Articles dans la catégorie « Histoire Urbaine »

22
Mai
2018

Les curiosités de Lévis réunies dans un livre

  

Article de Aude Malaret . Le Journal de Lévis.

De tous les sujets insolites à propos de Lévis, 100 ont été réunis dans un livre par les historiens David Gagné et Pierre Lahoud. Curiosités de Lévis met en lumière un patrimoine oublié, des traces et des anecdotes éparpillées sur le territoire.

Chacune des 100 curiosités est présentée comme une petite histoire. Si l’ouvrage n’a pas vocation à être un volume de référence, les textes donnent des informations essentielles, sous une forme synthétique. Au-delà de son intérêt historique, le livre peut même être lu comme un guide, chaussures aux pieds, lors de promenades au fil des pages et des lieux.

« Les références, on les retrouve dans les bibliothèques et dans les livres. Alors, on voulait amener les gens vers le lieu, que ça suscite assez d’intérêt et de curiosité pour qu’ils aient envie d’en découvrir davantage. »

Bâtiments historiques, religieux ou industriels et patrimoine naturel, public, artistique, ferroviaire ou architectural autant de lieux, parfois des plus communs, dont l’origine, l’histoire ou même l’usage sont devenus méconnus au fil du temps, sont autant de sujets abordés par les auteurs.


Catégorie(s) : Histoire Urbaine,  Livres / Articles

Publié le mardi 22 mai 2018 à 12:53
Modifié le mardi 22 mai 2018 à 12:53

28
Fév
2018

Le tramway était mal-aimé aussi à Lévis

  

Article de Stéphanie Martin. Le Journal de Québec.

Le tramway a circulé pendant près d’un demi-siècle à Lévis. La Ville s’en est cependant débarrassé deux ans avant Québec.

Intéressé par le récit de l’époque du tramway à Québec relaté lundi dans nos pages par Jean Breton, le passionné d’histoire Michel L’Hébreux a rappelé à notre mémoire l’existence des « p’tits chars électriques » sur la Rive-Sud. Comme à Québec, l’expérience n’a pas été des plus positives.

=> La suite sur lejournaldequebec.com.


Catégorie(s) : Histoire Urbaine,  Transports

Publié le mercredi 28 février 2018 à 12:23
Modifié le mercredi 28 février 2018 à 12:23

6
Déc
2017

Des paroisses face à la désertion des églises à Lévis

  

Article de Marc-Antoine Lavoie. ICI Radio-Canada.ca Québec.

L’église Sainte-Bernadette à Lévis est en cours de démolition. Le bâtiment de culte a été vendu pour laisser place à une coopérative d’habitation. Un autre exemple qui illustre la conséquence d’une baisse de la fréquentation dans les églises de Lévis forçant les paroisses à s’adapter.

En 2011, la paroisse de Saint-Joseph-de-Lévis, où se situe l’église Sainte-Bernadette, estimait à 3500 le nombre de personnes qui fréquentaient ses différents lieux de culte la fin de semaine. Un nombre bien insuffisant pour maintenir les huit églises de la paroisse.

« Le critère premier du maintien d’un bâtiment de ce type-là, c’est la fréquentation et le soutien que donnent les paroissiens », constate Gaétan Hallé, président de l’assemblée de Fabrique de la paroisse Saint-Joseph-de-Lévis.

=> La suite sur ICI Radio-Canada.ca Québec.


Catégorie(s) : Histoire Urbaine,  Patrimoine

Publié le mercredi 6 décembre 2017 à 9:48
Modifié le mardi 13 février 2018 à 21:42

6
Déc
2017

Carpe Diem : la démolition de l’église a débuté

  

Article de Aude Malaret. Le Journal de Lévis.

Le projet d’habitation de 45 logements, qui sera construit sur le site de l’église Sainte-Bernadette-Soubirous à Lauzon, a été présenté par ses promoteurs, le 27 novembre, alors que la démolition de l’ancien édifice religieux commençait au même moment.

Les représentants de la paroisse Saint-Joseph, de la Coopérative de solidarité en habitation Carpe Diem et du Groupe de ressources techniques (GRT) Nouvel Habitat

La construction de l’immeuble d’habitation communautaire devrait donc débuter au printemps prochain. La coopérative a prévu de lancer un appel d’offres pour les travaux de construction dans les prochains jours.

« L’immeuble de 4 étages offrira 45 unités de logements abordables de typologie diverses, à forte composante familiale. En plus d’offrir un espace de vie pour des ménages à revenus modestes, la Coopérative offrira des locaux au Club de l’âge d’or et au Cercle des Fermières du secteur, de même qu’un local pour la paroisse. Une salle communautaire ouverte à la population et pouvant accueillir une centaine de personnes sera aussi aménagée », a précisé Alain Marcoux, directeur général du GRT Nouvel Habitat, l’organisme accompagnateur du projet.


Catégorie(s) : Histoire Urbaine

Publié le mercredi 6 décembre 2017 à 9:40
Modifié le mardi 13 février 2018 à 21:43

10
Août
2011

La Grande Rentrée : événement signature de Célébrations Lévis 2011

  

Source : Célébrations Lévis 2011.

Chaque année, la rentrée scolaire est un moment important pour les étudiants et leur famille. à l’occasion de Célébrations Lévis 2011, elle se verra encore plus spéciale grâce à la présentation de l’événement signature La Grande Rentrée, qui marquera la fin de la période estivale les 2, 3 et 4 septembre prochains ! Tous sont donc conviés au Parc du Rigolet de St-Romuald, sur le site du Juvénat Notre-Dame, pour venir faire l’essai d’une école nouveau genre !

Au total, ce sera plus de 12 spectacles, 25 activités de toutes sortes et 40 personnages colorés qui animeront La Grande Rentrée ! Le tout sera présenté gratuitement.

L’AMPHITéâTRE, LA PLACE DES GRANDS SPECTACLES !
Vendredi 2 septembre, dès 20 h : Diane Dufresne, en première partie : Caïman Fu
L’activité « retrouvailles » à La Grande Rentrée ! Célébrations Lévis 2011 accueille avec grand bonheur la célèbre icône québécoise Diane Dufresne. Puisant à même son riche répertoire, elle nous transporte dans un univers où se côtoient l’amour, la vie, la folie et l’être humain. Un moment unique, haut en couleurs et en émotions, de grandes retrouvailles à ne pas manquer. En première partie, le groupe Caïman Fu. Plus enthousiastes et motivés que jamais. Isabelle Blais et son groupe fêtent dix ans de douce folie, de délires planants et de « groove » mordants taillés dans un univers ludique et désinvolte, unique en son genre. Dans le cadre de Célébrations Lévis 2011, Caïman Fu revisite son répertoire et offre aussi quelques surprises qui permettront d’entrevoir les voies d’un avenir nouveau.


Publié le mercredi 10 août 2011 à 16:08
Modifié le vendredi 2 août 2019 à 16:39

22
Juin
2011

Un cadeau historique pour Lévis

  

Article de Marie-Michelle Gagné. Journal de Lévis.

C’est pour souligner le triple anniversaire de Lévis que la Caisse populaire Desjardins de Lévis offrira à la Ville, une statue de bronze du personnage historique François Gaston de Lévis qui sera érigée sur la Terrasse de Lévis. Un legs qui rappellera aux Lévisiens une partie de leur histoire à l’époque de la conquête.

à pareille date l’an prochain, la statue surplombera le fleuve Saint-Laurent, par lequel plusieurs familles françaises ont fait leur entrée au Québec. Il s’agit en fait d’une réplique de l’oeuvre de Louis-Philippe Hébert créée en 1895, qui niche dans la façade de l’hôtel du Parlement du Québec. « Ce cadeau à la Ville sera installé sur la Terrasse de Lévis pour rappeler celui qui a prêté son nom à notre communauté et qui nous permet, jour après jour, de dire notre fierté, de décliner notre provenance et de signer notre identité », a souligné Clément Samson, président de la Caisse populaire Desjardins de Lévis qui a fait cette annonce le 21 juin dernier en collaboration avec le député de Lévis Gilles Lehouillier, qui grâce à son intervention à l’Assemblée nationale, a permis de combiner les ressources de la Caisse populaire Desjardins de Lévis à celles de la Commission de la capitale nationale pour réaliser ce projet.

Dévoilée en avril 2012
Mentionnons que cette idée est née de Charles-Olivier Roy, un artiste lévisien qui a décidé de mobiliser plusieurs partenaires afin de réaliser ce projet.

« Il a su faire appel aux ressources du milieu notamment celles de Creaform, une entreprise de Lévis de haute technologie de réputation internationale qui a conçu et développé un scanneur 3D portable qui a été utilisé pour réaliser une réplique exacte de la statue », a tenu à souligner M. Lehouillier. L’initiateur de ce projet, M. Roy, s’est d’ailleurs dit bien heureux du dénouement de son idée qui a vu le jour il y a à peine trois mois.


Catégorie(s) : Histoire Urbaine

Publié le mercredi 22 juin 2011 à 13:00
Modifié le samedi 29 septembre 2018 à 16:58

17
Juin
2011

Célébrations Lévis 2011 bénéficie d’une contribution financière supplémentaire du gouvernement du Québec !

  

Célébrations Lévis 2011 est heureuse de participer à l’annonce de la contribution financière supplémentaire du gouvernement du Québec de l’ordre de 500 000 $.

 En plus de conforter les projets déjà inscrits à la programmation et de bonifier plusieurs événements dont La Grande Rentrée prévu les 2-3 et 4 septembre prochains, cette somme servira à contribuer au développement d’entreprises qui oeuvrent dans le secteur événementiel à Lévis et à leur permettre d’accéder à de nouveaux horizons peu exploités jusqu’à maintenant. « Célébrations Lévis 2011 ne peut que se réjouir de la contribution financière supplémentaire du gouvernement du Québec. L’appui reçu dans le cadre des festivités est définitivement à la hauteur de nos attentes » a mentionné Denis Therrien, président du conseil d’administration de Célébrations Lévis 2011.

 Le budget final de Célébrations Lévis 2011 est maintenant complété, pour un financement totalisant les 9,2 millions de dollars. Rappelons que le secteur privé a contribué pour un montant totalisant 2,5 millions de dollars, soit 27% du budget global. « Voilà un témoignage de solidarité remarquable et unique qui marquera l’histoire de Lévis » a ajouté Denis Therrien.

 Célébrations Lévis 2011 se réjouit donc de l’appui de la Ville de Lévis, du gouvernement du Québec, du gouvernement du Canada et du milieu des affaires lévisien dans la mise en place des festivités entourant le 375e anniversaire de la seigneurie de Lauzon, le 150e anniversaire de la fondation de Lévis et le 10e anniversaire de la nouvelle Ville de Lévis.

 Célébrons Lévis, célébrons 2011 !
Les prochains mois s’annoncent bien mouvementés pour Célébrations Lévis 2011 ! Le samedi 25 juin, tous sont conviés à l’activité Prends la Vague, où une superbe Parade de bateaux aux flambeaux se déroulera entre le Parc Saint-Laurent et la Traverse de Lévis !


Publié le vendredi 17 juin 2011 à 12:06
Modifié le mardi 2 octobre 2018 à 12:54

9
Juin
2011

Spectacle à grand déploiement pour célébrer les héros de Lévis

  

Article de Stéphanie Martin. Le Soleil.
Reproduit avec autorisation au moment de la publication.

C’est un spectacle à grand déploiement qui occupera la scène de Célébrations Lévis 2011 le 28 juillet. Avec Yann Perreau, Jorane, Marie-Josée Lord, Mauvais Sort et l’Orchestre symphonique de Lévis, Terre de héros promet de mettre en son et en lumière l’épopée fascinante des pionniers de la ville.

Présent mercredi lors du dévoilement du spectacle, le concepteur et metteur en scène Ghislain Turcotte avait visiblement hâte de présenter son bébé. Le spectacle, espère-t-il, « jouera sur la fibre émotive des gens et éveillera chez les spectateurs la fierté d’appartenir à cette terre de héros ».

Pour rendre hommage justement aux gens qui ont marqué l’histoire de Lévis, on a fait appel à tous les moyens techniques possibles. On nous promet des effets multimédias, des effets pyrotechniques, des projections, des éclairages « grandioses » et une vaste scène qui représentera la terre.

Sur les planches, une centaine de figurants et une quarantaine de danseurs et d’acrobates, en plus des artistes connus, qui évolueront dans divers tableaux. L’acrobate lévisien Dominic Lacasse, surnommé « l’homme-drapeau », sera aussi du spectacle.

Le public ne restera pas passif : les artistes et même des accessoires du décor feront des incursions chez lui et l’inciteront à participer.


Catégorie(s) : Histoire Urbaine

Publié le jeudi 9 juin 2011 à 6:56
Modifié le jeudi 4 octobre 2018 à 12:47

7
Juin
2011

La capitale salue Lévis

  

Source : Commission de la Capitale Nationale du Québec.

Désireuse de saluer dans la capitale trois anniversaires importants, la Commission de la capitale nationale du Québec procède présentement à l’installation de nouvelles bannières à l’entrée de ses parcs et le long d’artères majeures de Québec.

Ces bannières aux couleurs vives rappellent le 100e anniversaire d’ExpoCité, le 125e anniversaire du parachèvement de l’hôtel du Parlement et le 375e anniversaire de la concession de la seigneurie de Lauzon, devenue depuis la Ville de Lévis.

Au nombre de 102, ces bannières et oriflammes égayeront notamment les accès aux grands parcs administrés par la Commission, soit le domaine de Maizerets, le parc du Bois-de-Coulonge, le parc des Moulins, le domaine Cataraqui. Ils salueront également les visiteurs qui empruntent le boulevard Duplessis à partir de l’aéroport et enjoliveront la promenade Samuel-De Champlain, le long du fleuve Saint-Laurent.

Par ce programme de pavoisement saisonnier, la Commission de la capitale nationale du Québec désire honorer dans la capitale les lieux, les personnages et les événements qui célèbrent à leur tour un anniversaire d’importance. Ce geste de commémoration marque le fait que Québec est la capitale de tous les Québécois.

La Commission a confié à son Comité consultatif de la commémoration le mandat de déterminer les villes, les événements et les personnages qui font l’objet de son programme de pavoisement estival.

Source:Denis Angers, Direction de la promotion et des communications
Commission de la capitale nationale du Québec


Catégorie(s) : Histoire Urbaine

Publié le mardi 7 juin 2011 à 20:24
Modifié le vendredi 5 octobre 2018 à 12:53

25
Mai
2011

Le Capitaine Bernier aura sa statue

  

Article de Nathalie St-Pierre. Le Journal de Lévis.

Le contrat d’exécution pour le monument du Capitaine Bernier a récemment été octroyé par la Ville de Lévis. C’est l’artiste montréalais Michel Binette qui créera ce bronze de 8 pieds et 4 pouces.

La statue devrait être livrée en décembre 2011. Elle ne pourra cependant être installée à ce moment. Il est prévu que le monument hommage au capitaine Joseph-Elzéar Bernier soit installé aux environs du Quai Paquet. Compte tenu des travaux majeurs qui se feront dans le secteur de la Traverse, la statue sera entreposée en attendant de prendre sa place en bordure du fleuve. Le montant de la facture s’élève à près de 160 000$.

L’artiste Michel Binette est le créateur d’un peu plus d’une dizaine d’oeuvres exposées dans des lieux publics, notamment les statues en bronze d’Adélard Godbout et de Montcalm qui se retrouvent au Parlement de Québec.

C’est avec beaucoup de plaisir que Jeanne Coudé a accueilli la nouvelle, elle qui porte le dossier d’un monument hommage au Capitaine Bernier depuis plusieurs années.

L’homme du froid
Le capitaine Joseph-Elzéar Bernier est né à L’Islet en 1852. Issu d’une lignée de capitaines de navire, il a pris la mer très jeune. Devenu capitaine de navire, il a exploré les mers du Nord. Entre 1906 et 1925, il a fait 12 expéditions dans l’Arctique et y a passé huit hivers. Il est notamment reconnu pour avoir déposé, le 1er juillet 1909, une plaque sur l’île de Melville, proclamant la souveraineté du Canada sur les îles de l’Arctique.

Lévisien d’adoption, il a passé les dernières années de sa vie dans une résidence de la rue Fraser, dans le Vieux-Lévis. Il est décédé à Lévis le 26 décembre 1934, à l’âge de 82 ans. Il est inhumé au cimetière Mont-Marie.


Reproduit avec autorisation.


Catégorie(s) : Histoire Urbaine

Publié le mercredi 25 mai 2011 à 18:49
Modifié le jeudi 5 juillet 2018 à 12:59

Pages :1234»