25
Mai
2016

Le Quality Inn & Suites Lévis désigné hôtel de l’année 2016 par Choice Hotels Canada

  

Le Quality Inn & Suites Lévis a été déclaré l’hôtel canadien de l’année 2016 lors du 62e Congrès annuel de Choice Hotels International qui a eu lieu à Las Vegas, au Nevada.

L’établissement s’est distingué pour son service exceptionnel ainsi que son environnement confortable et convivial parmi plus de 325 hôtels de la famille canadienne de Choice Hotels.

L’établissement est la propriété de l’entreprise Groupe GenCaM. « Ce prix symbolise le dévouement et la passion de notre équipe envers notre désir d’offrir un service mémorable à nos clients, ont mentionné les copropriétaires du Groupe GenCaM, Geneviève et Caroline Milot. Notre entreprise est déterminée à exploiter des hôtels primés alors que nous continuons à renforcer notre réputation dans les communautés que nous accueillons. »

=> Plus de détails sont disponible dans ce communiqué.


Catégorie(s) : Commerce - Économie

Publié le mercredi 25 mai 2016 à 12:42
Modifié le mercredi 25 mai 2016 à 12:42

25
Mai
2016

SRB : pas d’expropriations à prévoir à Lévis

  

Article de Mariane Bergeron-Courteau. Le Journal de Lévis.

Le conseil de ville de Lévis a adopté ce soir un règlement de contrôle intérimaire afin de protéger le site où un des pôles d’échange du futur Service rapide par bus (SRB) sera construit.

Par ce règlement, la Ville de Lévis souhaite contrôler le développement de deux lots stratégiques à la mise en place du projet de SRB. Le premier, d’une superficie de plus de 40 000 mètres carrés, est situé au 1505, route des Rivières, dans le secteur Saint-Nicolas, où un pôle d’échange sera construit.

« Le règlement de contrôle intérimaire vise à protéger le grand pôle d’échanges qu’on veut faire au bout de la route 116. Notre objectif, ce n’est pas de s’en porter acquéreur, mais de venir en contrôler le développement au niveau du SRB, parce que ça va devenir un terrain extrêmement important », explique le maire de Lévis, Gilles Lehouillier.

Le deuxième lot touché par le règlement adopté ce soir concerne un commerce de clôtures situé au 4010, boulevard Guillaume-Couture. Il ne fait que 730 mètres carrés. Il n’est pas question d’expropriation, mais plutôt de l’instauration de règles plus strictes en ce qui a trait à son développement.


Catégorie(s) : Gouvernements,  Transports

Publié le mercredi 25 mai 2016 à 12:32
Modifié le mercredi 25 mai 2016 à 12:32

25
Mai
2016

Pont de Québec : Lehouillier ne veut pas avoir à prioriser

  

Article de Mariane Bergeron-Courteau. Le Journal de Lévis.

L’appui du fédéral dans le dossier du pont de Québec ne doit pas se faire au détriment d’autres projets régionaux, tranche le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, qui a rencontré ce midi le ministre Jean-Yves Duclos.

Selon ce qui a été véhiculé dans plusieurs médias cette fin de semaine, le gouvernement fédéral ne disposerait pas des moyens juridiques pour forcer la main au Canadien National (CN), propriétaire du pont de Québec, de repeindre la structure.

Le maire Gilles Lehouillier a rencontré le ministre Jean-Yves Duclos ce midi pour discuter de ce dossier. Selon l’élu municipal, le député de Québec aurait toujours l’intention de s’impliquer dans le dossier afin de trouver un terrain d’entente qui conviendrait à tous les partenaires.

Rappelons que les libéraux fédéraux se sont engagés à prendre les dispositions nécessaires pour dénouer l’impasse si aucune entente n’est conclue avec le CN d’ici le 30 juin.

À l’instar de son homologue de Québec, Régis Labeaume, Gilles Lehouillier estime que le pont devra être repeint sans que le financement fédéral d’autres projets d’infrastructure ne soit affecté.

« Ça ne devrait pas se faire au détriment d’autres projets, puisqu’il a été convenu qu’il s’agissait d’un projet spécifique. Ça n’a rien à voir avec les autres projets d’infrastructure », a-t-il souligné lors d’un point de presse.

Le gouvernement fédéral devrait organiser sous peu une rencontre « pour faire le point » qui réunira tous les intervenants dans le dossier dans l’espoir d’en arriver à une entente d’ici la fin juin.


Reproduit avec autorisation.


Catégorie(s) : Gouvernements,  Patrimoine,  Transports

Publié le mercredi 25 mai 2016 à 12:27
Modifié le mercredi 25 mai 2016 à 12:29

25
Mai
2016

Une « grande fête » populaire pour les 100 ans du pont de Québec

  

Article de Stéphanie Martin. Le Journal de Québec.

Le vénérable pont de Québec aura 100 ans en 2017 et pour l’occasion, les Villes de Québec et Lévis lui préparent «une grande fête» durant laquelle les citoyens pourront l’arpenter à leur guise, a appris Le Journal.

Le pont de Québec, dont la construction a débuté en 1900, a été complété en 1917, après que deux catastrophes ont assombri le vaste chantier. Suivant l’effondrement de la partie sud du pont, puis celui de la travée centrale, les ouvriers ont finalement complété la structure le 20 septembre, après quatre jours de manœuvres périlleuses.

=> La suite sur lejournaldequebec.com.


Catégorie(s) : Patrimoine,  Transports

Publié le mercredi 25 mai 2016 à 12:13
Modifié le mercredi 25 mai 2016 à 12:13

25
Mai
2016

Pont de Québec : « le meilleur choix » pour de l’argent public ?

  

Article de David Rémillard. Le Soleil.

(Québec) S’il affirme qu’il ne recule pas dans le dossier du pont de Québec, le gouvernement fédéral pose néanmoins la question suivante à Lévis, à Québec et au gouvernement provincial : « Est-ce que c’est là qu’on veut investir de l’argent public ? »

L’idée du gouvernement fédéral semble avoir évolué depuis que deux firmes de génie-conseil ont tour à tour conclu qu’il en coûterait 350 à 400 millions $ pour peinturer le pont de Québec. Les experts de Roche (rebaptisée Norda Stelo), à la demande du CN, puis plus tard ceux de CIMA+, invités à corroborer la première analyse, ont également établi que la structure était sécuritaire et que les travaux étaient donc essentiellement esthétiques.

=> La suite sur lesoleil.com.


Catégorie(s) : Gouvernements,  Patrimoine,  Transports

Publié le mercredi 25 mai 2016 à 12:09
Modifié le mercredi 25 mai 2016 à 12:09

21
Mai
2016

SRB : plus de la moitié du tracé accessible dès 2022

  

Article de Mariane Bergeron-Courteau. Le Journal de Lévis.

Crédit photo : Courtoisie

Crédit photo : Courtoisie.

Si tout va comme prévu, plus de la moitié du tracé du Service rapide par bus (SRB) sera opérationnelle dès 2022, a annoncé le directeur du bureau de projet, Jacques Bédard, aux médias ce matin. 

L’échéancier concernant la mise en place progressive du SRB a été précisé ce matin lors d’une conférence de presse. Selon ce qu’il a été possible d’apprendre, entre 50 % et 60 % du futur tracé de 43 kilomètres qui reliera Lévis à Québec sera mis en service dès 2022.

Il n’est pas encore précisé quels tronçons seront effectués dès la première phase des travaux, mais on sait que les segments où la circulation est la plus dense seront privilégiés.

Le maire Gilles Lehouillier est persuadé que cette première phase ne sera pas concentrée à Québec, mais touchera également le territoire de Lévis. « C’est certain, il n’y a aucun doute, c’est clair et catégorique que Lévis va être dans la première phase », tranche-t-il.

Le segment du SRB qui relie la tête des ponts jusqu’au secteur Kennedy via le boulevard Guillaume-Couture devrait donc être opérationnel dès 2022, selon ses dires. Les tronçons du parcours qui n’auront pas été intégrés à la première phase des travaux seront quant à elles accessibles en 2025.


Catégorie(s) : Environnement,  Gouvernements,  Transports

Publié le samedi 21 mai 2016 à 8:19
Modifié le mardi 24 mai 2016 à 12:53

Pages :1234567...445»