Articles dans la catégorie « Gouvernement »

18
Déc
2018

Budget 2019 : hausse de 3,5 % des taxes municipales

  

Article de Aude Malaret. Le Journal de Lévis.

La Ville de Lévis va encore passer à côté de son objectif de limiter la hausse de taxation à l’inflation en 2019. Ses résidents et commerçants vont voir leur facture de taxes augmenter de 3,5 % en moyenne au cours de la prochaine année, alors que l’inflation projetée est de 2,1 %.

Après 2,8 % d’augmentation l’an passé, la Ville de Lévis a annoncé une hausse des taxes de 3,5 % en moyenne pour les secteurs résidentiel, commercial et industriel, ce 17 décembre lors de la présentation du budget 2019 et du plan triennal d’immobilisation 2019-2020-2021. Rappelons que 2016 et 2017 avaient été marquées par une progression de respectivement 1,8 % et 1,9 %.

Concrètement, les propriétaires d’une résidence unifamiliale évaluée à 288 000 $ paieront en moyenne 94 $ de plus l’an prochain.

Une part de 2 % de cette hausse est attribuable aux investissements dans les infrastructures telles que le réseau routier et les réseaux d’aqueducs et d’égouts, a justifié la municipalité.

La pression mise sur les infrastructures par le développement de la ville, avec un nombre d’unités d’habitation en forte croissance (1 341 en 2016 et 1 681 en 2017 au lieu des 850 prévues), et les investissements à réaliser expliquent cette hausse, selon le maire. Gilles Lehouillier a profité de l’exercice pour décocher une flèche au « gouvernement à deux vitesses » des libéraux précédemment au pouvoir, dont la participation aux projets de la Ville, tels que le viaduc Saint-Rédempteur ou l’agrandissement du centre culturel, a été « faible ou absente ».


Catégorie(s) : Gouvernement

Publié le mardi 18 décembre 2018 à 12:47
Modifié le mardi 18 décembre 2018 à 12:47

3
Déc
2018

L’étude sur l’interconnexion entre Lévis et Québec reprise par le ministère

  

Article de Jean-François Néron. Le Soleil.

L’étude sur l’interconnexion entre Lévis et Québec en matière de transport en commun change de main. C’est finalement le ministère des Transports qui évaluera le scénario à retenir pour connecter les deux rives.

Le gouvernement libéral avait annoncé au printemps une enveloppe de 8 millions $ pour que Lévis prenne en charge le dossier de l’interconnexion. À l’époque, le maire Gilles Lehouillier s’était dit ravi de pouvoir mener cette étude. Il en avait même fait une exigence. Aujourd’hui, il se ravise.

=> La suite sur lesoleil.com.


Catégorie(s) : Gouvernement,  Transports

Publié le lundi 3 décembre 2018 à 12:33
Modifié le lundi 3 décembre 2018 à 12:33

1
Déc
2018

Quartier des Constellations : Entente de principe conclue en médiation

  

Source : Ville de Lévis

La Ville de Lévis et le Regroupement des citoyens du secteur des Constellations ont aujourd’hui conclu une entente de principe qui permettra de mettre un terme à l’action collective qui concernait le développement du quartier des Constellations, secteur Saint-Jean-Chrysostome. Tous les acteurs signataires de cette entente se disent satisfaits de l’issue de la médiation effectuée et du dénouement du dossier.

Suivant cette médiation, les avocats procéderont à la rédaction finale de cette entente de règlement hors Cour. Par la suite, ceux-ci verront à demander l’approbation de cette entente de règlement par la Cour. Enfin, s’ensuivra la mise en œuvre du règlement. Cette dernière étape du processus est prévue, selon les délais raisonnables, à l’été 2019.

Les parties impliquées verront à dévoiler les termes de l’entente en temps opportun et aucun autre commentaire ne sera émis par les parties.


Catégorie(s) : Gouvernement,  Habitation

Publié le samedi 1 décembre 2018 à 8:43
Modifié le samedi 1 décembre 2018 à 14:16

29
Nov
2018

Parcs industriels : Lévis souhaite se mettre sur son 31

  

Article de Jean-Michel Genois Gagnon. Le Soleil.

Alors que les lopins de terre disponibles pour les entreprises se font de plus en plus rares à Québec, Lévis souhaite se mettre sur son 31 pour attirer de nouveaux visages sur son territoire. La Ville injectera 45,5 millions $ dans le développement de ses 14 parcs et zones industriels.

« Notre objectif est clair dans l’accélération du développement de nos parcs industriels : nous souhaitons devenir la plaque tournante de l’innovation et du développement industriel au cœur des régions de la Capitale Nationale et de la Chaudière-Appalaches », a indiqué le maire de Lévis, Gilles Lehouillier.

Au cours des derniers mois, son administration a consulté environ 750 patrons d’entreprises de la rive sud du fleuve Sainte-Laurent afin de mieux cerner leurs besoins et les enjeux pour les années à venir.

=> La suite sur lesoleil.com.


Catégorie(s) : Gouvernement,  Industriel

Publié le jeudi 29 novembre 2018 à 8:13
Modifié le samedi 1 décembre 2018 à 14:16

23
Nov
2018

Un 3e lien nécessaire pour le développement de Côte-du-Sud

  

Article de Maxime Paradis. Le Placoteux.com.

En entrevue à Radio-Canada, la ministre déléguée au développement économique régional et députée de Côte-du-Sud, Marie-Eve Proulx, a mentionné être favorable au transport en commun dans les milieux ruraux, mais que cette ère n’était « malheureusement » pas encore arrivée, ce pourquoi elle favorise le projet de troisième lien entre Québec et Lévis.

Également ministre des régions de Chaudière-Appalaches, du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, Marie-Eve Proulx estime qu’un troisième lien entre Québec et Lévis est nécessaire pour le développement économique de Côte-du-Sud. Durant la dernière campagne électorale, elle mentionne que les électeurs lui en ont fait la demande.

=> La suite à leplacoteux.com.


Publié le vendredi 23 novembre 2018 à 12:44
Modifié le vendredi 23 novembre 2018 à 12:44

16
Nov
2018

Le tramway de Québec jusqu’à Lévis, rêve Gilles Lehouillier

  

Article de Marc-Antoine Lavoie. ICI Radio-Canada.ca – Région de Québec.

Le futur tramway de Québec « pourrait traverser à Lévis » estime le maire Gilles Lehouillier qui prédit déjà un développement massif de l’est de sa ville.

La densité de la population dans l’est de Lévis ne justifie pas pour l’instant l’établissement d’un système de transport en commun lourd, convient M. Lehouillier. Mais la construction du 3e lien viendra tout changer, assure-t-il.

=> La suite sur ici.radio-canada.ca


Catégorie(s) : Gouvernement,  Transports

Publié le vendredi 16 novembre 2018 à 12:21
Modifié le vendredi 16 novembre 2018 à 12:21

14
Nov
2018

Le dossier de l’aérodrome de Pintendre en Cour suprême

  

Article de Alexandre Bellemare. Le Journal de Lévis.

Crédit : Gilles Boutin – Archives.

La Ville de Lévis a décidé de porter en Cour suprême le litige l’opposant à la propriétaire de l’aérodrome de Pintendre, Albertine Leclerc. En effet, la Ville souhaite interdire les activités de parachutisme de l’aérodrome. Cette décision a été adoptée par le conseil municipal lors de la séance ordinaire du 12 novembre.

À la suite de son passage en Cour d’appel, la réglementation municipale de la Ville de Lévis avait été jugée inapplicable en ce qui a trait au parachutisme. Par contre, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier se réjouissait d’une victoire qu’il juge importante. « En Cour d’appel, on a gagné quelque chose qui n’a peut-être pas l’air de grand-chose, mais maintenant quand on ouvre un aérodrome, on est obligé de demander un permis à la Ville », a rappelé le maire.

Selon lui, cette avancée est importante pour toutes les municipalités du Québec, mais celui qui s’est vu refuser l’interdiction de réglementer les activités de parachutisme sur le territoire de la Ville a voulu porter la cause plus loin. « C’est une question de principe fondamentale sur le pouvoir des municipalités de déterminer l’usage. La loi sur l’aménagement et l’urbanisme est catégorique, les usages doivent être déterminés par les Villes », s’est-il justifié.

Pour la Ville, les activités de parachutisme sont une nuisance pour les citoyens, car elles engendrent beaucoup de circulation aérienne, « il y a une différence avec un aérodrome qui offre dix départs dans une journée comparé à 35 ou 40 départs un samedi ».

Des frais dits nécessaires
Le premier citoyen de Lévis se dit protecteur de ses citoyens dans ce dossier, mais il souhaite représenter les municipalités du Québec qui suivent ce dossier avec attention. C’est pourquoi il fera une autre demande à l’Union des municipalités du Québec afin d’alléger les coûts entourant cette démarche. « C’est une opération qui aura comme coûts entre 30 000 $ et 40 000 $ avec le 10 000 $ de l’Union des municipalités du Québec, ça devrait tourner autour de 20 000 $ et 30 000 $ », a-t-il spécifié. Cette contribution démontrera l’intérêt et l’appui des différentes municipalités québécoises, selon le maire.

De plus, M. Lehouillier est confiant dans la démarche de la Ville puisqu’elle reçoit le soutien du gouvernement du Québec. « Le gouvernement (provincial), nous a assuré toute sa collaboration dans ce dossier, et ce jusqu’en Cour suprême », a conclu Gilles Lehouillier.


Reproduit avec autorisation.


Publié le mercredi 14 novembre 2018 à 3:04
Modifié le vendredi 16 novembre 2018 à 12:24

12
Nov
2018

Gilles Lehouillier privilégie un tunnel à 4 milliards $

  

Article de taïeb Moalla. Le Journal de Québec.

S’il n’en tenait qu’au maire de Lévis, le troisième lien entre Québec et Lévis serait un tunnel de 7,8 km qui coûterait 4 milliards $, soit exactement le mégaprojet étudié par le professeur Bruno Massicotte il y a deux ans.

C’est ce dont Gilles Lehouillier a convenu lundi soir, lors d’un impromptu de presse tenu juste avant le début du conseil municipal. « Sur le plan personnel, ça veut dire comme maire de Lévis, je privilégie le tunnel. C’est ce qui ferait le moins de dommages au niveau du développement durable. Ce que Massicotte proposait, c’est mon option préférée », a-t-il fait savoir.

=> La suite sur journaldequebec.com.


Catégorie(s) : Gouvernement,  Transports

Publié le lundi 12 novembre 2018 à 23:19
Modifié le lundi 12 novembre 2018 à 23:19

8
Nov
2018

Troisième lien : l’accord des élus de l’île d’Orléans essentiel, dit le maire de Lévis

  

Article de Stéphanie Martin. Le Journal de Québec.

L’accord des élus de l’île d’Orléans est essentiel à la réalisation d’un troisième lien, soutient le maire de Lévis.

Gilles Lehouillier a présenté, jeudi, les réalisations de la première année de son deuxième mandat. En tête de liste, il a cité le troisième lien qui est maintenant privilégié à l’est par le nouveau gouvernement de la Coalition Avenir Québec.

=> La suite sur journaldequebec.com.


Catégorie(s) : Gouvernement,  Transports

Publié le jeudi 8 novembre 2018 à 12:05
Modifié le jeudi 8 novembre 2018 à 12:05

1
Nov
2018

Davie obtient une part d’un important contrat fédéral

  

Article de Érick Deschênes. Le Journal de Lévis.

Services publics et Approvisionnement Canada a émis le 1er novembre, au nom du ministère de la Défense nationale, des préavis d’adjudication de contrats (PAC) indiquant son intention de confier la prestation de services de soutien à la maintenance des 12 frégates de la classe Halifax du Canada au chantier maritime lévisien Davie, à Irving Shipyards d’Halifax et à Seaspan de Victoria. Les trois contrats totaliseront une valeur d’environ 7 G$.

Selon Radio-Canada, Seaspan devrait moderniser cinq frégates alors que Davie et Irving Shipbuilding se partageraient le reste à part égales, en alternance.

Ces contrats ont attribués dans le cadre du volet des projets de réparation, de radoub et de maintenance de navires. Les 12 frégates de la classe Halifax pourront ainsi continuer de faire l’objet de travaux de maintenance et d’ingénierie jusqu’à la livraison des nouveaux navires de combat canadiens.

À la suite d’une consultation auprès de l’industrie lancée en décembre 2016, Ottawa estime que les trois chantiers navals canadiens présélectionnés possèdent les effectifs et l’infrastructure nécessaires pour exécuter les travaux demandés.

Notons toutefois que les autres fournisseurs intéressés à soumissionner l’un de ces contrats disposent de 15 jours civils pour signaler leur intérêt en soumettant un « énoncé de capacités » qui satisfait aux exigences décrites dans les PAC.

« Notre gouvernement, qui s’est engagé à long terme à maintenir une force navale agile et réactive, fournira à la Marine et à ses marins les navires fiables dont ils ont besoin pour faire leur travail, et ce, tout en protégeant les intérêts de toute la population canadienn e», a déclaré Carla Qualtrough, ministre fédérale des Services publics et de l’Approvisionnement et de l’Accessibilité.

Des centaines de travailleurs…en 2021
Si l’annonce d’Ottawa est une bonne nouvelle pour Davie à la suite des vagues de licenciements des derniers mois, les centaines d’employés embauchés qui seront appelés à oeuvrer à Lauzon sur les navires militaires devront prendre leur mal en patience.

En effet, les travaux ne débuteront qu’en 2021, comme le rapporte Radio-Canada. La réalisation du contrat serait cependant étalé sur 15 ans, soit jusqu’à la fin de la durée de vie des frégates de classe Halifax.


Reproduit avec autorisation.


Catégorie(s) : Gouvernement,  Industriel

Publié le jeudi 1 novembre 2018 à 10:03
Modifié le vendredi 2 novembre 2018 à 12:50

Pages :1234567...40»