Articles dans la catégorie « Habitation »

28
Sep
2018

Projet d’hôtellerie hospitalière : demande de démolition acceptée

  

Article de Aude Malaret. Le Journal de Lévis.

Crédit photo : COURTOISIE ANNE CARRIER ARCHITECTURE – DESSERCOM.

Les résidences situées 15 rue Charles-Édouard et 36 rue Montcalm pourront finalement être démolies pour laisser place à un projet d’hôtellerie hospitalière voulu par Dessercom en prévision de l’ouverture du centre de cancérologie à l’Hôtel-Dieu de Lévis, a tranché le conseil municipal dans une décision rendue le 24 septembre lors de la séance ordinaire.

Dessercom avait fait appel de la décision du 6 mars du comité de démolition de la Ville de Lévis, qui refusait sa demande de démolition des deux résidences lui appartenant pour y construire une hôtellerie hospitalière. L’appel a été entendu le 9 juillet lors d’une séance extraordinaire du conseil municipal. Dans ce cadre, la Ville a auditionné les promoteurs du projet afin de s’assurer de l’opportunité de la démolition et de la préservation de l’harmonie du quartier.

Lors de l’appel, les promoteurs ont présenté un projet de remplacement révisé. Le dessin du projet a été dévoilé lors de cette séance publique. Rappelons que le bâtiment d’un étage sera situé en retrait de la rue, comme les maisons avoisinantes et que sa façade intègre des parties en bois. L’entrée principale sera située rue Wolfe et le stationnement sera isolé par un mur végétal.

Au vu de la révision du projet, de la «volonté du requérant» d’intégrer le projet de remplacement dans l’environnement bâti et de l’intérêt social et communautaire du projet d’hôtellerie, le conseil municipal a finalement autorisé la démolition des deux résidences. Il est aussi précisé que les orientations du Plan particulier d’urbanisme (PPU) du Vieux Lévis sont respectées.

À lire : Un projet d’hôtellerie hospitalière défendu devant la Ville.


Reproduit avec autorisation.


Catégorie(s) : Habitation

Publié le vendredi 28 septembre 2018 à 8:44
Modifié le vendredi 28 septembre 2018 à 12:35

8
Sep
2018

Le prolongement d’Étienne-Dallaire se poursuit

  

Article de Aude Malaret. Le Journal de Lévis.

La deuxième phase des travaux de prolongement du boulevard Étienne-Dallaire, réalisés dans le cadre du projet de développement résidentiel et commercial Umano, a été officiellement lancée ce 7 septembre.

Débutée en août, cette nouvelle étape des travaux verra la réalisation de la section ouest du boulevard, qui reliera la rue Berlioz au boulevard Alphonse-Desjardins, près de l’UQAR, d’ici la fin de l’année 2018.

Elle fait suite à la réalisation, en 2016-2017, de la section est du boulevard à partir de la rue Berlioz, qui sera raccordée à la rue Saint-Omer dont le prolongement est prévu à partir de 2019.

Ces deux phases totaliseront près d’un kilomètre et compteront quatre voies de circulation, séparées par un terre-plein central végétalisé, ainsi qu’un trottoir, une piste multifonctionnelle et des terre-pleins latéraux végétalisés.

Le prolongement du boulevard Étienne-Dallaire a nécessité une entente sur les travaux municipaux avec le promoteur du projet Umano, le Groupe CSB. La participation financière de la Ville pour les travaux de surdimensionnement est évaluée à 1,8 M$ pour les deux phases.

Viendra ensuite l’élargissement de l’actuelle rue Saint-Omer, entre le boulevard Guillaume-Couture et le chemin des Forts, ainsi que son prolongement, entre le chemin des Forts et le boulevard Étienne-Dallaire, en 2019, puis entre le boulevard Étienne-Dallaire et la rue Wilfrid-Carrier, en 2020-2021.

2 000 unités de logement
Ce projet, qui sortira de terre au cours des dix prochaines années, comprendra 2 000 unités de logement et représentera une superficie commerciale et de services de 69 000 m2. Le groupe a d’ailleurs déjà développé 1 500 unités de logement à Lévis.

La construction de plusieurs bâtiments proche de la future esplanade, qui devrait être réalisée d’ici quatre ans, ainsi que du boulevard Étienne-Dallaire, a déjà commencé, a affirmé le président du Groupe CSB, Stephen Boutin. Il a confirmé que le chemin des Forts sera fermé à la circulation une fois la nouvelle place publique sortie de terre.

« Le projet Umano s’inscrit à titre d’un nouveau quartier axé sur le mieux-vivre qui permettra la mise en œuvre d’un milieu de vie et de travail idéal pour les résidents et travailleurs actuels et futurs de ce secteur », a-t-il déclaré.

Plus généralement, « au cours des dix prochaines années, nous prévoyons ajouter environ 8 500 unités de logement et 150 000 m2 de superficie commerciale et de services (à Lévis) », a déclaré Guy Dumoulin, conseiller municipal et président du comité consultatif d’urbanisme de la Ville de Lévis.


Reproduit avec autorisation.


Catégorie(s) : Habitation,  Transports

Publié le samedi 8 septembre 2018 à 9:19
Modifié le lundi 17 septembre 2018 à 23:43

30
Août
2018

Nouveau pôle commercial à Lévis incluant un hôtel de 16 étages

  

Article de Diane Tremblay. Le Journal de Québec.

Le projet Harlaka, qui est évalué à près de 550 millions $, sera réalisé par phases

Un nouveau pôle commercial et résidentiel de plus d’un demi-milliard de dollars, comprenant un hôtel, un aréna et une halte routière, verra le jour à Lévis, du côté sud de l’autoroute 20, à proximité de la route du Président-Kennedy.

Ce projet, d’une valeur de 550 M$, sera réalisé sur des terrains d’une superficie de quatre millions de pi2, subdivisée en deux parties.

=> La suite sur lejournaldequebec.com.


Catégorie(s) : Commerce - Économie,  Habitation

Publié le jeudi 30 août 2018 à 12:29
Modifié le lundi 17 septembre 2018 à 23:45

26
Juil
2018

La maison Rodolphe-Audette sera démolie

  

Article de Patricia Cloutier. Le Soleil.

La décision finale est tombée : la maison patrimoniale Rodolphe-Audette de Lévis sera démolie. Le comité de citoyens qui militait pour sa sauvegarde perd la bataille qu’il a menée pendant 4 ans.

« C’est une journée très triste. Ça fait depuis 2014 qu’on se bat. On croyait vraiment que le maire Gilles Lehouillier avait tendu la main aux citoyens pour sauver la maison, mais il n’en est rien », déplore Michel Belleau, membre du comité de mise en valeur de la maison Rodolphe-Audette.

=> La suite sur lesoleil.com.


Catégorie(s) : Gouvernement,  Habitation,  Patrimoine

Publié le jeudi 26 juillet 2018 à 8:15
Modifié le vendredi 27 juillet 2018 à 12:45

8
Juin
2018

Camping La Relâche : projet résidentiel de 220 millions $

  

Article de Jean-Michel Genois Gagnon. Le Soleil.

Un nouveau quartier résidentiel et commercial pourrait voir le jour au cours des prochaines années sur les terrains du propriétaire du camping La Relâche, à Saint-Romuald, a appris Le Soleil. Un projet de 220 millions $.

Le promoteur, le Groupe Damco, a confirmé être présentement en pourparlers avec la municipalité de Lévis afin de pouvoir entamer les travaux en 2020. Des modifications au zonage seront toutefois nécessaires avant de pouvoir réaliser la totalité du chantier.

=> La suite sur lesoleil.com.


Catégorie(s) : Habitation

Publié le vendredi 8 juin 2018 à 7:55
Modifié le vendredi 8 juin 2018 à 21:27

6
Avr
2018

Lévis dévoile sa vision d’avenir du Village Saint-Nicolas

  

Article de Valérie Maltais. Le Journal de Lévis.

Après Lévis et Saint-Romuald, la Ville a dévoilé le Programme particulier d’urbanisme (PPU) du Village Saint-Nicolas, le 5 avril à l’hôtel de ville. L’aspect champêtre de ce quartier et la richesse de son patrimoine seront mis en valeur, alors que les accès publics au fleuve Saint-Laurent seront multipliés et améliorés.

En plus de tenir compte des orientations municipales en matière de développement et d’une analyse du territoire, cette vision d’avenir du village de Saint-Nicolas a été pensée et développée en considération d’une préconsultation publique tenue en septembre 2015, où environ 175 personnes ont soumis leurs idées au sujet de leur quartier. Le dossier qui a retenu le plus d’attention a été celui de la sécurité des piétons et des cyclistes sur la route Marie-Victorin, selon Lise Monette, présidente du conseil d’administration de Revitalisation Village Saint-Nicolas.

Sa transformation en boulevard urbain fera partie des demandes prioritaires de la Ville de Lévis au gouvernement du Québec, puisque cette route est de juridiction provinciale. Réaliser une étude de faisabilité, à l’image de celle qui sera faite pour la route des Rivières, faciliter les déplacements des piétons, cyclistes et automobilistes sur cette voie de circulation, sécuriser la traversée des piétons ainsi que de la Route verte, en plus d’améliorer l’esthétique de l’entrée du village sont parmi les interventions proposées dans le PPU.

« Le village s’est développé de part et d’autre de Marie-Victorin. Des enfants et plusieurs personnes traversent cette route. Donc, il y aura des aménagements possibles pour réduire la vitesse et faciliter leur déplacement. On a du travail de sensibilisation à faire auprès du gouvernement provincial » , a affirmé Clément Genest, conseiller du district.


Publié le vendredi 6 avril 2018 à 7:19
Modifié le vendredi 6 avril 2018 à 7:55

22
Mar
2018

Quartier Lamartine : un résident déplore les « non-dits » de la Ville

  

L’écran de verdure qui faisait le bonheur du résident de la rue Lamartine est en train de disparaître.

Article de Aude Malaret. Le Journal de Lévis.

Inquiet par le projet de développement résidentiel en cours dans son quartier, un habitant de la rue Lamartine, Claude Poudrier, avait déposé en 2017 une pétition adressée à la Ville et rejetée. Alors que le déboisement est en cours, il fait part de son désarroi face à la perte d’un espace naturel.

Malgré les trois rencontres publiques organisées par la Ville de Lévis et annoncées par avis public dans le cahier municipal, le résident estime ne pas avoir reçu suffisamment d’information sur le projet de développement résidentiel en cours dans son quartier en raison de l’imprécision, selon lui, de quelques données.

« Ma démarche n’est pas de mettre des bâtons dans les roues des promoteurs. On veut des explications et comprendre le projet, présente Claude Poudrier. Nous voulons être rassurés pour que ce projet se fasse dans le respect des citoyens et de l’environnement. »

De plus, le résident regrette l’ouverture de la rue Lamartine qui risque de compromettre la quiétude et la sécurité du quartier en créant de la circulation. Il s’interroge sur la pertinence de cette décision alors que l’ouverture de la rue Charles-Rodrigue était déjà prévue.


Catégorie(s) : Environnement,  Habitation

Publié le jeudi 22 mars 2018 à 8:35
Modifié le jeudi 22 mars 2018 à 23:07

22
Mar
2018

Quartier Lamartine : le développement reprend avec Quirion

  

Article de Aude Malaret. Le Journal de Lévis.

Crédit photo: Courtoisie.

Depuis le 12 mars, les engins de chantier sont en action. Les travaux ont commencé avec le déboisement de la partie du terrain sur laquelle se tiendra la première phase du projet. Des terrains non bâtis, au nombre de 34, seront vendus à partir du mois de juillet. Dans un même temps, la construction des appartements débutera et devrait durer deux ans. La réalisation d’un parc est aussi dans les plans, ainsi qu’un bassin de rétention.

« Nous avons 34 terrains résidentiels, qui vont être mis en vente sous peu, et on a aussi des conciergeries, c’est-à-dire des appartements. Il y en a environ 180 dans la première phase, qui seront répartis en 4 bâtiments », explique Jacques Quirion, le promoteur. Chaque bloc devrait être doté de quatre étages et posséder un stationnement intérieur afin de répondre aux besoins d’une clientèle en recherche d’un certain confort.

« Les blocs appartements seront situés du côté du chemin de fer, tandis que les terrains résidentiels seront parallèles à la rue Lamartine. Lors de la deuxième phase, les appartements seront construits le long du futur boulevard Étienne-Dallaire », précise-t-il. Le lancement de la deuxième phase interviendra au printemps 2019. Un total de 400 nouveaux logements verront le jour dans les six ans suivants, répartis entre des jumelés et une résidence.


Catégorie(s) : Environnement,  Gouvernement,  Habitation

Publié le jeudi 22 mars 2018 à 8:20
Modifié le jeudi 22 mars 2018 à 23:11

20
Jan
2018

Dutran présente un projet d’habitation de 10 M$

  

Article de Aude Malaret. Le Journal de Lévis.

Les représentants des Constructions Dutran ont présenté le projet en présence des représentants de la Ville de Lévis.

Un nouveau projet d’habitation haut de gamme, comprenant 65 unités de logements, est en cours de construction au 5000, rue Saint-Georges, en plein cœur de Lévis.

Les représentants de l’entreprise lévisienne Dutran, experte en conception de projets et en construction, ont dévoilé officiellement leur nouveau projet d’habitation représentant un investissement global de plus de 10 M$, lors d’une conférence de presse le 18 janvier, à l’Innoparc, en présence des partenaires et du maire Gilles Lehouillier.

« Quel magnifique projet! On en est très fier. Aujourd’hui, on veut souligner que le groupe Dutran croit au développement de notre ville. Ils ont pris un certain nombre de risques et on voit qu’ils ont été les pionniers de l’Innoparc », a félicité le maire.


Catégorie(s) : Habitation

Publié le samedi 20 janvier 2018 à 16:39
Modifié le mardi 13 février 2018 à 21:31

18
Déc
2017

Hausse de taxes de 2,8% à Lévis

  

Article de Annie Morin. Le Soleil.

Les taxes résidentielles vont grimper de 2,8% en moyenne à Lévis en 2018. C’est la plus forte hausse jamais décrétée par le maire Gilles Lehouillier, qui veut faire face au boom immobilier et investir dans les infrastructures.

Ces dernières années, la Ville de Lévis s’était collée le plus possible à l’inflation. Au lendemain de sa réélection avec 92 % des suffrages et fort d’un conseil sans opposition, le maire Lehouillier s’aventure au-delà. Alors que l’inflation est estimée à 1,7 % pour la prochaine année, il récoltera 2,8 % plus de revenus auprès des ménages pour un budget total de 267,8 millions $. «On avait besoin d’aller se chercher une petite marge de manœuvre», a justifié le politicien.

Pour une maison unifamiliale moyenne évaluée à 288 000 $, le compte des taxes passera ainsi de 2575 $ à 2648 $, en hausse de 73 $. À titre de comparaison, les taxes ont augmenté en moyenne de 1,9 % ou 48 $ en 2017.

=> La suite sur lesoleil.com.


Catégorie(s) : Gouvernement,  Habitation

Publié le lundi 18 décembre 2017 à 17:27
Modifié le mardi 13 février 2018 à 21:38

Pages :12345678910»