Articles dans la catégorie « Industriel »

1
Nov
2018

Davie obtient une part d’un important contrat fédéral

  

Article de Érick Deschênes. Le Journal de Lévis.

Services publics et Approvisionnement Canada a émis le 1er novembre, au nom du ministère de la Défense nationale, des préavis d’adjudication de contrats (PAC) indiquant son intention de confier la prestation de services de soutien à la maintenance des 12 frégates de la classe Halifax du Canada au chantier maritime lévisien Davie, à Irving Shipyards d’Halifax et à Seaspan de Victoria. Les trois contrats totaliseront une valeur d’environ 7 G$.

Selon Radio-Canada, Seaspan devrait moderniser cinq frégates alors que Davie et Irving Shipbuilding se partageraient le reste à part égales, en alternance.

Ces contrats ont attribués dans le cadre du volet des projets de réparation, de radoub et de maintenance de navires. Les 12 frégates de la classe Halifax pourront ainsi continuer de faire l’objet de travaux de maintenance et d’ingénierie jusqu’à la livraison des nouveaux navires de combat canadiens.

À la suite d’une consultation auprès de l’industrie lancée en décembre 2016, Ottawa estime que les trois chantiers navals canadiens présélectionnés possèdent les effectifs et l’infrastructure nécessaires pour exécuter les travaux demandés.

Notons toutefois que les autres fournisseurs intéressés à soumissionner l’un de ces contrats disposent de 15 jours civils pour signaler leur intérêt en soumettant un « énoncé de capacités » qui satisfait aux exigences décrites dans les PAC.

« Notre gouvernement, qui s’est engagé à long terme à maintenir une force navale agile et réactive, fournira à la Marine et à ses marins les navires fiables dont ils ont besoin pour faire leur travail, et ce, tout en protégeant les intérêts de toute la population canadienn e», a déclaré Carla Qualtrough, ministre fédérale des Services publics et de l’Approvisionnement et de l’Accessibilité.

Des centaines de travailleurs…en 2021
Si l’annonce d’Ottawa est une bonne nouvelle pour Davie à la suite des vagues de licenciements des derniers mois, les centaines d’employés embauchés qui seront appelés à oeuvrer à Lauzon sur les navires militaires devront prendre leur mal en patience.

En effet, les travaux ne débuteront qu’en 2021, comme le rapporte Radio-Canada. La réalisation du contrat serait cependant étalé sur 15 ans, soit jusqu’à la fin de la durée de vie des frégates de classe Halifax.


Reproduit avec autorisation.


Catégorie(s) : Gouvernement,  Industriel

Publié le jeudi 1 novembre 2018 à 10:03
Modifié le vendredi 2 novembre 2018 à 12:50

15
Août
2018

Les rivaux de Davie montent aux barricades

  

Article de Gilbert Leduc. Le Soleil

Irving Shipbuilding n’en démord pas. La Stratégie nationale de construction navale (SNCN) doit demeurer «intacte» et la construction des navires pour la Marine royale canadienne et la Garde côtière doit continuer d’être l’apanage exclusif d’Irving Shipbuilding et de Vancouver Shipyards.

Vendredi dernier, à l’occasion de l’annonce par le gouvernement libéral de l’attribution d’un contrat de 610 millions $ à Chantier Davie pour l’acquisition de trois brise-glaces et l’exécution des travaux préliminaires à réaliser sur le premier de ces trois bateaux afin qu’il soit mis en service dès l’hiver prochain, l’avenir de la SNCN a retenu l’attention, notamment à Halifax et à Vancouver.

=> La suite sur lesoleil.com.


Catégorie(s) : Industriel

Publié le mercredi 15 août 2018 à 6:55
Modifié le mercredi 15 août 2018 à 6:55

11
Août
2018

Chantier Davie obtient un contrat de 610 millions pour trois brise-glaces

  

Article de Marc-Antoine Lavoie. Ici Radio-Canada.ca Section Québec

Après sept mois de négociations et d’incertitude, le gouvernement Trudeau confirme l’attribution d’un premier contrat de 610 millions de dollars à Chantier Davie pour l’achat de trois navires et le début des travaux de conversion en brise-glaces pour la Garde côtière canadienne.

Au cours des deux prochaines années, les travailleurs du chantier naval de Lévis convertiront trois navires scandinaves en brise-glaces. Le premier doit être en service dans les eaux du fleuve Saint-Laurent et des Grands Lacs dès l’hiver prochain.

Le contrat devrait faire travailler environ 200 personnes durant 2 ans, selon les estimations de Davie.

=> La suite sur Ici Radio-Canada.ca.


Catégorie(s) : Gouvernement,  Industriel

Publié le samedi 11 août 2018 à 8:53
Modifié le samedi 11 août 2018 à 8:53

6
Juil
2018

Le gouvernement Couillard investit 188 M$ au chantier Davie

  

Article de Agence QMI, Le Journal de Québec.

Le gouvernement Couillard vole au secours du Chantier Davie de Lévis en investissant 188 millions $ dans l’une de ses filiales, Astérix Inc.

L’investissement du gouvernement est effectué par l’entremise d’Investissement Québec, en échange d’actions privilégiées. Un consortium bancaire, formé notamment avec JP Morgan et Anchorage capital, complète le montage financier du projet d’une valeur totale de 488 millions $.

=> La suite sur journaldequebec.com


Catégorie(s) : Gouvernement,  Industriel

Publié le vendredi 6 juillet 2018 à 23:41
Modifié le vendredi 6 juillet 2018 à 23:41

27
Juin
2018

Crise du recyclage : la recette du succès de Lévis

  

Article de Marc-Antoine Lavoie. Ici Radio-Canada.ca – Section Québec.

Alors que les centres de tri du Québec débordent et fonctionnent à perte, 100 % des matières recyclables trouvent preneur à Lévis. Comment peut-on expliquer cet exploit dans le contexte de la crise du recyclage ?

Jusqu’à l’automne dernier, 60 % des matières recyclables récupérées au Québec étaient exportées vers l’Asie. Or, la Chine qui est le plus grand importateur de papier recyclé a pratiquement fermé ses portes aux autres pays en resserrant ses critères de qualité.

« La Chine accepte maintenant des matières avec seulement 1 % de contamination ce qui est pratiquement impossible à faire dans des centres de tri automatisés », explique le directeur général du Front commun québécois pour une gestion écologique des déchets (FCQGED), Karel Ménard.

=> La suite sur Ici Radio-Canada.ca.


Catégorie(s) : Environnement,  Industriel

Publié le mercredi 27 juin 2018 à 7:04
Modifié le mercredi 27 juin 2018 à 12:37

19
Avr
2018

Port à l’est de Lévis : le GIRAM toujours inquiet

  

Article de Érick Deschenes. Le Journal de Lévis.

Il y a un an, Rabaska et le Port de Québec signaient une entente accordant une option d’achat à l’administration portuaire sur les terrains ciblés auparavant pour la réalisation d’un port méthanier à l’est de Lévis. Cet anniversaire incite une nouvelle fois le Groupe d’initiatives et de recherches appliquées au milieu (GIRAM) à partager ses craintes concernant la transformation que pourrait subir le site.

Rappelons d’emblée que l’entente, dévoilée en avril 2017, a établi les conditions permettant au Port de Québec d’acquérir d’ici cinq ans (à partir de 2017) les 273 hectares détenus par Rabaska. À ce moment, l’administration portuaire avait dévoilé que cette opération visait à constituer une réserve de terrains pour d’éventuels projets.

Avec le projet Beauport 2020, un plan du Port de Québec pour agrandir ses installations sur la rive nord du fleuve grâce à un terminal de conteneurs présentement à l’étude, le GIRAM s’inquiète que les projets éventuels de l’administration portuaire sur le site de Rabaska se développent plus rapidement que le laisse croire la « période de dormance » en place depuis l’annonce d’avril 2017.


Catégorie(s) : Industriel,  Transports

Publié le jeudi 19 avril 2018 à 12:21
Modifié le jeudi 19 avril 2018 à 12:21

23
Mar
2018

Taux d’inoccupation commerciale et industrielle : une bonne moyenne pour Lévis

  

Article de Érick Deschenes. Le Journal de Lévis.

Dans la plus récente Étude d’inoccupation commerciale et industrielle de la firme Côté Conseil Immobilier, la ville de Lévis obtient une bonne note dans ce dossier. Selon l’analyse réalisée en 2017 pour plusieurs régions de l’Est-du-Québec et du Centre-du-Québec, le taux de vacance commerciale et industrielle à Lévis était estimé, en juillet dernier, à 7,5 %, en baisse de 0,2 % comparativement à l’année précédente.

« À Lévis, on est légèrement au-dessus de la moyenne de l’Est-du-Québec, qui est de 6,7 %. Ce n’est pas une science précise au centième près. Ce n’est pas inquiétant parce que dans certaines régions ou certaines zones, on voit des taux d’inoccupation qui dépassent les 10 %. Grosso modo, quand on est en bas de 5 %, on a de la construction. Quand on est en haut de 10 %, on voit des fenêtres qui commencent à être placardées », a imagé Christian-Pierre Côté, le président de Côté Conseil Immobilier.

Dans le cadre de leur enquête, la firme a divisé Lévis en quatre zones. Le taux d’inoccupation semble avoir diminué pour les zones du boulevard Guillaume-Couture (8,6 % en 2017 – 9,2 % en 2016), du quartier Miscéo (6,4 % en 2017 – 6,8 % en 2016) et de la route des Rivières (4,3 % en 2017 – 6,4 % en 2016).


Catégorie(s) : Commerce - Économie,  Industriel

Publié le vendredi 23 mars 2018 à 12:34
Modifié le vendredi 23 mars 2018 à 12:34

22
Fév
2018

Ottawa octroie un nouveau contrat au chantier Davie

  

Article de Guillaume St-Pierre. Le Journal de Québec.

Le gouvernement fédéral a annoncé jeudi l’octroi d’un contrat de 4,4 millions $ au chantier maritime Davie, qui se bat pour sa survie.

« Il s’agit d’une bonne nouvelle pour le plus grand chantier maritime au Canada », a réagi le porte-parole de la direction de Chantier Davie, Frédérik Boisvert.

« Nous sommes fiers d’être partenaires du gouvernement du Canada pour l’entretien de la flotte fédérale », a-t-il ajouté.

=> La suite sur lejournaldequebec.com.


Catégorie(s) : Industriel

Publié le jeudi 22 février 2018 à 13:14
Modifié le vendredi 23 février 2018 à 12:33

21
Juil
2017

Asterix : le plus grand navire militaire canadien construit à Lévis

  

Article de Geoffré Samson. Le Peuple Lévis.

La traditionnelle bouteille de champagne qui annonce le dévoilement et l’inauguration d’Asterix. © Photo TC Media – Geoffré Samson.

Le Chantier Davie de Lévis a inauguré Aterix, le premier grand navire militaire construit au pays depuis plus de 20 ans.

Plusieurs milliers de visiteurs se sont déplacés pour l’événement, en plus d’une centaine de dignitaires, élus fédéraux, provinciaux et municipaux qui étaient présents pour le baptême du bateau de 20000 tonnes.

D’une longueur équivalente à deux terrains de football et d’une largeur de 25,2 mètres, le bateau quittera Lévis en novembre prochain pour s’amarrer au port d’Halifax, puis se dirigera ensuite vers la Colombie-Britannique.

Construit à partir d’un porte-conteneur, il aura une multitude de fonctions comme le réapprovisionnement des troupes de la Marine Royale canadienne dans le monde. L’équipage d’Asterix sera composé de 116 militaires et 31 civils, il pourra transporter jusqu’à 7 tonnes de carburant, produire 450 tonnes d’eau potable quotidiennement, accueillir 60 personnes dans son hôpital. Il est doté de cuisines pouvant nourrir plus de 1000 personnes, et est le premier navire canadien à profiter d’une salle d’entraînement.

Pouvant atteindre une vitesse de 25 nœuds, le navire compte deux grues, deux hangars d’hélicoptères, un héliport, en plus d’avoir des garages pour stationner des véhicules.

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, devant le navire militaire Asterix.
© Photo TC Media – Geoffré Samson.


Catégorie(s) : Commerce - Économie,  Industriel

Publié le vendredi 21 juillet 2017 à 16:36
Modifié le jeudi 15 février 2018 à 12:52

21
Juil
2017

Coup d’envoi au chantier de l’Espace Marie-Victorin

  

Article de Valérie Maltais. Le journal de Lévis

La première pelletée de terre du chantier de la Coopérative de solidarité Espace Marie-Victorin, à Saint-Nicolas, a été donnée le 20 juillet, en présence des différents partenaires de ce projet, le plus important jamais réalisé en ce qui a trait aux logements abordables à Lévis.

Ce chantier consiste à ériger trois immeubles totalisant 104 logements, qui abriteront des familles à faible revenu (38 logements), des personnes seules (14 logements), ainsi que des personnes âgées autonomes (3 logements) et en perte d’autonomie (49 logements). Ces dernières profiteront également du service de repas. De plus, la coopérative fournira trois espaces communautaires pour le Cercle des fermières, la Corporation Village en Arts et Revitalisation Village Saint-Nicolas.

« La Ville est fière de cette initiative, qui contribuera au dynamisme social et économique de notre milieu, a indiqué Clément Genest, conseiller municipal du secteur Saint-Nicolas. Ce projet répondra à un réel besoin au sein de notre communauté. »

« Je félicite les administrateurs de la Coopérative de solidarité Espace Marie-Victorin pour avoir mis de l’avant ce projet qui viendra améliorer les conditions de vie de personnes moins favorisées », a ajouté à son tour Dominique Vien, ministre responsable de la région de Chaudière-Appalaches.


Catégorie(s) : Habitation,  Industriel

Publié le vendredi 21 juillet 2017 à 5:41
Modifié le jeudi 15 février 2018 à 12:53

Pages :1234567...18»