Articles dans la catégorie « Habitation »

6
Avr
2018

Lévis dévoile sa vision d’avenir du Village Saint-Nicolas

  

Article de Valérie Maltais. Le Journal de Lévis.

Après Lévis et Saint-Romuald, la Ville a dévoilé le Programme particulier d’urbanisme (PPU) du Village Saint-Nicolas, le 5 avril à l’hôtel de ville. L’aspect champêtre de ce quartier et la richesse de son patrimoine seront mis en valeur, alors que les accès publics au fleuve Saint-Laurent seront multipliés et améliorés.

En plus de tenir compte des orientations municipales en matière de développement et d’une analyse du territoire, cette vision d’avenir du village de Saint-Nicolas a été pensée et développée en considération d’une préconsultation publique tenue en septembre 2015, où environ 175 personnes ont soumis leurs idées au sujet de leur quartier. Le dossier qui a retenu le plus d’attention a été celui de la sécurité des piétons et des cyclistes sur la route Marie-Victorin, selon Lise Monette, présidente du conseil d’administration de Revitalisation Village Saint-Nicolas.

Sa transformation en boulevard urbain fera partie des demandes prioritaires de la Ville de Lévis au gouvernement du Québec, puisque cette route est de juridiction provinciale. Réaliser une étude de faisabilité, à l’image de celle qui sera faite pour la route des Rivières, faciliter les déplacements des piétons, cyclistes et automobilistes sur cette voie de circulation, sécuriser la traversée des piétons ainsi que de la Route verte, en plus d’améliorer l’esthétique de l’entrée du village sont parmi les interventions proposées dans le PPU.

« Le village s’est développé de part et d’autre de Marie-Victorin. Des enfants et plusieurs personnes traversent cette route. Donc, il y aura des aménagements possibles pour réduire la vitesse et faciliter leur déplacement. On a du travail de sensibilisation à faire auprès du gouvernement provincial » , a affirmé Clément Genest, conseiller du district.


Publié le vendredi 6 avril 2018 à 7:19
Modifié le vendredi 6 avril 2018 à 7:55

22
Mar
2018

Quartier Lamartine : un résident déplore les « non-dits » de la Ville

  

L’écran de verdure qui faisait le bonheur du résident de la rue Lamartine est en train de disparaître.

Article de Aude Malaret. Le Journal de Lévis.

Inquiet par le projet de développement résidentiel en cours dans son quartier, un habitant de la rue Lamartine, Claude Poudrier, avait déposé en 2017 une pétition adressée à la Ville et rejetée. Alors que le déboisement est en cours, il fait part de son désarroi face à la perte d’un espace naturel.

Malgré les trois rencontres publiques organisées par la Ville de Lévis et annoncées par avis public dans le cahier municipal, le résident estime ne pas avoir reçu suffisamment d’information sur le projet de développement résidentiel en cours dans son quartier en raison de l’imprécision, selon lui, de quelques données.

« Ma démarche n’est pas de mettre des bâtons dans les roues des promoteurs. On veut des explications et comprendre le projet, présente Claude Poudrier. Nous voulons être rassurés pour que ce projet se fasse dans le respect des citoyens et de l’environnement. »

De plus, le résident regrette l’ouverture de la rue Lamartine qui risque de compromettre la quiétude et la sécurité du quartier en créant de la circulation. Il s’interroge sur la pertinence de cette décision alors que l’ouverture de la rue Charles-Rodrigue était déjà prévue.


Catégorie(s) : Environnement,  Habitation

Publié le jeudi 22 mars 2018 à 8:35
Modifié le jeudi 22 mars 2018 à 23:07

22
Mar
2018

Quartier Lamartine : le développement reprend avec Quirion

  

Article de Aude Malaret. Le Journal de Lévis.

Crédit photo: Courtoisie.

Depuis le 12 mars, les engins de chantier sont en action. Les travaux ont commencé avec le déboisement de la partie du terrain sur laquelle se tiendra la première phase du projet. Des terrains non bâtis, au nombre de 34, seront vendus à partir du mois de juillet. Dans un même temps, la construction des appartements débutera et devrait durer deux ans. La réalisation d’un parc est aussi dans les plans, ainsi qu’un bassin de rétention.

« Nous avons 34 terrains résidentiels, qui vont être mis en vente sous peu, et on a aussi des conciergeries, c’est-à-dire des appartements. Il y en a environ 180 dans la première phase, qui seront répartis en 4 bâtiments », explique Jacques Quirion, le promoteur. Chaque bloc devrait être doté de quatre étages et posséder un stationnement intérieur afin de répondre aux besoins d’une clientèle en recherche d’un certain confort.

« Les blocs appartements seront situés du côté du chemin de fer, tandis que les terrains résidentiels seront parallèles à la rue Lamartine. Lors de la deuxième phase, les appartements seront construits le long du futur boulevard Étienne-Dallaire », précise-t-il. Le lancement de la deuxième phase interviendra au printemps 2019. Un total de 400 nouveaux logements verront le jour dans les six ans suivants, répartis entre des jumelés et une résidence.


Catégorie(s) : Environnement,  Gouvernement,  Habitation

Publié le jeudi 22 mars 2018 à 8:20
Modifié le jeudi 22 mars 2018 à 23:11

20
Jan
2018

Dutran présente un projet d’habitation de 10 M$

  

Article de Aude Malaret. Le Journal de Lévis.

Les représentants des Constructions Dutran ont présenté le projet en présence des représentants de la Ville de Lévis.

Un nouveau projet d’habitation haut de gamme, comprenant 65 unités de logements, est en cours de construction au 5000, rue Saint-Georges, en plein cœur de Lévis.

Les représentants de l’entreprise lévisienne Dutran, experte en conception de projets et en construction, ont dévoilé officiellement leur nouveau projet d’habitation représentant un investissement global de plus de 10 M$, lors d’une conférence de presse le 18 janvier, à l’Innoparc, en présence des partenaires et du maire Gilles Lehouillier.

« Quel magnifique projet! On en est très fier. Aujourd’hui, on veut souligner que le groupe Dutran croit au développement de notre ville. Ils ont pris un certain nombre de risques et on voit qu’ils ont été les pionniers de l’Innoparc », a félicité le maire.


Catégorie(s) : Habitation

Publié le samedi 20 janvier 2018 à 16:39
Modifié le mardi 13 février 2018 à 21:31

18
Déc
2017

Hausse de taxes de 2,8% à Lévis

  

Article de Annie Morin. Le Soleil.

Les taxes résidentielles vont grimper de 2,8% en moyenne à Lévis en 2018. C’est la plus forte hausse jamais décrétée par le maire Gilles Lehouillier, qui veut faire face au boom immobilier et investir dans les infrastructures.

Ces dernières années, la Ville de Lévis s’était collée le plus possible à l’inflation. Au lendemain de sa réélection avec 92 % des suffrages et fort d’un conseil sans opposition, le maire Lehouillier s’aventure au-delà. Alors que l’inflation est estimée à 1,7 % pour la prochaine année, il récoltera 2,8 % plus de revenus auprès des ménages pour un budget total de 267,8 millions $. «On avait besoin d’aller se chercher une petite marge de manœuvre», a justifié le politicien.

Pour une maison unifamiliale moyenne évaluée à 288 000 $, le compte des taxes passera ainsi de 2575 $ à 2648 $, en hausse de 73 $. À titre de comparaison, les taxes ont augmenté en moyenne de 1,9 % ou 48 $ en 2017.

=> La suite sur lesoleil.com.


Catégorie(s) : Gouvernement,  Habitation

Publié le lundi 18 décembre 2017 à 17:27
Modifié le mardi 13 février 2018 à 21:38

16
Nov
2017

Le projet Miscéo de l’OMH sur les rails

  

Article de Érick Deschênes. Le Journal de Lévis.

Dévoilé en 2016, le projet Miscéo de l’Office municipal d’habitation de Lévis (OMH Lévis) respecte son échéancier. Si tout va comme l’entend l’organisme lévisien, l’édifice situé au centre-ville de Lévis pourra accueillir ses nouveaux locataires en juillet 2019.

Rappelons que la Société d’habitation du Québec (SHQ) a octroyé 55 unités résidentielles à l’OMH Lévis, le 13 juin 2016, dans le cadre de son projet Miscéo.

Concrètement, l’organisme lévisien veut construire un édifice de six étages, dont la surface occupée est de 1 057 mètres carrés, sur un terrain de 6413,7 mètres carrés situé au nord de la rue JB Michaud, entre le ruisseau qui traverse le quartier Miscéo et le bâtiment de la route du Président-Kennedy qui accueille notamment les bureaux de Steven Blaney, député de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis.

L’édifice accueillera 55 appartements de type 3 ½, 4 ½ et 5 ½ pour les personnes seules et les familles à revenus modestes. Si le nombre d’unités résidentielles a été approuvé en 2016 par la SHQ dans le cadre du programme AccèsLogis, l’OMH Lévis était en attente d’une confirmation de la SHQ pour s’assurer d’avoir les budgets nécessaires à la location de ses propres bureaux.

En effet, l’OMH Lévis veut relocaliser dans le nouvel édifice son siège social, situé actuellement dans le Vieux-Lévis, afin de regrouper au même endroit ses employés. Finalement, l’organisme lévisien a reçu la confirmation de la SHQ à ce niveau en septembre dernier, et ce, à son grand bonheur.


Catégorie(s) : Habitation

Publié le jeudi 16 novembre 2017 à 12:44
Modifié le mardi 13 février 2018 à 23:48

21
Juil
2017

Coup d’envoi au chantier de l’Espace Marie-Victorin

  

Article de Valérie Maltais. Le journal de Lévis

La première pelletée de terre du chantier de la Coopérative de solidarité Espace Marie-Victorin, à Saint-Nicolas, a été donnée le 20 juillet, en présence des différents partenaires de ce projet, le plus important jamais réalisé en ce qui a trait aux logements abordables à Lévis.

Ce chantier consiste à ériger trois immeubles totalisant 104 logements, qui abriteront des familles à faible revenu (38 logements), des personnes seules (14 logements), ainsi que des personnes âgées autonomes (3 logements) et en perte d’autonomie (49 logements). Ces dernières profiteront également du service de repas. De plus, la coopérative fournira trois espaces communautaires pour le Cercle des fermières, la Corporation Village en Arts et Revitalisation Village Saint-Nicolas.

« La Ville est fière de cette initiative, qui contribuera au dynamisme social et économique de notre milieu, a indiqué Clément Genest, conseiller municipal du secteur Saint-Nicolas. Ce projet répondra à un réel besoin au sein de notre communauté. »

« Je félicite les administrateurs de la Coopérative de solidarité Espace Marie-Victorin pour avoir mis de l’avant ce projet qui viendra améliorer les conditions de vie de personnes moins favorisées », a ajouté à son tour Dominique Vien, ministre responsable de la région de Chaudière-Appalaches.


Catégorie(s) : Habitation,  Industriel

Publié le vendredi 21 juillet 2017 à 5:41
Modifié le jeudi 15 février 2018 à 12:53

13
Juil
2017

Vers une année record en construction de logements

  

Article de Valérie Maltais. Le Journal de Lévis.

Lévis se dirige vers une année record en ce qui a trait à la construction de logements locatifs, puisqu’en six mois seulement, la Ville a délivré des permis pour 925 logements locatifs. Elle est en voie de surpasser le record de 2014 qui était de 961 unités… en une année.

Cela représente une augmentation de 61 % par rapport au bilan de mi-année de 2016. Les constructions multifamiliales se sont d’ailleurs imposées face à l’unifamiliale isolée, avec six fois plus d’unités de logement. Ainsi, entre le 1er janvier et le 30 juin, le secteur résidentiel représente des investissements de 136 M$, pour une augmentation de 76 % comparativement à pareille date l’an dernier.« On a un secteur résidentiel d’une vitalité exceptionnelle, surtout qu’ailleurs, on constate un ralentissement dans la construction. Pour nous, ça se poursuit », a relaté M. Lehouillier, rappelant au passage la création récente du bureau de projets et de la stratégie de développement résidentielle et commerciale à la Ville de Lévis.

L’activité commerciale demeure stable grâce à l’émission de permis pour 10 nouveaux immeubles, d’une valeur de 22,8 M$, et pour 79 projets d’agrandissement et de rénovation, bons pour 11,8 M$. En bref, la Ville a octroyé 2420 permis de construction, totalisant une valeur de près de 220 M$.


Catégorie(s) : Habitation

Publié le jeudi 13 juillet 2017 à 7:06
Modifié le jeudi 15 février 2018 à 12:56

19
Mai
2017

Un bassin qui inquiète

  

Article de Érick Deschênes. Le Journal de Lévis.

Le bassin de rétention du Boisé de Pintendre lors de la semaine du 1er mai.
© Journal de Lévis.

Un bassin de rétention construit dans le nouveau développement résidentiel du secteur Pintendre soulève des craintes chez certains citoyens du quartier du Boisé de Pintendre.

Plus précisément, certains résidents du nouveau quartier s’inquiètent que des enfants puissent se noyer dans le plan d’eau situé au bout de la rue Basile-Nolin.

« Dans le Mieux Vivre, on mentionne clairement qu’il suffit d’un à deux pouces d’eau pour se noyer et le bassin de rétention au bout de la rue a assurément un niveau d’eau plus élevé que cela. […] De plus, un facteur aggravant concernant le bassin de rétention du Boisé de Pintendre est le fait que les boîtes aux lettres sont situées juste à côté du bassin de rétention. Il n’est donc par rare de faire une petite sortie familiale pour aller chercher le courrier », a partagé au Journal un résident qui désire conserver l’anonymat.

Pour éviter qu’une tragédie survienne dans ce coin du quartier, ce dernier demande à ce que la Ville ou les promoteurs derrière le développement résidentiel installent une clôture autour du bassin de rétention.

« Du côté de la Ville, je trouve cela scandaleux que celle-ci exige aux citoyens qui possèdent des piscines de prendre des mesures pour éviter la noyade alors qu’elle-même ne fait rien face à des risques similaires. Je vois que les bassins de rétentions font partie du plan de développement durable de la Ville de Lévis afin de diminuer les quantités d’eau dans le réseau pluvial afin que la ville en retire des bénéfices. Par contre, les bénéfices retirés valent-il la noyade d’un enfant ? », s’est questionné le citoyen.


Catégorie(s) : Environnement,  Habitation

Publié le vendredi 19 mai 2017 à 7:03
Modifié le jeudi 15 février 2018 à 13:05

12
Avr
2017

Cominar voit grand pour Lévis, 1,6 G$ en investissements

  

Article de Mélanie Labrecque. Le Peuple Lévis.

Groupe Dallaire et Cominar comptent investir 1,6 G$ à Lévis au cours des 15 prochaines années. C’est ce qu’a confirmé, le chef de la direction de Cominar, Michel Dallaire à l’occasion d’une conférence qu’il donnait ce midi devant la communauté d’affaires de Lévis.

« On s’en vient avec quelque chose de majeur à l’entrée de Lévis », a expliqué Michel Dallaire. Dans un premier temps, Cominar pilotera un investissement de 200 M$ à la tête des ponts pour développer un « pôle structurant » aux portes de la Ville.

« Nous avons un million de pieds carrés. C’est trois fois la superficie du terrain du Phare. Il y aura de la mixité pour créer du commercial, des bureaux et du résidentiel. » Les premiers coups de pelles devraient être donnés d’ici deux ou trois ans, a-t-il assuré. Il espère aussi ériger une tour d’une bonne hauteur, selon ce qui sera autorisé par la Ville.

Le Groupe Dallaire engagera 1,4 G$ au développement des 2,3 millions de pieds carrés de terrain qu’il possède au centre de la municipalité. Ils seront consacrés à des projets commerciaux, de bureaux et industriels. Aussi, d’autres espaces seront destinés à l’installation de 7000 unités résidentielles. Évidemment, a précisé M. Dallaire, le tout se fera par phases.


Catégorie(s) : Habitation

Publié le mercredi 12 avril 2017 à 5:40
Modifié le vendredi 21 avril 2017 à 23:37

Pages :1234567»