22
Mar
2018

Avis aux lecteurs de Lévis Urbain

  

Lévis Urbain.ca a été victime d’une problématique technique qui a grandement affecté son fonctionnement. Nous avons dû nous résoudre à mettre hors service le blogue et à le reconstruire à partir de sauvegardes.

Nous sommes à restaurer le blogue petit à petit et cela explique pourquoi le contenu y est moins abondant en ce moment. Il pourra arriver à l’occasion que des liens menent vers des pages inexistantes. Nous nous excusons pour ce désagrément.


Catégorie(s) : Non classé

Publié le jeudi 22 mars 2018 à 22:35
Modifié le jeudi 22 mars 2018 à 23:04

9
Mai
2019

Quai Paquet : un complexe hôtelier plus imposant que prévu

  

Article de Marc-Antoine Lavoie. Ici Radio-Canada.ca – Région de Québec.

Selon le PPU du Vieux-Lévis, le bâtiment à vocation hôtelière doit avoir un maximum de 7 étages. Photo: Radio-Canada

La dernière mouture du projet de complexe hôtelier dans le secteur de la traverse comprend plus de chambres que prévu et l’ajout de condos locatifs, fait savoir le maire de Lévis. Gilles Lehouillier ouvre même la porte à déroger des règles d’urbanisme pour permettre un bâtiment de huit étages.

« Il y aura au minimum 100 chambres. On prévoit un bâtiment de 7 à 8 étages », a affirmé M. Lehouillier, lors d’une entrevue accordée à Radio-Canada.

L’appel de propositions lancé en avril 2018 indique pourtant que le bâtiment doit comprendre au minimum 80 chambres et suites. Il doit aussi respecter le Programme particulier d’urbanisme (PPU) du Vieux-Lévis. Celui-ci limite à 7 étages, soit 22 mètres, la hauteur du complexe hôtelier.

=> La suite sur Ici Radio-Canada.ca.


Catégorie(s) : Gouvernement,  Habitation

Publié le jeudi 9 mai 2019 à 7:12
Modifié le jeudi 9 mai 2019 à 7:12

1
Mai
2019

Troisième lien : le GIRAM mise plutôt sur des tramways

  

Article de Érick Deschenes. Le Journal de Lévis.

S’il n’en tenait qu’au Groupe d’initiatives et de recherches appliquées au milieu (GIRAM), le troisième lien routier inter-rives désiré par plusieurs dans la région ne verrait jamais le jour.

Dans son plan de propositions pour lutter contre la congestion routière, présenté aux médias le 30 avril, le regroupement lévisien demande que le transport collectif soit privilégié, notamment par la construction d’un tunnel inter-rives réservé uniquement aux tramways.

« On est vraiment à contre-courant. Le troisième lien est un projet avec une vision du siècle dernier. Nous proposons une solution du 21e siècle. Ce qui aura un effet à long terme sur la congestion routière, c’est le transport collectif. Il faut donc miser sur autre chose qu’un troisième lien routier », a d’emblée lancé Gaston Cadrin, membre du GIRAM et principal contributeur au plan, lors d’un point de presse au campus de Lévis de l’UQAR.

Les actions désirées par le regroupement citoyen seraient regroupées en deux phases. Dans la première étape, le GIRAM désire qu’un tunnel reliant les centres-villes de Lévis (axe du boulevard Alphonse-Desjardins) et de Québec (quartier Saint-Roch) soit construit. Cette infrastructure permettrait de raccorder l’est de Lévis au système de transport structurant prévu sur la Rive-Nord puisque le tunnel ne serait réservé exclusivement qu’au transport de passagers en tramway.

Cette ligne s’amorcerait de l’autre côté de l’autoroute 20, entre la route du Président-Kennedy et la route Mgr-Bourget, dans un stationnement incitatif. Ce dernier permettrait aux citoyens des municipalités avoisinantes Lévis, principalement ceux de Bellechasse, de traverser à Québec sans avoir à utiliser leur voiture.


Catégorie(s) : Environnement,  Gouvernement,  Transports

Publié le mercredi 1 mai 2019 à 12:50
Modifié le mercredi 1 mai 2019 à 12:50

26
Avr
2019

9 M$ pour mettre en valeur la pointe Benson

  

Article  de Érick Deschênes. Le Journal de Lévis.

© Crédit photo: Ville de Lévis.

C’est en compagnie du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, que la ministre responsable de la Capitale-Nationale, Geneviève Guilbault, a annoncé, le 26 avril, que 9 M$ seront investis par le gouvernement provincial et la Ville de Lévis dans un projet de réaménagement de la pointe Benson, soit le secteur situé à proximité de l’usine de traitement d’eau potable de Saint-Romuald.

Québec accordera 7 M$ pour le projet Pointe Benson, alors que la part de la Ville sera de 2 M$. Le concept d’aménagement vise à mettre en valeur le paysage fluvial, tout en rendant hommage au patrimoine de Lévis.

Le projet désiré par la Ville depuis deux ans, qui bénéficiera de l’expertise de la Commission de la capitale nationale, prévoit la réalisation d’un parc-promenade comportant des éléments d’interprétation historique et archéologique pour témoigner de la vie des Premières Nations, de la colonisation française sur la rive sud, ainsi que de la présence du Régime anglais.

Concrètement, le stationnement asphalté du site sera complètement réaménagé, le lien cyclo-pédestre vers le parc de l’Anse-Benson sera amélioré, l’accès au site archéologique du manoir Wade sera planifié et amélioré et le béton de surface du mur de soutènement existant sera refait.


Publié le vendredi 26 avril 2019 à 14:31
Modifié le mercredi 1 mai 2019 à 12:42

26
Avr
2019

Le pont Pierre-Laporte se dégrade

  

Article de Stéphanie Martin. Le Journal de Québec.

Corrosion, perforation, rupture de plusieurs brins des câbles de suspension : le pont Pierre-Laporte présente plusieurs indices de dégradation, selon un rapport publié par le ministère des Transports.

Le ministère a publié discrètement sur son site internet un rapport d’inspection réalisé en août 2018 par les ingénieurs du consortium CIMA +/Tetra Tech. La nouvelle a été éventée par le FM93 en matinée hier.

=> La suite du journaldequebec.com.


Catégorie(s) : Gouvernement,  Transports

Publié le vendredi 26 avril 2019 à 12:47
Modifié le vendredi 26 avril 2019 à 12:48

11
Avr
2019

Bienville et Lauzon 100 % automatisés

  

Article de Aude Malaret. Le Journal de Lévis.

Crédit photo: Archives Journal de Lévis.

À partir du 10 juin, les services au comptoir des centres de Bienville et Lauzon disparaitront pour être concentrés aux Galeries Chagnon. Entre le 7 mai et le 20 juin, l’ensemble des distributeurs automatiques seront modernisés.

« On se doit, et on l’exprime aux membres, de regarder l’évolution de la façon dont les gens achètent leurs produits, utilisent nos services. On doit constamment l’analyser et modifier, adapter nos modes de distribution pour être toujours proactif. Quand on regarde les dernières années, on s’aperçoit que le temps était venu en 2018 de prendre une décision et de transformer nos deux points de services de Bienville et Lauzon pour les rendre pleinement automatisés », a présenté Benoit Caron, le directeur général de l’institution financière lévisienne.

Après ce changement, 100 % des opérations au comptoir seront situées aux Galeries Chagnon et 100 % des activités de conseil au siège social, qui s’y trouvent depuis 2013.

Plus de 15 millions de transaction ont été effectuées à la Caisse de Lévis en 2018, dont 2 % ont été faites au comptoir. En 2001, 12 % des transactions étaient réalisées par un caissier et 36 % en 1991. Parallèlement, les transactions effectuées à l’aide d’un guichet automatique sont passées de 30 % à 7 % de 1991 à 2018. Et, sur la même période, les transactions réalisées en mode autonome de 34 % à 91 %.


Catégorie(s) : Commerce - Économie

Publié le jeudi 11 avril 2019 à 8:53
Modifié le mardi 16 avril 2019 à 12:58

4
Avr
2019

Fête des voisins ou de quartier, nouvelles dates limites pour soumettre une demande de fermeture de rue

  

Communiqué de La Ville de Lévis

La Ville de Lévis tient à informer la population que les délais de dépôt des demandes de fermeture temporaire de rue ont été modifiés.  Les organisateurs d’événement de quartier bénéficient maintenant de plus de temps pour planifier leur fête et soumettre leur demande à la Direction du service de police.

Fête des voisins
Cette année, l’édition nationale de la Fête des voisins se tiendra le samedi 8 juin. Ceux qui prévoient y prendre part en organisant un rassemblement avec leur voisinage ont jusqu’au 15 mai pour soumettre leur demande d’autorisation de fermeture temporaire de rue.

Fêtes de quartier
Pour ceux qui prévoient organiser une fête de quartier, la demande doit être déposée au moins 30 jours avant l’événement.

C’est pour des raisons de sécurité que les citoyens qui prévoient fermer une portion de rue ou empiéter sur celle-ci doivent obtenir les autorisations nécessaires auprès de la Direction du service de police de Lévis. Le  Formulaire de demande d’autorisation pour une fermeture temporaire de rue est disponible à l’adresse ville.levis.qc.ca, section Sécurité, rubrique Sécurité lors d’événements.


Catégorie(s) : Sports, Arts & Loisirs

Publié le jeudi 4 avril 2019 à 15:42
Modifié le mercredi 1 mai 2019 à 12:43

4
Avr
2019

Un jeu d’évasion ouvrira ses portes à Lévis cet été

  

Article de Nicolas Jean. Le Journal de Lévis.

© Crédit photo : Courtoisie.

Après Québec, c’est maintenant au tour de Lévis d’avoir son jeu d’évasion. L’expert en création de jeu d’énigme, l’entreprise Défi-Évasion, proposera trois salles thématiques dès le mois d’août grâce à un investissement de 400 000 $.

Le bâtiment situé au 4689 Guillaume-Couture sera le tout premier à offrir des jeux d’évasion de ce côté des ponts. L’entrepreneur et initiateur du projet, Dave Welsh, est confiant de pouvoir attirer plusieurs nouveaux adeptes de cette activité où l’on doit s’évader d’une salle en moins de 60 minutes.

« Nous avons une grosse clientèle provenant de la Rive-Sud de Québec et on voulait leur offrir ce divertissement dans leur cour. Ça fait un an et demi qu’on travaille sur ce projet. On voulait trouver l’endroit idéal pour rejoindre le plus de gens possible », a mentionné ce dernier en entrevue téléphonique.

Plusieurs nouveautés seront offertes aux joueurs. Une salle, sous le thème des super-héros, sera spécialement conçue pour les familles. Dès l’âge de huit ans, les enfants pourront résoudre des énigmes, alors que dans les succursales de Québec les jeunes peuvent participer à partir de de 12 ans seulement.

Si la sécurité a pu inquiéter les personnes qui fréquentent ce type de lieu, l’entrepreneur affirme cependant que tout est mis en œuvre pour que les participants soient en sécurité et en confiance dans les installations.

« La sécurité est de loin notre priorité, et ce, depuis notre création en 2015. Nous offrons plusieurs moyens aux utilisateurs pour pouvoir quitter les salles avec facilité », a-t-il conclu.


Reproduit avec autorisation.


Catégorie(s) : Sports, Arts & Loisirs

Publié le jeudi 4 avril 2019 à 15:39
Modifié le mardi 16 avril 2019 à 13:02

4
Avr
2019

Anne Carrier architecture reçoit un prestigieux prix international

  

Article de Érick Deschesnes. Le Journal de Lévis.

Anne Carrier, présidente d’Anne Carrier architecture, et Robert Boily, associé et concepteur.

La firme Anne Carrier architecture continue de voir son travail être salué par de prestigieux honneurs. Récemment, l’entreprise lévisienne a obtenu le prix international Architecture MasterPrize 2018, dans la catégorie Recreational Architecture, pour son travail dans le projet du Centre de services Le Bonnallie.

Le Centre de services Le Bonnallie a séduit le jury des Architecture MasterPrize. CRÉDIT PHOTO : STÉPHANE GROLEAU

« Nous sommes fiers de recevoir cet honneur. Nous avons reçu des prix au niveau provincial, avec l’Ordre des architectes, et national, avec la Médaille du gouverneur général, mais c’est gratifiant d’être reconnu à travers plusieurs candidatures par ce prix international, d’autant plus que c’est un petit projet. Également, cela apporte une visibilité additionnelle pour Lévis. Nous croyons que c’est un plus pour notre ville. […] Après 25 ans, nous sommes contents puisque nos projets sont reconnus, des projets que nous avons toujours menés à notre façon, avec notre ligne artistique », ont d’emblée partagé Anne Carrier, la présidente de la firme, et Robert Boily, associé et concepteur, lors d’une entrevue le 28 mars.

Rappelons que le projet du Centre de services Le Bonnallie est l’un des nouveaux bâtiments d’accueil du Parc national du Mont-Orford. Pour ce projet, la Société des établissements de plein air du Québec (SÉPAQ) a fait confiance à Anne Carrier architecture pour concevoir l’architecture des nouveaux pavillons.

Et le concept de la firme lévisienne a littéralement séduit le jury des Architecture MasterPrize. « Ce bâtiment se caractérise par son superbe jeu d’opacité et de transparence et entre intérieur et extérieur. Il est très soigneusement intégré dans son environnement, en suivant si fidèlement la topographie du site que le bâtiment semble être sculpté dans le paysage lui-même. Le mélange de matériaux et de couleurs lui donne du caractère, tout en créant des limites claires entre différents espaces », a-t-il décrit dans son évaluation.


Catégorie(s) : Commerce - Économie,  Habitation

Publié le jeudi 4 avril 2019 à 15:33
Modifié le mardi 16 avril 2019 à 13:04

19
Mar
2019

Interconnexion : les autobus de Lévis iront à Québec

  

Article de Marc-Antoine Lavoie. Ici Radio-Canada.ca – Région de Québec.

On ne verra jamais d’autobus du Réseau de transports de la Capitale (RTC) s’aventurer à Lévis, confirme Gilles Lehouillier. Le maire affirme que deux solutions sont à l’étude pour assurer l’interconnexion entre les deux rives et que ce sont les véhicules de Lévis « qui vont traverser à Québec, peu importe le scénario ».

Les autobus de la Société de transport de Lévis (STLévis) s’arrêteront donc près d’un pôle d’échange au nord des ponts Pierre-Laporte et de Québec.

Sans préciser l’endroit exact où les passagers passeront de réseau de transport à l’autre, le maire de Lévis indique que le ministère des Transports du Québec (MTQ) a « déposé deux scénarios pour assurer l’interconnexion dans l’ouest ».

=> La suite sur Ici Radio-Canada.ca.


Catégorie(s) : Transports

Publié le mardi 19 mars 2019 à 12:19
Modifié le mardi 19 mars 2019 à 12:19

13
Mar
2019

559 M$ pour repeinturer le pont de Québec

  

Article de Taïeb Moalla. Le journal de Québec.

Ce n’est pas de sitôt que la rouille disparaîtra de la « 8e merveille du monde » : Ottawa évalue désormais à 559 M$ les coûts de restauration de la peinture du pont de Québec, échelonnés « sur une période de 25 ans ».

Selon le scénario le plus récent dont notre Bureau parlementaire a obtenu copie, le gouvernement Trudeau propose au Canadien National (CN) et au gouvernement du Québec de se partager la facture en trois, soit une contribution de 186,33 M$ chacun.

=> La suite sur journaldequebec.com.


Catégorie(s) : Gouvernement,  Patrimoine,  Transports

Publié le mercredi 13 mars 2019 à 12:24
Modifié le mercredi 13 mars 2019 à 12:24

Pages :1234567...106»