14
Juil
2021

QScale : un immense projet de traitement informatique de 867 M$ à Lévis

  

Article de Alexandre Bellemare.Le Journal de Lévis.

Maquette du projet à terme (photo 1) – ©: Courtoisie et  Alexandre Bellemare

Le président de QScale, Martin Bouchard, accompagné du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, du ministre de l’Économie et de l’Innovation, Éric Girard, de la vice-première ministre du Québec, Geneviève Guilbault, du ministre responsable des régions du Centre-du-Québec et de la Chaudière-Appalaches ainsi que ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, André Lamontagne, du député des Chutes-de-la-Chaudière, Marc Picard, et du premier vice-président service aux entreprises du Mouvement Desjardins, Jean-Yves Bourgeois, a dévoilé, le 13 juillet, l’ampleur du projet de son entreprise en traitement informatique en intelligence artificielle qui s’étirera sur huit phases à hauteur de 867 M$ qui arriveront à terme dans les sept prochaines années.

D’emblée, les représentants du gouvernement du Québec présents lors de la conférence de presse ont annoncé un investissement de 90 M$, dont 60 M$ en prêts et 30 M$ en parts de société en commandite au sein de l’entreprise, pour la première phase du projet qui s’élève à 195 M$ et qui devrait être complétée à la fin 2022. Ajoutons que Desjardins Capital a investi 60 M$ supplémentaires dans le projet et que les 45 M$ restants ont été investis par des investisseurs privés.

«Nous amorçons cette grande aventure avec la volonté de hisser le Québec comme chef de file mondial en matière de traitement de données (à haute densité)», a lancé Martin Bouchard.

Le projet QScale, qui verra le jour dans le parc industriel Bernières dans le secteur Saint-Nicolas, consistera à un centre de traitement informatique à récupération d’énergie, c’est-à-dire que l’importante énergie qui sera produite par les ordinateurs de haute performance sera réutilisée, notamment dans un projet de serres agricoles.


Publié le mercredi 14 juillet 2021 à 15:38
Modifié le mercredi 14 juillet 2021 à 15:38

14
Juil
2021

Revitalisation des vieux quartiers : la Ville dévoile des investissements pour le Vieux-Lauzon

  

Article de Érick Deschênes. Le Journal de Lévis.

C’est en compagnie des conseillères municipales Amélie Landry (Bienville) et Fleur Paradis (Lauzon) ainsi que du directeur général de l’Office municipal d’habitation de Lévis, François Roberge, que le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a annoncé que la ville allait investir 4 M$ pour revitaliser le secteur de la rue Saint-Joseph, à Lauzon. Comme précédemment annoncé, cet effort municipal sera axé sur l’implantation de logements sociaux et la rénovation.

«Aujourd’hui, nous dévoilons des gestes concrets donnant le feu vert pour l’amélioration d’une artère qui a eu jadis ses lettres de noblesse. Les mesures favoriseront le développement du logement abordable, diversifié et de qualité qui va répondre aux besoins des résidents du secteur ainsi que de donner le coup d’envoi à l’amélioration du secteur», s’est notamment réjouie Fleur Paradis, lors d’une conférence de presse le 9 juillet.

À cette occasion, Gilles Lehouillier a indiqué que la municipalité a fait l’acquisition de six propriétés situées sur la portion ouest de la rue Saint-Joseph, soit les 58-60b, 64, 71, 75, 79-81 et 85, rue Saint-Joseph. Organisme mandaté par la Ville pour y parvenir, l’Office municipal d’habitation améliorera ces sites qui feront désormais partie de son parc immobilier, dans le but d’y implanter des logements sociaux tout en améliorant le cadre bâti.

Un comité déposera plus tard des recommandations en ce sens à la municipalité, après avoir mené des consultations auprès des résidents directement concernés. Par la suite, la Ville déposera un projet à la Société d’habitation du Québec (SHQ) pour compléter son montage financier.


Catégorie(s) : Gouvernement,  Habitation

Publié le mercredi 14 juillet 2021 à 15:29
Modifié le mercredi 14 juillet 2021 à 15:29

14
Juil
2021

Un complexe de condos locatifs verra le jour à Saint-Nicolas

  

Article de Josyanne Prescott. Le Journal de Lévis.

En 2022, 72 condos locatifs verront le jour aux abords du fleuve Saint-Laurent dans le secteur de Saint-Nicolas. Le promoteur derrière Roc-Pointe sur le fleuve était fier de donner le coup d’envoi du projet de 24 millions $, le 12 juillet, accompagné d’élus municipaux.

Selon Stephen Boutin, président du Groupe CSB, le «Projet Roc-Pointe sur le fleuve deviendra un projet signature dans la région. Dans l’ouest de la ville, des projets locatifs de cette nature-là, si vous en cherchez, pour l’instant, il n’y en a tout simplement pas».

En effet, les condos locatifs vont s’inspirer des villas bord de mer et vont offrir une vue de 180 degrés sur le fleuve Saint-Laurent.  L’édifice sera composé d’appartements 3 1/2, 4 1/2 et 5 1/2 ainsi que des condos de style penthouse. Salle de réception, lounge, lave-auto, borne de recharge, terrasse extérieure et piscine creusée constitueront les aires communes.

L’objectif du projet est de rendre accessible le fleuve sans avoir besoin de faire l’acquisition de terrain ni mise de fond.  «Nous offrons un véritable coin de paradis en bordure du fleuve. C’est définitivement un projet signature qui rehaussera l’offre en habitation sur la Rive-Sud», a ajouté le président du Groupe CSB.

Le prix d’un quatre et demi, considérant sa configuration ainsi que sa position dans le bâtiment, s’élèvera entre 1 900 $ et 2 200$. Le projet tend entre deux types de clientèle potentielle, soit les «voyageurs qui souhaitent avoir de l’eau en continu dans leur visuel» puis «les jeunes professionnels». Selon le promoteur, ceux-ci ont déjà démontré leur intérêt, mais ce n’est qu’en septembre prochain que les réservations pour la location d’un espace vont débuter.

Intégration harmonieuse
Pendant la conférence de presse pour donner le coup d’envoi du projet, le Groupe CSB a aussi tenu à réagir à certaines critiques lancées par des résidents du secteur Roc-Pointe. Le promoteur a alors assuré que l’édifice ne détonnera pas dans ce quartier résidentiel misant principalement sur des maisons unifamiliales.

«Les sept étages de l’immeuble seront dissimulés dans la falaise s’intégrant harmonieusement avec le quartier résidentiel. La construction ne dépassera donc pas la hauteur des bâtiments que l’on retrouve derrière. De plus, la devanture minimaliste se confondra dans le décor», a-t-il argué.


Reproduit avec autorisation.


Catégorie(s) : Habitation

Publié le mercredi 14 juillet 2021 à 15:25
Modifié le mercredi 14 juillet 2021 à 15:25

15
Juin
2021

Une pétition en faveur du 3e Lien est lancée

  

Article de Serge Lamontagne. La Voix du Sud.

Une pétition favorable au 3e lien Lévis-Québec et demandant au gouvernement du Québec que ce projet soit mis en œuvre le plus rapidement possible a été mise en ligne ce matin sur le site de l’Assemblée nationale du Québec.

Deux résidents de Lévis, Colette Langlais et Jean-Marie Mercier, sont les initiateurs de cette pétition qui est parrainée par la députée de Bellechasse, Stéphanie Lachance, du fait que le député de Lévis, François Paradis, ne peut le faire de par sa position de président de l’Assemblée nationale.

=> La suite au lavoixdusud.com.


Catégorie(s) : Gouvernement,  Transports

Publié le mardi 15 juin 2021 à 8:33
Modifié le mardi 15 juin 2021 à 8:33

27
Mai
2021

Une entreprise spécialisée en intelligence artificielle au Dataparc de Lévis

  

Article de Manuel Cardenas. Le Journal de Lévis.

Un premier bâtiment dédié à l’intelligence artificielle de la compagnie SmartMill sera construit dans les prochains mois au Dataparc, situé dans le parc industriel Bernières. Développement économique Lévis (DEL) a octroyé 200 000 $ en prêt conventionnel pour réaliser le projet évalué à 5,5M $.

L’entreprise SmartSmill se spécialise dans l’intelligence artificielle pour le secteur manufacturier.

« C’est avec joie que nous accueillons l’installation de SmartMill dans le Dataparc. SmartMill est une entreprise spécialisée en foresterie qui mise sur l’intelligence artificielle pour automatiser les systèmes de transformation du bois. Ce projet novateur (…) s’inscrit parfaitement dans notre plan pour développer des créneaux porteurs d’avenir et créer des emplois à valeur ajoutée à Lévis », s’est réjoui le maire de Lévis, Gilles Lehouillier.

Par ailleurs, une collaboration entre l’entreprise lévisienne et le Centre de robotique et de vision industrielles (CRVI) est également prévue pour contribuer aux projets de recherche en robotique avancée.

« Nous attendrons avec impatience que d’autres entreprises se joignent à SmartMill pour participer à l’avancement des technologies d’intelligence artificielle dont bénéficiera l’ensemble de la région », a fait valoir le président de SmartMill, Jean Bérubé.

Le vice-président de l’entreprise, Danick Dupont, estime que le bâtiment industriel devrait être fonctionnel en octobre 2021 si l’échéancier du projet est respecté.


Reproduit avec autorisation.


Catégorie(s) : Industriel

Publié le jeudi 27 mai 2021 à 23:36
Modifié le jeudi 27 mai 2021 à 23:36

22
Mai
2021

Bellechasse et le tunnel de tous les espoirs

  

Article de Isabelle Porter. Le Devoir.

Alors que le tunnel Québec-Lévis fait craindre le pire pour l’étalement urbain sur la Rive-Sud et dans Bellechasse, les élus du coin y voient un salut pour des villages dévitalisés et des entreprises en quête de main-d’œuvre.

« On est en train de se battre pour survivre et les gens nous taxent de vouloir nous développer à outrance », se désole le préfet de la MRC de Bellechasse et maire de Saint-Nazaire, Clément Fillion.

=> La suite sur ledevoir.com.


Publié le samedi 22 mai 2021 à 16:51
Modifié le samedi 22 mai 2021 à 22:05

18
Mai
2021

Le site officiel du Réseau Express de la Capitale

  

Pour en savoir un peu plus sur les grandes lignes du Réseau Express de la Capitale (REC) présenté hier, la destination de choix se trouve au rec.quebec.

Dans la section Tunnel Québec-Lévis vous pouvez entre autre y trouver le vidéo ici-bas présentant le fameux tunnel sous le fleuve.
 


Catégorie(s) : Gouvernement,  Transports

Publié le mardi 18 mai 2021 à 10:20
Modifié le mardi 18 mai 2021 à 10:22

17
Mai
2021

Lévis – Québec en 10 minutes en 2031 ?

  

Le gouvernement du Québec a finalement dévoilé son fameux projet de 3e lien entre Québec et Lévis. Il s’agit d’un tunnel de deux étages d’une longueur de 8,3 km qui doit permettre de passer d’un centre-ville à l’autre en une dizaine de minutes.

Le tunnel de 19,4 m de diamètre permettra l’aménagement de six voies de circulation. Deux de ces voies seront réservées aux autobus électriques et seront éventuellement ouvertes au covoiturage.

La construction du 3e lien est évaluée de 6 à 7 milliards de dollars. Le gouvernement indique qu’à ce stade, les coûts pourraient varier de 10 à 35 %. La facture finale pourrait donc frôler les 10 milliards de dollars.

Les entrées et les sorties principales du tunnel seront aménagées pour donner un accès direct à l’autoroute 20 sur la Rive-Sud, dans le secteur de l’avenue Monseigneur-Bourget, et à l’autoroute Laurentienne sur la Rive-Nord, dans le secteur du boulevard Wilfrid-Hamel.

Le ministre des Transports précise que le 3e lien n’est pas conçu pour remplacer le pont de Québec, inauguré en 1919. François Bonnardel estime qu’il sera possible de circuler sur le vieux pont pendant encore plusieurs décennies. Selon lui, le tunnel Québec-Lévis, c’est un peu pour réparer l’erreur du passé d’avoir deux ponts qui sont collés l’un sur l’autre.

Le gouvernement évalue qu’environ 50 000 véhicules par jour circuleront dans le tunnel. En guise de comparaison, on mentionne que 120 000 véhicules passent quotidiennement par le pont-tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine à Montréal.

On évalue qu’il faudra une dizaine d’années de travaux avant d’inaugurer le tunnel, possiblement en 2031.

La gouvernement envisage soumettre le projet au BAPE en 2023.


Catégorie(s) : Gouvernement,  Transports

Publié le lundi 17 mai 2021 à 23:58
Modifié le mardi 18 mai 2021 à 0:00

16
Mai
2021

Troisième lien : le fédéral « à l’écoute » si le projet inclut le transport en commun

  

Article de Émilie Pelletier. Le Soleil.

Le député fédéral de Louis-Hébert aura les yeux bien rivés sur la grande annonce en transport pour Québec, lundi. Ottawa sera « à l’écoute » d’une éventuelle demande du gouvernement provincial pour contribuer au troisième lien, assure Joël Lightbound. Seulement dans un scénario où le transport en commun y est bel et bien intégré, toutefois.

« L’essentiel de notre mission d’investissements en infrastructures c’est d’amener les infrastructures en transport en commun d’un bout à l’autre du pays à niveau. Par rapport au troisième lien, il n’y a pas de demande qui a été formulée au fédéral, mais certainement que s’il y a du transport collectif, s’il y a moyen d’aider comme on le fait déjà pour le tramway, on est à l’écoute », s’est prononcé Joël Lightbound en marge d’une activité citoyenne tenue samedi, près du Boisé Neilson.

=> La suite au lesoleil.com.


Catégorie(s) : Gouvernement,  Transports

Publié le dimanche 16 mai 2021 à 16:21
Modifié le dimanche 16 mai 2021 à 16:21

16
Mai
2021

Le troisième lien se rendra à ExpoCité

  

Article de Stéphanie Martin. Le Journal de Québec.

Le tunnel Québec-Lévis aboutira à ExpoCité et comportera deux stations, sur la colline Parlementaire et dans Saint-Roch.

La carte a été rendue publique par la station radiophonique FM93, et Le Journal a été en mesure de confirmer qu’il s’agit bien du projet d’ensemble en transport que le gouvernement concocte pour la région de Québec. Un projet nommé « Réseau express de la Capitale » (REC), à l’image du Réseau express métropolitain, à Montréal.

=> La suite au journaldequebec.com.


Catégorie(s) : Gouvernement,  Transports

Publié le dimanche 16 mai 2021 à 16:16
Modifié le dimanche 16 mai 2021 à 16:23

Pages :1234567...292»