Articles ayant le mot-clé « 3e Lien »

9
Oct
2019

3e lien : le BAPE examinera le dossier, assure Benoit Charette

  

Article de Carl Marchand. ICI Radio-Canada.ca – Québec.

Une journée près avoir affirmé être « largement outillé » sur l’aspect environnemental d’un troisième lien entre Québec et Lévis, le ministre de l’Environnement assure que le projet sera soumis à un examen du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE).

« Ce que j’aurais dû mentionner en ajout, c’est qu’au niveau de la procédure d’évaluation environnementale, on garde la même ligne depuis le départ », a affirmé Benoit Charette.

=> La suite ici.radio-canada.ca.


Catégorie(s) : Gouvernement,  Transports

Publié le mercredi 9 octobre 2019 à 19:43
Modifié le mercredi 9 octobre 2019 à 19:43

11
Juil
2019

Lehouillier s’inspire du pont de Normandie pour justifier la construction du 3e lien

  

Article de Jean-Luc Lavallée. Le Journal de Québec.

Soucieux de « rétablir les faits » et d’alimenter le débat public sur la pertinence du troisième lien pour « rééquilibrer » le trafic dans la région de Québec, le maire de Lévis a vanté, jeudi, l’expérience de la France avec le pont de Normandie.

Gilles Lehouillier avait convoqué la presse pour lui faire part de ses observations lors de sa récente mission dans l’Hexagone.

Il a évoqué les nombreuses « similitudes » entre le projet de 3e lien et le pont à haubans de Normandie qui enjambe l’estuaire de la Seine, au Havre, et qui a été construit en 1995 afin de décongestionner le pont existant de Tancarville.

=> La suite sur journaldequebec.com.


Catégorie(s) : Gouvernement,  Transports

Publié le jeudi 11 juillet 2019 à 21:45
Modifié le jeudi 11 juillet 2019 à 21:45

4
Juil
2019

3e lien : l’étalement urbain va être « très limité » selon le maire de Lévis

  

Article de Jean-Luc Lavallée. Le Journal de Québec.

La construction du troisième lien n’entraînera qu’un étalement urbain «très limité» sur la Rive-Sud, selon le maire de Lévis, qui associe même ce phénomène redouté par les environnementalistes à un « mythe » en territoire lévisien.

De retour d’une mission en France, pour souligner les 50 ans du jumelage entre la ville de Lévis et Grand Quevilly en Normandie, le maire a réagi pour la première fois, ce jeudi, à l’annonce du choix d’un tunnel sous-fluvial par le ministre des Transports François Bonnardel.

=> La suite sur journaldequebec.com.


Catégorie(s) : Gouvernement,  Transports

Publié le jeudi 4 juillet 2019 à 21:16
Modifié le mercredi 9 octobre 2019 à 19:47

28
Juin
2019

Tunnel Québec – Lévis : cris de joie dans la région

  

Article de Érick Deschenes. Le Journal de Lévis.

La décision du gouvernement provincial d’opter pour le scénario d’un tunnel sans transit par l’île d’Orléans entre Lévis et Québec à l’est pour le projet de troisième lien routier interrives a été bien accueillie par plusieurs intervenants du Grand Lévis.

D’abord, la Chambre de commerce de Lévis (CCL), un ardent promoteur du projet depuis plusieurs années, s’est dite « plus que favorable » à l’annonce faite le 27 juin par le ministre des Transports du Québec, François Bonnardel.

« La CCL a toujours appuyé la réalisation d’un tunnel entre les rives sud et nord du fleuve, et ce, à l’est de la ville. Le tracé proposé répond à nos attentes et permettra une meilleure fluidité du transport sur l’ensemble du territoire. En plus, nous saluons la rapidité avec laquelle le gouvernement souhaite réaliser une première pelletée de terre », a déclaré Marie-Josée Morency, vice-présidente exécutive et directrice générale de l’organisation.

Selon la Chambre, l’accessibilité à l’est de la ville et l’amélioration de l’interconnexion entre les deux rives « facilitera son développement et permettra également de belles opportunités pour les entreprises du secteur qui souffrent, entre autres, d’une pénurie de main-d’œuvre importante ».

Dans Bellechasse, la décision a aussi été saluée.

Pour le préfet de la MRC de Bellechasse, Clément Fillion, l’important était le choix de l’emplacement d’un éventuel troisième lien. « Ce que l’on comprend, c’est exactement le tracé prévu depuis belle lurette, même lors des travaux du comité que l’on avait mis sur pied à l’époque. »


Publié le vendredi 28 juin 2019 à 12:53
Modifié le vendredi 28 juin 2019 à 12:57

28
Juin
2019

Troisième lien : Québec opte pour le tunnel

  

Article de Érick Deschenes. Le Journal de Lévis.

Pour le troisième lien qu’il a tant promis, le gouvernement caquiste opte pour un tunnel à l’est. CRÉDIT : MINISTÈRE DES TRANSPORTS DU QUÉBEC

Le ministre des Transports du Québec, François Bonnardel, a indiqué, le 27 juin, que le gouvernement provincial a choisi la solution du tunnel pour le troisième lien routier interrives qu’il désire construire entre Québec et Lévis.

« Aujourd’hui, j’ai le plaisir d’annoncer qu’une nouvelle étape est franchie pour la réalisation du troisième lien. Je confirme que le troisième lien prendra la forme d’un tunnel entre Québec et Lévis », a déclaré M. Bonnardel lors d’un point de presse à Québec.

Concrètement, le tracé présentement privilégié permettrait de relier directement par un tunnel l’autoroute 20 sur la Rive-Sud, dans le secteur de la route Lallemand à Lauzon, au prolongement de l’autoroute 40 sur la Rive-Nord, dans le secteur Beauport.

Incluant les approches vers l’infrastructure désirée, le traçé actuellement retenu pour le tunnel (d’une longueur de six kilomètres) aurait une longueur de neuf kilomètres et ne transiterait pas par l’île d’Orléans, comme envisagé précédemment. En contrepartie, le gouvernement poursuivra donc les travaux qui permettront la construction d’un nouveau pont à haubans entre la Rive-Nord et l’île d’Orléans. Cette nouvelle infrastructure se situera légèrement à l’ouest du pont actuel, qui devra bientôt être fermé en raison de son âge.


Catégorie(s) : Gouvernement,  Transports

Publié le vendredi 28 juin 2019 à 12:49
Modifié le dimanche 30 juin 2019 à 8:56

27
Juin
2019

Un tunnel sous l’île d’Orléans comme 3e lien

  

Article de Jean-Francois Néron. Le Soleil

Le troisième lien Québec-Lévis prendra la forme d’un tunnel de 6,5 de kilomètres qui passera sous la pointe ouest de l’île d’Orléans. À quel coût ? Et pour quand ? Trop tôt pour le dire.

Le ministre des Transports, François Bonnardel, a finalement fait connaître jeudi le tracé privilégié par le gouvernement de la CAQ pour la construction d’un troisième lien.

=> La suite sur lesoleil.com.


Catégorie(s) : Environnement,  Gouvernement,  Transports

Publié le jeudi 27 juin 2019 à 10:19
Modifié le jeudi 27 juin 2019 à 12:44

1
Mai
2019

Troisième lien : le GIRAM mise plutôt sur des tramways

  

Article de Érick Deschenes. Le Journal de Lévis.

S’il n’en tenait qu’au Groupe d’initiatives et de recherches appliquées au milieu (GIRAM), le troisième lien routier inter-rives désiré par plusieurs dans la région ne verrait jamais le jour.

Dans son plan de propositions pour lutter contre la congestion routière, présenté aux médias le 30 avril, le regroupement lévisien demande que le transport collectif soit privilégié, notamment par la construction d’un tunnel inter-rives réservé uniquement aux tramways.

« On est vraiment à contre-courant. Le troisième lien est un projet avec une vision du siècle dernier. Nous proposons une solution du 21e siècle. Ce qui aura un effet à long terme sur la congestion routière, c’est le transport collectif. Il faut donc miser sur autre chose qu’un troisième lien routier », a d’emblée lancé Gaston Cadrin, membre du GIRAM et principal contributeur au plan, lors d’un point de presse au campus de Lévis de l’UQAR.

Les actions désirées par le regroupement citoyen seraient regroupées en deux phases. Dans la première étape, le GIRAM désire qu’un tunnel reliant les centres-villes de Lévis (axe du boulevard Alphonse-Desjardins) et de Québec (quartier Saint-Roch) soit construit. Cette infrastructure permettrait de raccorder l’est de Lévis au système de transport structurant prévu sur la Rive-Nord puisque le tunnel ne serait réservé exclusivement qu’au transport de passagers en tramway.

Cette ligne s’amorcerait de l’autre côté de l’autoroute 20, entre la route du Président-Kennedy et la route Mgr-Bourget, dans un stationnement incitatif. Ce dernier permettrait aux citoyens des municipalités avoisinantes Lévis, principalement ceux de Bellechasse, de traverser à Québec sans avoir à utiliser leur voiture.


Catégorie(s) : Environnement,  Gouvernement,  Transports

Publié le mercredi 1 mai 2019 à 12:50
Modifié le mercredi 1 mai 2019 à 12:50

7
Jan
2019

3e lien : les camionneurs ne veulent pas d’un tunnel

  

Article de Marc-Antoine Lavoie. ICI Radio-Canada.ca – Région de Québec.

S’il va de soi que les camionneurs qui parcourent la région de Québec rêvent d’un troisième lien entre les deux rives du fleuve Saint-Laurent, leur association souhaite que le gouvernement Legault rejette l’option du tunnel.

« On serait plus en faveur d’un pont, commente le chauffeur Francis Fournier. Aussitôt que tu as une matière dangereuse, tu ne peux pas emprunter les tunnels. »

=> La suite sur ICI Radio-Canada.ca.


Catégorie(s) : Transports

Publié le lundi 7 janvier 2019 à 12:41
Modifié le lundi 7 janvier 2019 à 12:42

23
Nov
2018

Un 3e lien nécessaire pour le développement de Côte-du-Sud

  

Article de Maxime Paradis. Le Placoteux.com.

En entrevue à Radio-Canada, la ministre déléguée au développement économique régional et députée de Côte-du-Sud, Marie-Eve Proulx, a mentionné être favorable au transport en commun dans les milieux ruraux, mais que cette ère n’était « malheureusement » pas encore arrivée, ce pourquoi elle favorise le projet de troisième lien entre Québec et Lévis.

Également ministre des régions de Chaudière-Appalaches, du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, Marie-Eve Proulx estime qu’un troisième lien entre Québec et Lévis est nécessaire pour le développement économique de Côte-du-Sud. Durant la dernière campagne électorale, elle mentionne que les électeurs lui en ont fait la demande.

=> La suite à leplacoteux.com.


Publié le vendredi 23 novembre 2018 à 12:44
Modifié le vendredi 23 novembre 2018 à 12:44

22
Nov
2018

Plus du quart des Québécois n’ont pas d’opinion sur le troisième lien

  

Article de Jonathan Lavoie. ICI Radio-Canada.ca – Région de Québec.

Malgré la présence marquée du dossier du troisième lien dans la dernière campagne électorale et la promesse d’importants investissements publics par la Coalition avenir Québec, plus du quart des Québécois n’avaient pas d’opinion sur le sujet au lendemain des élections.

« Il y a près de 30 % des gens qui n’ont pas d’avis sur le sujet, ce qui peut paraître un peu étonnant parce qu’on en a parlé beaucoup », commente Charles Breton, directeur de la recherche chez Vox Pop Labs et auteur d’une vaste étude postélectorale.

=> La suite sur ici.radio-canada.ca


Catégorie(s) : Transports

Publié le jeudi 22 novembre 2018 à 23:21
Modifié le jeudi 22 novembre 2018 à 23:22

Pages :123456»