12
Avr
2021

Quel avenir pour les vestiges de l’historique hôtel Victoria de Lévis ?

  

Article Baptiste Ricard-Châtelain. Le Soleil.

CES BÂTIMENTS NÉGLIGÉS/ Voyageons vers Lévis, à l’anse Tibbits. Là, en bordure du fleuve, dans la courbe de la rue Saint-Laurent, trônait jadis l’hôtel Victoria, construit durant les années 1860. Un bâtiment luxueux de briques blanches, doté d’une grande galerie au 2e étage pour admirer le paysage. Mais il a été négligé…

Il a tellement été mal aimé, que les autorités municipales et les pompiers ont dû se résoudre à l’évacuer, en 2020. La sécurité des locataires ne pouvait plus être assurée.

La multiplication des plaintes, des interventions et des amendes n’avait pas fait fléchir l’ancien propriétaire qui a détruit le patrimoine en effectuant des rénovations dérogatoires, parfois dangereuses, selon la Ville.

=> La suite au soleil.com.


Catégorie(s) : Histoire Urbaine

Publié le lundi 12 avril 2021 à 16:31
Modifié le lundi 12 avril 2021 à 16:33

25
Mar
2021

Lévis resserrera sa réglementation sur les animaux

  

Article de Érick Deschenes. Le Journal de Lévis.

L’administration Lehouillier a présenté les détails de sa nouvelle réglementation sur les animaux de la Ville de Lévis qu’elle déposera lundi prochain. Entrant en vigueur le 19 avril prochain, l’ensemble de règles permettra la mise en place de plusieurs mesures afin « d’assurer davantage la sécurité des Lévisiens et le bien-être des animaux ».

« La Ville de Lévis prend au sérieux la gestion des animaux sur son territoire et le contrôle des chiens dangereux. Nous souhaitons offrir à la population une nouvelle vision de la gestion animalière efficace et moderne, en instaurant les meilleures pratiques dans le respect des lois en vigueur », a d’emblée expliqué le maire de Lévis, Gilles Lehouillier.

La pièce maîtresse de la nouvelle réglementation consiste à élargir la notion de chiens dangereux à toutes les races de chiens. Par ce règlement, le conseil municipal accordera aussi au directeur de l’environnement de la Ville de Lévis, Jean-Claude Belles-Isles, tous les pouvoirs prévus au règlement d’application de la Loi visant à favoriser la protection des personnes par la mise en place d’un encadrement concernant les chiens.


Catégorie(s) : Gouvernement

Publié le jeudi 25 mars 2021 à 7:40
Modifié le lundi 12 avril 2021 à 16:33

17
Mar
2021

Lévis va de l’avant avec le 311 et améliore l’accès à son site Internet. Dorénavant un seul numéro à composer pour avoir accès aux services

  

Communiqué de la Ville de Lévis.

Dans le but de faciliter l’accès aux services de la Ville, le maire de Lévis, monsieur Gilles Lehouillier, a annoncé la mise en place à compter d’aujourd’hui du numéro 311 ainsi qu’une navigation optimisée pour son site Internet.

« Cette initiative vient simplifier la relation entre la Ville et le citoyen. Dorénavant, les Lévisiennes et Lévisiens n’auront qu’à composer un numéro à trois chiffres pour accéder aux différents services municipaux offerts. En adoptant le 311, Lévis se met au diapason des grandes villes québécoises et confirme sa volonté de faciliter l’accès aux services de la Ville », a déclaré monsieur Gilles Lehouillier, maire de Lévis.

Améliorer l’accessibilité et simplifier le contact citoyen grâce au 311
Le centre de service à la clientèle devient le 311 Lévis. Désormais, le seul numéro de téléphone à retenir pour les demandes non urgentes est le 311. Le numéro 311 fonctionne pour les appels en provenance du territoire, que ce soit avec un téléphone fixe ou un téléphone cellulaire.

En éliminant les quelque 20 numéros à dix chiffres anciennement utilisés pour joindre les différents services, les citoyennes et citoyens n’ont plus à chercher le bon numéro pour joindre la Ville de Lévis. La centralisation des appels vers le 311 Lévis simplifie les démarches pour la population lévisienne et lui assure de toujours téléphoner au bon endroit, peu importe son besoin.


Publié le mercredi 17 mars 2021 à 10:41
Modifié le mercredi 17 mars 2021 à 11:17

17
Mar
2021

Un magasin Aubainerie aux Galeries Chagnon

  

Article de Alexandre Bellemare. Le Journal de Lévis.

L’entreprise de commerce de détail Aubainerie a annoncé qu’elle ouvrira une nouvelle succursale aux Galeries Chagnon à Lévis prochainement.

Pour la première fois, Aubainerie procède à l’aménagement complet de nouveaux locaux pour y ouvrir un magasin corporatif. L’entreprise souhaite «renforcir sa présence dans la grande région de Québec afin d’offrir des produits économiques à bas prix à ses clients».

Cette nouvelle succursale, qui doit ouvrir ses portes au début du printemps, comptera près de 50 employés et Aubainerie souligne que plusieurs postes sont toujours à combler.


Reproduit avec autorisation.


Catégorie(s) : Commerce - Économie

Publié le mercredi 17 mars 2021 à 10:33
Modifié le mercredi 17 mars 2021 à 11:18

17
Mar
2021

Un complexe de serres de 70 M$ verra le jour à Lévis

  

Article de Félix Morissette-Beaulieu. Ici-Radio-Canada.ca – Section Québec.

Le gouvernement du Québec annonce une aide financière de 23 millions de dollars pour la création d’un complexe de serres des Productions horticoles Demers, à Lévis.

Le projet de l’entreprise, qui se spécialise dans la culture en serre, est d’une valeur totale de 70 millions de dollars et aura une taille de 15 hectares.

L’aide financière du gouvernement s’échelonnera de 2022 à 2030 et consistera principalement aux remboursements des coûts d’électricité du complexe, jusqu’à concurrence de 40 %.

=> La suite à Ici-Radio-Canada.ca -Section Québec.


Catégorie(s) : Commerce - Économie

Publié le mercredi 17 mars 2021 à 10:28
Modifié le mercredi 17 mars 2021 à 11:20

8
Mar
2021

Emplacement du 3e lien : un débat déjà tranché, affirme Lehouillier

  

Article de Taïeb Moalla. Le Journal de Québec.

Les personnes qui se battent pour que le troisième lien, entre Québec et Lévis, soit situé à l’est « sont considérablement en retard », a prévenu le maire de Lévis.

Gilles Lehouillier réagissait lundi à la sortie faite la semaine dernière par l’ancien maire de Saint-Anselme, Michel Bonneau. Ce dernier a pris la tête d’un nouveau comité se battant pour un retour au tracé initial – à l’est – du troisième lien, qui serait, selon lui, plus avantageux pour les citoyens de Bellechasse.

=> La suite de l’article sur journaldequebec.com.


Catégorie(s) : Gouvernement,  Transports

Publié le lundi 8 mars 2021 à 21:46
Modifié le lundi 8 mars 2021 à 21:46

22
Fév
2021

Lévis encadre l’implantation des conteneurs de dons d’articles usagés sur l’ensemble de son territoire

  

Source: Ville de Lévis.

Entrant en vigueur le 4 mars prochain, un nouveau règlement municipal établira dorénavant des balises claires pour l’implantation des conteneurs destinés à la collecte de vêtements et d’articles usagés afin d’améliorer leur intégration sur le territoire.

Sans réglementation, plusieurs de ces conteneurs se retrouvent dans des endroits non sécuritaires comme des emprises de rues ou des terrains de toutes sortes. D’autres sont mal entretenus ou laissés à l’abandon. Sans compter que ces conteneurs peuvent devenir une pollution visuelle si leur implantation n’est pas réglementée.

« Cette volonté de la Ville de Lévis d’encadrer l’implantation de conteneurs sur le territoire vise à favoriser le développement et la pérennité de nos entreprises d’économie sociale et organismes à but non lucratif », a soutenu le maire de Lévis, monsieur Gilles Lehouillier.


Catégorie(s) : Environnement,  Gouvernement

Publié le lundi 22 février 2021 à 16:54
Modifié le lundi 22 février 2021 à 21:35

10
Fév
2021

Fermeture d’une partie du chemin du Fleuve : la Ville fait marche arrière

  

Article de Érick Deschenes. Le Journal de Lévis.

Les automobilistes pourront continuer de circuler sur le chemin du Fleuve, qui se trouvent à proximité du futur parc de la Pointe-Benson. Crédit : Ville de Lévis.

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a annoncé, le 10 février, que des modifications au concept d’aménagement du nouveau parc de la Pointe-Benson, à Saint-Romuald, seront apportés. Ces dernières permettront de laisser le chemin du Fleuve ouvert à la circulation automobile.

Les modifications au concept d’aménagement permettront cependant de conserver la « rue modulable ». Cette géométrie routière permettra, entre autres, que la rue devienne piétonnière lors de moments particuliers, tels que les soirées de feux d’artifice ou la tenue d’un théâtre ambulant.

L’administration Lehouillier a décidé de faire marche arrière quant à son intention de fermer le chemin du Fleuve à la circulation automobile dans ce secteur à la suite des trois rencontres d’échange avec la population tenues en décembre dernier et aux soirées actuellement en cours touchant les mesures d’atténuation à mettre de l’avant dans les rues avoisinantes.

Se disant sensible aux revendications des citoyens et souhaitant «un projet consensuel», la Ville de Lévis optera plutôt pour des fermetures sporadiques lorsque nécessaire les fins de semaine ou lors d’événements spéciaux. Ainsi, la circulation automobile sera maintenue dans le secteur du parc de la Pointe-Benson une fois les travaux complétés.

« À la lumière des soirées d’information avec la population, la décision concernant le maintien de la circulation automobile sur le chemin du Fleuve vient répondre à une demande exprimée par des résidentes et résidents du quartier. Tout en répondant à leur préoccupation, la Ville va de l’avant avec ce magnifique projet de parc qui contribuera à la revitalisation du Vieux Saint-Romuald au bénéfice de l’ensemble de la population », a expliqué la conseillère du district Saint-Romuald, Brigitte Duchesneau.

Du même souffle, l’administration Lehouillier a tenu à assurer que les équipes responsables du dossier travaillent actuellement à un nouveau concept d’aménagement qui permettra d’assurer la sécurité des usagers du futur parc sans mettre en péril les aménagements proposés. De plus, des scénarios seront également étudiés afin d’intégrer de «façon sécuritaire et conviviale» les transports actifs sur le chemin du Fleuve.

Notons finalement que les rencontres d’échange avec les citoyens du secteur se dérouleront comme prévu.


Reproduit avec autorisation.


Publié le mercredi 10 février 2021 à 15:32
Modifié le lundi 22 février 2021 à 21:37

8
Fév
2021

Aide financière pour l’ajout d’une deuxième glace à l’aréna de Lévis, réponse négative du gouvernement du Québec

  

Source : Ville de Lévis.

La Ville de Lévis a reçu une réponse négative du gouvernement du Québec pour le financement de l’ajout d’une deuxième glace à l’aréna de Lévis. Le projet avait été déposé le 21 février 2020 dans le cadre du Programme d’aide financière pour les infrastructures récréatives et sportives (PAFIRS). Le maire de Lévis a fait connaître sa déception aux deux députés de Lévis et des Chutes-de-la-Chaudière qui ont indiqué leur intention de faire les représentations nécessaires pour bonifier les budgets affectés à ce programme.

La Ville n’a pas l’intention de baisser les bras et compte soumettre à nouveau la candidature de ce projet porteur lorsque les enveloppes affectées à ce programme seront bonifiées.

« Il est primordial que le gouvernement du Québec bonifie le Programme d’aide financière pour les infrastructures récréatives et sportives (PAFIRS). La bonification de ce programme fait d’ailleurs partie des priorités déposées par la Ville de Lévis dans le cadre des consultations prébudgétaires du gouvernement du Québec. De plus, à titre de membre du caucus des grandes villes de l’Union des municipalités du Québec, une demande formelle sera déposée afin que le gouvernement du Québec se dote d’un plan de financement de 180 M$ par année sur 5 ans pour la création et l’amélioration d’infrastructures sportives et de loisirs dans l’ensemble des régions du Québec », a déclaré le maire de Lévis, monsieur Gilles Lehouillier.

Résumé du projet
Le projet vise l’agrandissement de l’aréna de Lévis pour y intégrer une deuxième glace de dimension olympique et ses usages connexes requis (vestiaires, rangement, locaux techniques). Il inclut la mise aux normes du bâtiment existant, l’intégration de l’accessibilité universelle, la centralisation du service de restauration, la réfection des revêtements de façon à uniformiser le langage architectural entre l’agrandissement et le bâtiment existant ainsi que l’aménagement d’un nouveau stationnement et le réaménagement des stationnements existants. Le coût total du projet est évalué à 18,2 M$. Sa réalisation est d’ailleurs inscrite au plan triennal d’immobilisations de la Ville de Lévis 2021-2022-2023.


Publié le lundi 8 février 2021 à 16:11
Modifié le lundi 8 mars 2021 à 21:47

8
Fév
2021

Le projet de baignade dans le fleuve à Lévis abandonné

  

Article de Louise Boisvert. Ici-Radio-Canada.ca Section Québec.

La Ville de Lévis abandonne l’idée d’ouvrir des plages sur son territoire en raison de la mauvaise qualité de l’eau.

Les études menées dans les dernières années n’ont pas permis d’arriver à créer un modèle simple et clair qui puisse déterminer la qualité de l’eau en temps réel.

La Ville a investigué pendant trois ans pour trouver le meilleur endroit. Après avoir évalué sept sites, elle n’en a retenu que trois.

=> La suite à Ici-Radio-Canada.ca Section Québec.


Publié le lundi 8 février 2021 à 14:08
Modifié le lundi 22 février 2021 à 21:39

Pages :1234567...284»