22
Mar
2018

Avis aux lecteurs de Lévis Urbain

  

Lévis Urbain.ca a été victime d’une problématique technique qui a grandement affecté son fonctionnement. Nous avons dû nous résoudre à mettre hors service le blogue et à le reconstruire à partir de sauvegardes.

Nous sommes à restaurer le blogue petit à petit et cela explique pourquoi le contenu y est moins abondant en ce moment. Il pourra arriver à l’occasion que des liens menent vers des pages inexistantes. Nous nous excusons pour ce désagrément.


Catégorie(s) : Non classé

Publié le jeudi 22 mars 2018 à 22:35
Modifié le jeudi 22 mars 2018 à 23:04

23
Avr
2018

Lévis veut rendre le boulevard Guillaume-Couture « intelligent »

  

Article de Marc-Antoine Lavoie. Ici Radio-Canada.ca – Section Québec.

Lévis souhaite mettre la main sur un prix de 10 M$ dans le cadre du concours d’Infrastructure Canada en proposant de transformer le boulevard Guillaume-Couture en « boulevard intelligent ».

Le concours, intitulé Défi des villes intelligentes vise à encourager les collectivités à améliorer la qualité de vie de leurs résidents grâce à l’innovation, aux données et aux technologies.

=> La suite sur Ici Radio-Canada.ca.


Catégorie(s) : Gouvernement,  Transports

Publié le lundi 23 avril 2018 à 23:55
Modifié le lundi 23 avril 2018 à 23:55

19
Avr
2018

Port à l’est de Lévis : le GIRAM toujours inquiet

  

Article de Érick Deschenes. Le Journal de Lévis.

Il y a un an, Rabaska et le Port de Québec signaient une entente accordant une option d’achat à l’administration portuaire sur les terrains ciblés auparavant pour la réalisation d’un port méthanier à l’est de Lévis. Cet anniversaire incite une nouvelle fois le Groupe d’initiatives et de recherches appliquées au milieu (GIRAM) à partager ses craintes concernant la transformation que pourrait subir le site.

Rappelons d’emblée que l’entente, dévoilée en avril 2017, a établi les conditions permettant au Port de Québec d’acquérir d’ici cinq ans (à partir de 2017) les 273 hectares détenus par Rabaska. À ce moment, l’administration portuaire avait dévoilé que cette opération visait à constituer une réserve de terrains pour d’éventuels projets.

Avec le projet Beauport 2020, un plan du Port de Québec pour agrandir ses installations sur la rive nord du fleuve grâce à un terminal de conteneurs présentement à l’étude, le GIRAM s’inquiète que les projets éventuels de l’administration portuaire sur le site de Rabaska se développent plus rapidement que le laisse croire la « période de dormance » en place depuis l’annonce d’avril 2017.


Catégorie(s) : Industriel,  Transports

Publié le jeudi 19 avril 2018 à 12:21
Modifié le jeudi 19 avril 2018 à 12:21

18
Avr
2018

Le groupe lévisien Garneau investit 6 M$

  

Article de Aude Malaret. Le Journal de Lévis.

La première pelletée de terre du futur complexe funéraire du Groupe Garneau thanatologues a eu lieu ce 18 avril, en présence des membres de la direction de l’entreprise, Valérie, Marie Ève et Jean Garneau, d’investisseurs, d’élus et de l’architecte James Leeming du bureau Bilodeau Baril Leeming.

Le projet de plus de 6 M$, construit sur un terrain situé près de l’autoroute 20 à Lévis à deux pas du boulevard Alphonse-Desjardins, aura une superficie de 23 845 pieds carrés. Réunis sous le même toit, se trouveront trois salles d’exposition, une chapelle, un columbarium, deux salles de réception, une salle multifonctions, des bureaux administratifs ainsi que le bureau lévisien de l’organisation Deuil jeunesse. Les activités opérationnelles telles que la thanatologie ou le crématorium seront conservées à Saint-Romuald.

Les dernières innovations
« Avec les changements importants dans le monde funéraire, nous voulons être des précurseurs. Le nouveau complexe funéraire sera construit selon les dernières innovations dans notre domaine. De plus en plus, les gens veulent recevoir tous les services funéraires au même endroit », a présenté Marie Ève Garneau, directrice aux opérations et thanatologue.

Misant sur la modernité, le futur complexe, dont les travaux viennent de débuter, sera construit dans les prochains mois. « Nous comptons ouvrir pour l’Action de grâce, soit pour la longue fin de semaine des 6, 7 et 8 octobre 2018. Nous avons hâte de présenter notre complexe aux gens de Lévis », a annoncé Valérie Garneau, directrice aux finances et thanatologue.


Catégorie(s) : Commerce - Économie

Publié le mercredi 18 avril 2018 à 23:34
Modifié le mercredi 18 avril 2018 à 23:35

13
Avr
2018

Lehouillier exige l’équité avec Québec

  

Article de Jean-François Néron. Le Soleil.

Le maire de Lévis estime que sa ville, comme plusieurs autres, est victime de sous-financement de la part du gouvernement du Québec. Il est « un peu irrité » de voir la Ville de Québec obtenir de l’argent pour des projets qu’il s’est lui-même fait refuser.

=> La suite sur lesoleil.com.


Catégorie(s) : Gouvernement

Publié le vendredi 13 avril 2018 à 12:29
Modifié le vendredi 13 avril 2018 à 12:29

10
Avr
2018

Trains et déneigement

  

Bien que nous soyons officiellement le printemps, nous avons vu durant la dernière semaine que l’hiver n’a pas dit son dernier mot.

Après une bonne bordée de neige comme celle de mercredi dernier d’importants travaux de déneigement sont nécessaires. Pour les trains, la neige et la glace peuvent représenter une problématique.

Les technologies pour l’enlèvement de la neige sur les rails de chemin de fer sont impressionnantes. Des locomotives souffleuses ou encore des locomotives montés de chasse-neige peuvent être utilisé pour cette tâche.

Voici un exemple d’un train du C.N avec à l’avant une locomotive chasse-neige.


 
Ce second exemple (américain) nous montre un train monté d’une souffleuse. Avancez le vidéo vers 9min 50. C’est très impressionnant.
 

 
Utilisant une toute autre technologie, cet exemple de la région de Halifax nous montre un système de soufflerie très bruyant pour déglacer les voies.
 

 
Ici dans la région, est-ce que vous avez vu ce genre d’opérations de déneigements des voies ferrées à l’oeuvre ? On procède quel manière ?

Si vous avez des images ou des vidéos on pourrait être preneur. Contactez nous !


Catégorie(s) : Transports

Publié le mardi 10 avril 2018 à 0:05
Modifié le mardi 10 avril 2018 à 12:31

9
Avr
2018

Lehouillier « déçu » de l’absence de rencontre politique sur le 3e lien

  

Article de Taïeb Moalla. Le Journal de Québec.

Quatre mois après l’annonce de l’étude d’opportunité sur le troisième lien, Gilles Lehouillier est « déçu » qu’aucune rencontre des élus n’ait encore eu lieu dans ce dossier.

Le maire de Lévis ne comprend pas non plus qu’une rencontre de nature administrative précède cette fameuse réunion politique.

=> La suite sur lejournaldequebec.com.


Catégorie(s) : Gouvernement,  Transports

Publié le lundi 9 avril 2018 à 23:25
Modifié le lundi 9 avril 2018 à 23:25

7
Avr
2018

Dessercom réclame encore plus d’ambulances à Lévis

  

L’ajout d’une ambulance par le gouvernement est un « bon départ, mais est nettement insuffisant », déplore l’entreprise.

Article de Pierre-Paul Biron. Le Journal de Québec.

La compagnie ambulancière Dessercom prévient que la décision du gouvernement d’ajouter une ambulance sur le territoire de Lévis ne sera pas suffisante pour éviter la découverture sur le réseau. La direction souhaite plus de transparence du ministère dans sa gestion des ambulances.

Des dirigeants de Dessercom avaient convié les médias vendredi matin pour réagir à l’annonce de jeudi dernier du gouvernement d’ajouter une ambulance à Lévis. S’ils se réjouissent de « ce bon départ », les responsables préviennent de cet ajout est « nettement insuffisant ».

« On l’a appris en recevant le communiqué comme vous tous. Mais on aurait besoin d’au minimum une autre ambulance supplémentaire, soit 168 heures par semaine, pour considérer qu’on offrirait une couverture correcte », explique le directeur général de Dessercom Maxime Laviolette.

=> La suite sur lejournaldequebec.com.


Catégorie(s) : Gouvernement,  Transports

Publié le samedi 7 avril 2018 à 16:12
Modifié le dimanche 8 avril 2018 à 23:35

6
Avr
2018

Interconnexion : plus de chances de voir les bus de Lévis à Québec

  

Article de Annie Morin. Le Soleil.

Il apparaît plus logique que les autobus de Lévis embarquent et débarquent leurs clients à Québec que de demander au Réseau de transport de la Capitale (RTC) d’orchestrer la traversée du fleuve, admet le maire Gilles Lehouillier, qui planche sur l’interconnexion entre les deux rives.

Jeudi, le maire de Lévis a assuré que les quatre scénarios imaginés pour sauver le service rapide par bus (SRB) à Lévis seront considérés dans l’étude à venir sur l’interconnexion, financée à hauteur de 8 millions $ par le gouvernement du Québec.

=> La suite sur lesoleil.com.


Catégorie(s) : Gouvernement,  Transports

Publié le vendredi 6 avril 2018 à 8:02
Modifié le vendredi 6 avril 2018 à 8:02

6
Avr
2018

Lévis dévoile sa vision d’avenir du Village Saint-Nicolas

  

Article de Valérie Maltais. Le Journal de Lévis.

Après Lévis et Saint-Romuald, la Ville a dévoilé le Programme particulier d’urbanisme (PPU) du Village Saint-Nicolas, le 5 avril à l’hôtel de ville. L’aspect champêtre de ce quartier et la richesse de son patrimoine seront mis en valeur, alors que les accès publics au fleuve Saint-Laurent seront multipliés et améliorés.

En plus de tenir compte des orientations municipales en matière de développement et d’une analyse du territoire, cette vision d’avenir du village de Saint-Nicolas a été pensée et développée en considération d’une préconsultation publique tenue en septembre 2015, où environ 175 personnes ont soumis leurs idées au sujet de leur quartier. Le dossier qui a retenu le plus d’attention a été celui de la sécurité des piétons et des cyclistes sur la route Marie-Victorin, selon Lise Monette, présidente du conseil d’administration de Revitalisation Village Saint-Nicolas.

Sa transformation en boulevard urbain fera partie des demandes prioritaires de la Ville de Lévis au gouvernement du Québec, puisque cette route est de juridiction provinciale. Réaliser une étude de faisabilité, à l’image de celle qui sera faite pour la route des Rivières, faciliter les déplacements des piétons, cyclistes et automobilistes sur cette voie de circulation, sécuriser la traversée des piétons ainsi que de la Route verte, en plus d’améliorer l’esthétique de l’entrée du village sont parmi les interventions proposées dans le PPU.

« Le village s’est développé de part et d’autre de Marie-Victorin. Des enfants et plusieurs personnes traversent cette route. Donc, il y aura des aménagements possibles pour réduire la vitesse et faciliter leur déplacement. On a du travail de sensibilisation à faire auprès du gouvernement provincial » , a affirmé Clément Genest, conseiller du district.


Publié le vendredi 6 avril 2018 à 7:19
Modifié le vendredi 6 avril 2018 à 7:55

3
Avr
2018

Hôtel dans le secteur de la Traverse : la Ville lance un appel de propositions

  

Article de Érick Deschênes. Le Journal de Lévis.

La Ville de Lévis désire qu’un hôtel soit construit près de l’esplanade du quai Paquet. CRÉDIT : GILLES BOUTIN – ARCHIVES.

La Ville de Lévis a lancé, le 3 avril, un appel de propositions aux chaînes hôtelières afin qu’elles soumettent un projet pour la réalisation d’un complexe hôtelier dans le secteur de la Traverse.

Cet appel porte sur la mise en vente par la Ville d’un terrain face à l’esplanade du quai Paquet, aménagée aux abords du fleuve Saint-Laurent. La Ville de Lévis souhaite un début de construction en mars 2019.

Concrètement, le projet choisi devra disposer d’un minimum de 80 chambres et suites ainsi que de tous les services inhérents à un établissement hôtelier « de prestige ».

De plus, il devra inclure un restaurant panoramique haut de gamme d’une capacité minimale de 75 places assises, d’un ou plusieurs commerces à vocation touristique au rez-de-chaussée et suffisamment d’espaces de stationnement pour satisfaire les besoins fonctionnels du complexe hôtelier.

Processus d’évaluation
L’appel de propositions invite les promoteurs immobiliers intéressés à soumettre une proposition de développement qui saura satisfaire les demandes, exigences et conditions minimales recherchées par la Ville de Lévis. La vente du terrain est donc conditionnelle à la réalisation du projet d’hôtel. Les propositions qui seront déposées par les chaînes hôtelières seront évaluées par la municipalité selon les critères de sélection exposés dans l’appel de propositions.

« Le secteur de la Traverse à Lévis, avec les fontaines d’eau du quai Paquet et sa vaste esplanade publique bordée par le Parcours des Anses, s’impose dorénavant comme un arrêt incontournable de la région. Ce lieu exceptionnel offre l’opportunité d’accueillir un complexe aussi intéressant sur le plan architectural que touristique. C’est pourquoi nous sollicitons les promoteurs à nous soumettre des propositions de projets hôteliers audacieuses, qui s’intègrent au site et qui le mettront en valeur », a déclaré le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, par voie de communiqué.

En terminant, dans le document remis aux médias, la Ville de Lévis souligne que le projet respecte les orientations du Programme particulier d’urbanisme (PPU) du Vieux-Lévis qui encadre notamment l’implantation, les gabarits, l’architecture et l’insertion de nouveaux bâtiments dans le secteur de la Traverse.


Reproduit avec autorisation.


Catégorie(s) : Commerce - Économie

Publié le mardi 3 avril 2018 à 20:35
Modifié le mardi 3 avril 2018 à 21:36

Pages :1234567...71»