27
Sep
2020

Une nouvelle expansion pour le Marché Carrier

  

Article de Alexandre Bellemare. Le Journal de Lévis

 

Le Marché Carrier prendra de nouveau de l’expansion afin d’offrir la livraison de ses produits prêts-à-manger, un investissement d’environ 700 000$. CRÉDIT : ALEXANDRE BELLEMARE

Le Marché Carrier vient d’acquérir le terrain du restaurant Denis de la jungle, voisin du commerce vieux de 50 ans. Avec cette nouvelle acquisition, l’entreprise de Pintendre investira près de 700 000 $ afin de construire une nouvelle usine spécialisée en prêt-à-manger afin de livrer ses produits dans l’ensemble de la province.

Le restaurant Denis de la jungle annonçait sa fermeture sur sa page Facebook, le 31 août dernier. «C’est avec regret que nous annonçons la fermeture du Restaurant Denis de la jungle qui aura lieu le vendredi 18 septembre 2020. Ces dernières années, le manque d’employés est devenu trop problématique. Je remercie sincèrement ceux et celles qui sont venus nous encourager en salle à manger et/ou en commandes pour emporter. Merci à vous tous!», pouvait-on lire.

Jean Carrier, propriétaire du Marché Carrier, a donc acquis le terrain du restaurant de Pintendre dans le but de construire son dernier projet d’expansion avant sa retraite, croit-il. «L’objectif, c’est de voir les produits du Marché Carrier partout dans la province», explique-t-il.


Catégorie(s) : Commerce - Économie

Publié le dimanche 27 septembre 2020 à 9:58
Modifié le dimanche 27 septembre 2020 à 10:13

27
Sep
2020

La Maison Dessercom est inaugurée

  

Article de Érick Deschênes. Le Journal de Lévis.

 

Pour souligner l’ouverture prochaine de la Maison Dessercom, François Paradis, député de Lévis, Julie Suzanne Doyon, Maxime Laviolette, Clarence Pelletier, président des membres de tradition chez Dessercom, Daniel Paré, président-directeur général du CISSS-CA, Marco Décelles, directeur général de la FQC, et Gilles Lehouillier, maire de Lévis, ont coupé le traditionnel ruban.

C’est en présence d’élus et de collègues que les dirigeants de Dessercom, de la Fondation Hôtel-Dieu de Lévis (FHDL), du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) et de la Fondation québécoise du cancer (FQC) ont officiellement inauguré la Maison Dessercom, le 10 septembre dernier.

Alors que le bâtiment est déjà présent dans le paysage de l’Hôtel-Dieu de Lévis depuis plusieurs mois, la crise sanitaire actuelle a malheureusement obligé les organismes derrière sa création à reporter son inauguration, à la semaine dernière, et son ouverture officielle au 28 septembre.

Rappelons que ce printemps, les lits disponibles dans cette nouvelle hôtellerie hospitalière ont été mis à la disposition du CISSS-CA, au cas où l’Hôtel-Dieu de Lévis aurait été débordé de patients en raison de la pandémie. Après ce nouveau rôle que pourrait être appelé à jouer de nouveau l’édifice de la rue Wolfe dans les prochains mois, la Maison Dessercom et ses 30 chambres pourront cependant accomplir sa mission initiale dès le 28 septembre prochain.

Les résidents de la Chaudière-Appalaches qui doivent se déplacer pour des traitements répétés sans hospitalisation à l’Hôtel-Dieu de Lévis ou au Centre régional intégré en cancérologie (CRIC) pourront y séjourner à prix modique dès la fin du mois de septembre. En effet, chaque usager qui désire passer une nuitée dans cette hôtellerie hospitalière devra débourser entre 30 $ et 60 $. De plus, les personnes qui séjourneront à la Maison Dessercom pourront profiter de plusieurs activités et d’une ambiance propice à la relaxation afin de se changer les idées.


Catégorie(s) : Scène Lévisienne

Publié le dimanche 27 septembre 2020 à 9:52
Modifié le dimanche 27 septembre 2020 à 9:52

5
Août
2020

Un Benny & Co à Lévis

  

Article de Érick Deschênes. Le Journal de Lévis.

Le restaurant de Lévis. Crédit Courtoisie

La 61e succursale de la chaîne de restaurants Benny & Co ouvrira ses portes à Lévis, en septembre. Ironie de l’histoire économique, le nouvel établissement occupera les mêmes locaux qu’occupait jusqu’à sa fermeture la succursale PFK du quartier Lévis, sur la route du Président-Kennedy.

«Ça fait longtemps que nous recevions des demandes de Lévisiens pour qu’on ouvre une succursale dans la ville. On y travaille depuis 2012, mais jusqu’à tout récemment, nous ne trouvions pas le bon site. Nous préférions être patients et trouver l’endroit idéal pour notre succursale, ce qui est arrivé récemment», a expliqué Yves Benny, vice-président au développement des marchés et aux relations publiques chez Benny & Co.

Ornant la bannière spécialisée dans le poulet rôti et les côtes levées, le restaurant familial lévisien comptera une centaine de places dans sa salle à manger (sans restrictions de la Santé publique) et son ouverture permettra la création d’une trentaine d’emplois.

Comme dans d’autres Benny & Co, l’établissement disposera d’une salle de jeux pour les enfants. Au total, l’entreprise a investi près de 1,3 M$ pour refaire tout l’intérieur et améliorer les équipements du bâtiment que louera Benny & Co. Le propriétaire du site réalisera également des travaux à l’extérieur, entre autres le pavage du stationnement.

Comme dans les autres succursales Benny & Co, le nouveau restaurant lévisien fonctionnera sous la formule «fast-casual». Les clients commanderont leur repas et leur breuvage à la caisse et ils recevront leur commande à cet endroit. Par la suite, ils pourront se sustenter dans la salle à manger. Notons que l’établissement vendra de l’alcool et disposera aussi d’un service au volant.

Avec ce nouvel établissement, les propriétaires de la chaîne désirent s’attaquer davantage au marché lévisien au cours des prochaines années. «Nous sommes encore à la recherche d’autres sites sur la Rive-Sud de Québec. Avec nos succursales de Saint-Apollinaire et Lévis, nous sommes situés aux extrémités du territoire. On aimerait également s’établir à Saint-Romuald et à Saint-Nicolas», a conclu M. Benny.


Reproduit avec autorisation.


Catégorie(s) : Commerce - Économie

Publié le mercredi 5 août 2020 à 13:22
Modifié le mercredi 5 août 2020 à 13:22

5
Août
2020

Fin de partie pour Bingo Rive-Sud

  

Article de Aude Malaret. Le Journal de Lévis.

La salle de bingo lévisienne a accueilli les joueurs pour la dernière fois le 29 juillet, avant de fermer définitivement ses portes. Après 24 ans d’existence et près de 13,5 M$ reversés à la commununauté, Bingo Rive-Sud a succombé à la COVID- 19, qui a aggravé une situation déjà difficile dans les dernières années.

Lors de la partie du 25 juillet dernier, l’équipe de Bingo Rive-Sud annonçait aux joueurs que la salle fermerait ses portes quelques jours plus tard, après une ultime soirée de jeu.

Aucun des habitués de la salle n’aurait voulu manquer ce dernier rendez-vous avec l’une de leur activité favorite. Les joueurs sont arrivés, certains plusieurs heures à l’avance, et ont attendu devant les portes d’entrée afin d’être sûrs d’avoir une place devant leur carte. Et, ils ne cachaient pas leur tristesse, parfois leur déception, de voir Bingo Rive-Sud disparaître.

«La COVID 19 a contribué à diminuer l’achalandage de façon si importante qu’il est devenu impossible de maintenir cette situation déficitaire plus longtemps.»

Alors que, depuis sa création en 1996, Bingo Rive-Sud avait pour mission de générer des profits pour les organismes du milieu, le Patro de Lévis, les Faucons du Cégep de Lévis-Lauzon, le comité de vie étudiante de l’École Pointe-Lévy et la CAFOL, l’organisation lévisienne se trouvait désormais dans l’impossibilité de la réaliser.

C’est pourquoi le conseil d’administration a eu la lourde tâche de prendre la décision de ne pas poursuivre les activités.


Publié le mercredi 5 août 2020 à 12:25
Modifié le mercredi 5 août 2020 à 13:26

3
Août
2020

Un hôtel à 30 M$ au Quai Paquet

  

Article de Arnaud Koenig-Soutière. Le Journal de Québec.

Le projet d’hôtel au Quai Paquet, à Lévis, a franchi une nouvelle étape, la semaine dernière. Le promoteur du chantier s’est porté acquéreur du terrain, s’engageant du coup à compléter la construction du complexe d’une valeur estimée à 30 M$.

L’achat du terrain près du port lévisien a officiellement été bouclé mercredi. Le promoteur Pierre Gagné, par le biais de la société en commandite La Traverse Un, a acquis les deux lots où sera érigé l’hôtel pour la somme de 450 000 $. C’est la Ville de Lévis qui en était propriétaire.

=> La suite au journaldequebec.com.


Catégorie(s) : Commerce - Économie

Publié le lundi 3 août 2020 à 14:02
Modifié le lundi 3 août 2020 à 14:02

8
Juil
2020

PPU du Vieux-Lauzon : le conseil municipal adopte le projet de règlement

  

Article de Érick Deschênes. Le Journal de Lévis.

Lors de la séance ordinaire du conseil du 6 juillet, les échevins de Lévis ont adopté le projet de règlement du programme particulier d’urbanisme (PPU) du Vieux-Lauzon. Il s’agit du dernier PPU que l’administration Lehouillier désirait mettre en place dans certains quartiers historiques de Lévis.

«Ce dernier programme particulier d’urbanisme n’est pas le moindre : le Vieux-Lauzon est assurément un secteur riche en histoire bordé par de magnifiques accès publics au fleuve! La revitalisation de la rue Saint-Joseph sera au coeur de ce grand chantier que nous mènerons afin de faire du Vieux-Lauzon un lieu distinctif! Je tiens d’ailleurs à remercier chaleureusement le comité de pilotage, les partenaires du milieu ainsi que les élus du secteur qui ont travaillé à la vision et à la planification de la revitalisation de ce quartier historique», a déclaré le maire de Lévis, Gilles Lehouillier.

Rappelons qu’en 2015, son administration a amorcé un vaste chantier afin d’adopter des PPU pour cinq quartiers historiques lévisiens, soit le Village Saint-Nicolas, le Vieux-Charny, le Vieux-Saint-Romuald, le Vieux-Lévis et le Vieux-Lauzon. Si au cours des dernières années les PPU des quatre premiers secteurs sont entrés en vigueur, les travaux pour l’adoption de celui du Vieux-Lauzon sont toujours en cours.

Avant l’adoption finale du PPU du Vieux-Lauzon cet automne, la Ville de Lévis tiendra une consultation publique afin de présenter le projet de règlement ainsi que recueillir les avis des citoyens du secteur. Cette rencontre se tiendra virtuellement le 25 août prochain ou sous une autre forme, selon les recommandations de la Santé publique en lien avec la COVID-19.


Publié le mercredi 8 juillet 2020 à 9:31
Modifié le mercredi 8 juillet 2020 à 9:31

2
Juil
2020

En piste à Lévis, pas si vite!

  

Source: Ville de Lévis.

© Ville de Lévis.

Les pistes multifonctionnelles sont partagées par les cyclistes, les marcheurs, les joggeurs et les patineurs. Ça en fait du monde! Pour une cohabitation harmonieuse, chaque usager doit respecter une vitesse sécuritaire.

  • Un cycliste qui s’entraîne pour le Tour de France, t’as pas le temps de le voir passer!
  • Un nouvel adepte du patin qui n’est pas confiant sur ses roulettes, ça fait tout un obstacle à éviter.
  • Des amis qui jasent en piquet sur la piste, oups c’est pas vraiment le bon endroit.

Bref, pour une balade agréable et sécuritaire pour tous, vas pas trop vite, mais avance quand même!


Catégorie(s) : Sports, Arts & Loisirs

Publié le jeudi 2 juillet 2020 à 12:11
Modifié le samedi 4 juillet 2020 à 16:10

2
Juil
2020

Projet d’hôtel au quai Paquet : Lévis a séduit les sceptiques

  

Article de Marc-Antoine Lavoie. ICI Radio-Canada.ca – Québec.

Des citoyens du secteur de la Traverse à Lévis ont eu un avant-goût du projet de l’hôtel qui surplombera le quai Paquet. Bien que le gabarit du bâtiment nécessite des consultations publiques, son architecture a séduit les plus sceptiques.

La Ville a tenu mardi soir une soirée d’information et de préconsultation pour le projet hôtelier d’une centaine de chambres.

« L’objectif de la rencontre était d’aider la Ville à peaufiner le projet en tenant compte des préoccupations des citoyens consultés », a précisé l’attachée de presse du maire Gilles Lehouillier, Geneviève Côté.

=> La suite sur:  ici.radio-canada.ca.


Publié le jeudi 2 juillet 2020 à 7:45
Modifié le jeudi 2 juillet 2020 à 7:45

30
Juin
2020

Quartier des Constellations, l’entente entre les parties est approuvée par le tribunal

  

Source: Ville de Lévis.

C’est avec un sentiment du devoir accompli que la Ville de Lévis reçoit aujourd’hui le jugement de la Cour supérieure du Québec qui approuve l’entente de règlement hors cour conclue avec les membres du Regroupement des citoyens du secteur des Constellations.

« Je suis satisfait de cette décision du tribunal qui s’inscrit dans une démarche positive envers les citoyens concernés mise de l’avant dès mon arrivée à la Ville de Lévis en 2014. Après une consultation publique auprès des résidents durement touchés, nous avons créé un programme à l’intention spécifique du quartier des Constellations sans égard aux poursuites judiciaires qui avaient cours à ce moment-là. L’entente hors cour permettra maintenant aux citoyens du quartier de retrouver une certaine quiétude », a mentionné le maire de Lévis, monsieur Gilles Lehouillier.

Ce règlement ayant maintenant reçu l’approbation du tribunal prévoit le versement d’une somme totale de 4 140 700 $, dont 1,2 M$ sont assumés par la Ville. Le montant sera distribué suivant un plan de répartition établi par les membres du conseil d’administration du Regroupement des citoyens du secteur des Constellations.

La Ville proactive dans le dossier
Plusieurs citoyens concernés ont vu leur vie bouleversée. C’est pourquoi dès 2013, des actions ont été mises de l’avant avec l’objectif de trouver une solution le plus rapidement possible, en marge du processus judiciaire qui était déjà entamé depuis quelques années. En décembre 2013, la Ville de Lévis, en étroite collaboration avec la Société d’habitation du Québec (SHQ), mettait sur pied un programme d’aide financière afin de porter assistance aux propriétaires de maisons situées dans le quartier des Constellations aux prises avec des problèmes architecturaux liés au tassement de sol. Au total, c’est 1,7 M$ qui a été versé aux résidents touchés admissibles à ce programme


Catégorie(s) : Gouvernement,  Habitation

Publié le mardi 30 juin 2020 à 19:00
Modifié le samedi 4 juillet 2020 à 16:11

11
Juin
2020

Des annonces pour la saison estivale à Lévis

  

Article de Sarah Rodrigue. Le Journal de Lévis.

Avant que leur enfant utilise un module de jeux, ses parents ou son éducatrice seront invités par la Ville à le désinfecter. Crédit photo : Gilles Boutin – Archives.

Le maire de Lévis a annoncé plusieurs mesures pour les activités d’été, ce matin. 118 installations sportives extérieures vont rouvrir à partir de la semaine prochaine et 80 % de la demande en camp de jour sera comblée. Cet été, je parcours Lévis présentera aussi deux nouveaux parcours.

Lors de la conférence de presse du 11 juin, le maire de Lévis, Gilles Lehouilier, a annoncé des mesures liées aux activités culturelles et sportives et aux camps de jour.

En effet, les terrains de baseball ouvriront à compter du 13 juin, tout comme ceux de soccer. Les terrains de pétanque, les jeux d’eau et la fontaine du quai Paquet seront ouverts dès le 19 juin. Quant à elles, les piscines extérieures seront accessibles le 29 juin.

En ce qui concerne les terrains de tennis et de pickleball et les blocs sanitaires des grands parcs urbains, ils sont déjà ouverts. Le maire a aussi mentionné qu’il aimerait ajouter des espaces pour le pickleball.


Publié le jeudi 11 juin 2020 à 14:26
Modifié le samedi 4 juillet 2020 à 16:13

Pages :1234567...169»