville de Lévis a profité du Rendez-vous 2017 pour animer le quai Paquet durant tout le week-end.

Beaucoup, beaucoup et beaucoup de gens ont essayé de prendre le traversier samedi durant le rendez-vous 2017. J’ai dû renoncer car l’attente était très longue (entre 2 et 3 heures).

Durant la même journée, il y avait le Food Truck Happening où 8 camions de rue étaient présents. (Petit message au maire de Québec, la bouffe de rue s’installe où il y a du monde qui sera sur place et non de déplacer des gens vers un camion rue dans un secteur quelconque). Vous avez manqué le bateau (sans jeu de mots) au Vieux-Port.

J’ai visité plusieurs pays où les camions de rue ont pignon sur rue et où plusieurs activités se déroulent. On ne demande pas aux gens de se déplacer vers un camion de rue mais plutôt l’inverse. (On appelle cela un camion de rue, il se promène dans les rues où il y a des festivités…)

Bravo à la Ville de Lévis d’avoir profité de cette fin de semaine pour avoir animer le quai Paquet.

 


Catégorie(s) : Non classé

Publié le lundi 24 juillet 2017 à 14:03
Modifié le lundi 24 juillet 2017 à 22:38

24
Juil
2017

Le Carrefour Saint-Romuald prend de l’expansion

  

Article de Mélanie Labrecque. Le Peuple Lévis.

La qualité de vie du Carrefour Saint-Romuald sera améliorée.
© Gracieuseté Ville de Lévis.

Le prolongement de la rue de Courchevel et la construction de la rue de la Vanoise doit commencer au mois d’octobre. Le projet évalué à 1 M$ sera réalisé en trois étapes et permettra d’améliorer la desserte routière dans le Carrefour Saint-Romuald.

La Ville de Lévis lancera les appels d’offres pour les deux premières phases le 7 août. Elles consistent à la construction de la rue de la Vanoise et au prolongement de la rue de Courchevel.

L’aménagement de la rue de la Vanoise commencera en octobre et sera finalisé au printemps prochain. Parmi les installations, on retrouve la mise en place d’une rue d’ambiance avec stationnement latéral, de larges trottoirs et une piste cyclable multifonctionnelle. Elle reliera le boulevard Guillaume-Couture et la rue de Courchevelle.

Au printemps et à l’été 2018, Lévis se concentrera sur le prolongement de la rue de Courchevel. Des voies de virage seront ajoutées ce qui facilitera la circulation dans le secteur.

Enfin, la Ville lancera l’appel d’offres pour l’aménagement d’une place publique à l’intersection des rues de Courchevel et de la Vanoise à l’automne. L’endroit sera transformé en un lieu de rassemblement pour bonifier la vie de quartier pour les résidents du secteur.


Article reproduit avec autorisation.


Catégorie(s) : Non classé

Publié le lundi 24 juillet 2017 à 13:40
Modifié le mardi 25 juillet 2017 à 11:19

21
Juil
2017

La Société de transport de Lévis reçoit plus de 5M$

  

Article de Mélanie Labrecque. Le Peuple Lévis.

À moyen terme, la STLévis souhaiterait remplacer ses autobus hybrides par des bus électriques.  ©TC Media – Mélanie Labrecque.

La Société de transport de Lévis (STLévis) peut maintenant aller de l’avant avec deux projets majeurs d’infrastructure et l’achat de bus hybrides. Les gouvernements du Québec et du Canada ont confirmé ce matin l’octroi d’une importante aide financière qui assure leur réalisation.

« Monsieur [Michel] Patry nous a dit que si la STLévis n’avait pas reçu ce financement, il n’y aurait pas eu d’annonce. Je pense qu’on peut se réjouir », a mentionné la ministre responsable de Chaudière-Appalaches, Dominique Vien. La part des gouvernements représente 90% de la facture: 2,8 M$ pour le fédéral et 2,3 M$ pour Québec.

« Il y a des opportunités qu’on ne peut pas manquer », a ajouté le président de la STLévis, Michel Patry. Il explique que les fonds serviront à l’agrandissement du garage de la rue Saint-Omer de plus de 5000 p2. Les travaux débuteront prochainement pour s’achever en décembre. « Il a atteint sa capacité maximale. Nous sommes obligés de laisser des autobus dehors », a-t-il illustré.


Catégorie(s) : Non classé

Publié le vendredi 21 juillet 2017 à 16:42
Modifié le lundi 24 juillet 2017 à 22:33

21
Juil
2017

Asterix : le plus grand navire militaire canadien construit à Lévis

  

Article de Geoffré Samson. Le Peuple Lévis.

La traditionnelle bouteille de champagne qui annonce le dévoilement et l’inauguration d’Asterix. © Photo TC Media – Geoffré Samson.

Le Chantier Davie de Lévis a inauguré Aterix, le premier grand navire militaire construit au pays depuis plus de 20 ans.

Plusieurs milliers de visiteurs se sont déplacés pour l’événement, en plus d’une centaine de dignitaires, élus fédéraux, provinciaux et municipaux qui étaient présents pour le baptême du bateau de 20000 tonnes.

D’une longueur équivalente à deux terrains de football et d’une largeur de 25,2 mètres, le bateau quittera Lévis en novembre prochain pour s’amarrer au port d’Halifax, puis se dirigera ensuite vers la Colombie-Britannique.

Construit à partir d’un porte-conteneur, il aura une multitude de fonctions comme le réapprovisionnement des troupes de la Marine Royale canadienne dans le monde. L’équipage d’Asterix sera composé de 116 militaires et 31 civils, il pourra transporter jusqu’à 7 tonnes de carburant, produire 450 tonnes d’eau potable quotidiennement, accueillir 60 personnes dans son hôpital. Il est doté de cuisines pouvant nourrir plus de 1000 personnes, et est le premier navire canadien à profiter d’une salle d’entraînement.

Pouvant atteindre une vitesse de 25 nœuds, le navire compte deux grues, deux hangars d’hélicoptères, un héliport, en plus d’avoir des garages pour stationner des véhicules.

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, devant le navire militaire Asterix.
© Photo TC Media – Geoffré Samson.


Catégorie(s) : Non classé

Publié le vendredi 21 juillet 2017 à 16:36
Modifié le lundi 24 juillet 2017 à 22:40

21
Juil
2017

Coup d’envoi au chantier de l’Espace Marie-Victorin

  

Article de Valérie Maltais. Le journal de Lévis

La première pelletée de terre du chantier de la Coopérative de solidarité Espace Marie-Victorin, à Saint-Nicolas, a été donnée le 20 juillet, en présence des différents partenaires de ce projet, le plus important jamais réalisé en ce qui a trait aux logements abordables à Lévis.

Ce chantier consiste à ériger trois immeubles totalisant 104 logements, qui abriteront des familles à faible revenu (38 logements), des personnes seules (14 logements), ainsi que des personnes âgées autonomes (3 logements) et en perte d’autonomie (49 logements). Ces dernières profiteront également du service de repas. De plus, la coopérative fournira trois espaces communautaires pour le Cercle des fermières, la Corporation Village en Arts et Revitalisation Village Saint-Nicolas.

« La Ville est fière de cette initiative, qui contribuera au dynamisme social et économique de notre milieu, a indiqué Clément Genest, conseiller municipal du secteur Saint-Nicolas. Ce projet répondra à un réel besoin au sein de notre communauté. »

« Je félicite les administrateurs de la Coopérative de solidarité Espace Marie-Victorin pour avoir mis de l’avant ce projet qui viendra améliorer les conditions de vie de personnes moins favorisées », a ajouté à son tour Dominique Vien, ministre responsable de la région de Chaudière-Appalaches.


Catégorie(s) : Non classé

Publié le vendredi 21 juillet 2017 à 5:41
Modifié le lundi 24 juillet 2017 à 22:44

Pages :1234567...42»