Articles dans la catégorie « Commerce – Économie »

14
Juil
2021

QScale : un immense projet de traitement informatique de 867 M$ à Lévis

  

Article de Alexandre Bellemare.Le Journal de Lévis.

Maquette du projet à terme (photo 1) – ©: Courtoisie et  Alexandre Bellemare

Le président de QScale, Martin Bouchard, accompagné du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, du ministre de l’Économie et de l’Innovation, Éric Girard, de la vice-première ministre du Québec, Geneviève Guilbault, du ministre responsable des régions du Centre-du-Québec et de la Chaudière-Appalaches ainsi que ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, André Lamontagne, du député des Chutes-de-la-Chaudière, Marc Picard, et du premier vice-président service aux entreprises du Mouvement Desjardins, Jean-Yves Bourgeois, a dévoilé, le 13 juillet, l’ampleur du projet de son entreprise en traitement informatique en intelligence artificielle qui s’étirera sur huit phases à hauteur de 867 M$ qui arriveront à terme dans les sept prochaines années.

D’emblée, les représentants du gouvernement du Québec présents lors de la conférence de presse ont annoncé un investissement de 90 M$, dont 60 M$ en prêts et 30 M$ en parts de société en commandite au sein de l’entreprise, pour la première phase du projet qui s’élève à 195 M$ et qui devrait être complétée à la fin 2022. Ajoutons que Desjardins Capital a investi 60 M$ supplémentaires dans le projet et que les 45 M$ restants ont été investis par des investisseurs privés.

«Nous amorçons cette grande aventure avec la volonté de hisser le Québec comme chef de file mondial en matière de traitement de données (à haute densité)», a lancé Martin Bouchard.

Le projet QScale, qui verra le jour dans le parc industriel Bernières dans le secteur Saint-Nicolas, consistera à un centre de traitement informatique à récupération d’énergie, c’est-à-dire que l’importante énergie qui sera produite par les ordinateurs de haute performance sera réutilisée, notamment dans un projet de serres agricoles.


Publié le mercredi 14 juillet 2021 à 15:38
Modifié le mercredi 14 juillet 2021 à 15:38

22
Mai
2021

Bellechasse et le tunnel de tous les espoirs

  

Article de Isabelle Porter. Le Devoir.

Alors que le tunnel Québec-Lévis fait craindre le pire pour l’étalement urbain sur la Rive-Sud et dans Bellechasse, les élus du coin y voient un salut pour des villages dévitalisés et des entreprises en quête de main-d’œuvre.

« On est en train de se battre pour survivre et les gens nous taxent de vouloir nous développer à outrance », se désole le préfet de la MRC de Bellechasse et maire de Saint-Nazaire, Clément Fillion.

=> La suite sur ledevoir.com.


Publié le samedi 22 mai 2021 à 16:51
Modifié le samedi 22 mai 2021 à 22:05

14
Mai
2021

Vigoureux plan d’action de 7 M$ pour appuyer la réouverture des commerces de proximité

  

Communiqué de la Ville de Lévis

La Ville de Lévis présente aujourd’hui un plan d’action de plus de 7 M$ afin de favoriser la réouverture progressive des commerces de proximité jugés non essentiels par les autorités de la Santé publique du Québec. Jusqu’à maintenant, en collaboration avec le gouvernement du Québec, la Ville de Lévis a accordé des prêts totalisant 8,5 M$ à 264 entreprises de son territoire incluant 62 restaurants.

« Dans le cadre des nouveaux pouvoirs accordés par le gouvernement du Québec aux municipalités et aux MRC, la Ville de Lévis annonce une série de nouvelles mesures visant à appuyer, par des subventions directes, les commerces de proximité jugés non essentiels qui ont le plus souffert de la pandémie et qui auront besoin d’un coup de pouce pour faciliter leur réouverture », a déclaré le maire de Lévis, monsieur Gilles Lehouillier.

=> La suite sur Ville de Lévis.


Publié le vendredi 14 mai 2021 à 11:14
Modifié le vendredi 14 mai 2021 à 11:14

17
Mar
2021

Lévis va de l’avant avec le 311 et améliore l’accès à son site Internet. Dorénavant un seul numéro à composer pour avoir accès aux services

  

Communiqué de la Ville de Lévis.

Dans le but de faciliter l’accès aux services de la Ville, le maire de Lévis, monsieur Gilles Lehouillier, a annoncé la mise en place à compter d’aujourd’hui du numéro 311 ainsi qu’une navigation optimisée pour son site Internet.

« Cette initiative vient simplifier la relation entre la Ville et le citoyen. Dorénavant, les Lévisiennes et Lévisiens n’auront qu’à composer un numéro à trois chiffres pour accéder aux différents services municipaux offerts. En adoptant le 311, Lévis se met au diapason des grandes villes québécoises et confirme sa volonté de faciliter l’accès aux services de la Ville », a déclaré monsieur Gilles Lehouillier, maire de Lévis.

Améliorer l’accessibilité et simplifier le contact citoyen grâce au 311
Le centre de service à la clientèle devient le 311 Lévis. Désormais, le seul numéro de téléphone à retenir pour les demandes non urgentes est le 311. Le numéro 311 fonctionne pour les appels en provenance du territoire, que ce soit avec un téléphone fixe ou un téléphone cellulaire.

En éliminant les quelque 20 numéros à dix chiffres anciennement utilisés pour joindre les différents services, les citoyennes et citoyens n’ont plus à chercher le bon numéro pour joindre la Ville de Lévis. La centralisation des appels vers le 311 Lévis simplifie les démarches pour la population lévisienne et lui assure de toujours téléphoner au bon endroit, peu importe son besoin.


Publié le mercredi 17 mars 2021 à 10:41
Modifié le mercredi 17 mars 2021 à 11:17

17
Mar
2021

Un magasin Aubainerie aux Galeries Chagnon

  

Article de Alexandre Bellemare. Le Journal de Lévis.

L’entreprise de commerce de détail Aubainerie a annoncé qu’elle ouvrira une nouvelle succursale aux Galeries Chagnon à Lévis prochainement.

Pour la première fois, Aubainerie procède à l’aménagement complet de nouveaux locaux pour y ouvrir un magasin corporatif. L’entreprise souhaite « renforcir sa présence dans la grande région de Québec afin d’offrir des produits économiques à bas prix à ses clients ».

Cette nouvelle succursale, qui doit ouvrir ses portes au début du printemps, comptera près de 50 employés et Aubainerie souligne que plusieurs postes sont toujours à combler.


Reproduit avec autorisation.


Catégorie(s) : Commerce - Économie

Publié le mercredi 17 mars 2021 à 10:33
Modifié le samedi 17 avril 2021 à 19:27

17
Mar
2021

Un complexe de serres de 70 M$ verra le jour à Lévis

  

Article de Félix Morissette-Beaulieu. Ici-Radio-Canada.ca – Section Québec.

Le gouvernement du Québec annonce une aide financière de 23 millions de dollars pour la création d’un complexe de serres des Productions horticoles Demers, à Lévis.

Le projet de l’entreprise, qui se spécialise dans la culture en serre, est d’une valeur totale de 70 millions de dollars et aura une taille de 15 hectares.

L’aide financière du gouvernement s’échelonnera de 2022 à 2030 et consistera principalement aux remboursements des coûts d’électricité du complexe, jusqu’à concurrence de 40 %.

=> La suite à Ici-Radio-Canada.ca -Section Québec.


Catégorie(s) : Commerce - Économie

Publié le mercredi 17 mars 2021 à 10:28
Modifié le mercredi 17 mars 2021 à 11:20

7
Nov
2020

De nouvelles installations pour les Entrepôts Mini-Maxi

  

Article de Aude Malaret. Le Journal de Lévis.

Un nouveau bâtiment de 77 entrepôts chauffés a été ajouté aux 135 places déjà existantes du 850, rue de Saint-Romuald. Les propriétaires des Entrepôts Mini-Maxi à Lévis, Sarah Caron et Jimmy Duval, ont réalisé cet investissement pour répondre à la demande toujours croissante.

Le nouveau bâtiment de 7 000 pieds carrés sur deux étages compte 77 entrepôts, pour un total de 210. Les nouveaux espaces disposent de planchers chauffés. Les utilisateurs trouveront aussi un monte-charge et des chariots à leur disposition.

« Il y a une demande constante et grandissante pour de l’entreposage chauffé. Avant l’agrandissement, on avait 135 unités non-chauffées et on en manquait toujours », explique la présidente et gestionnaire d’Entrepôt Mini-Maxi, Sarah Caron, qui a souhaité proposer une offre encore plus diversifiée à ses clients, des particuliers et des entrepreneurs.

L’entreposage chauffé permet notamment de « casser l’humidité, d’éviter que les biens gèlent, comme les électroniques ou les électroménagers qui contiennent de l’eau ». C’est aussi un avantage pour les entrepreneurs qui conservent des produits tels que la colle, la silicone, etc. Et de préciser qu’il n’est pas toujours nécessaire qu’un entrepôt soit chauffé, mais que «certaines personnes préfèrent ».

Les Entrepôts Mini-Maxi offrent des espaces de stockage, de toutes les dimensions, en hauteur et en grandeur, libre-service avec une porte individuelle. Les bâtiments sont accessibles 24 heures sur 24 et la cour est surveillée par des caméras de sécurité.

L’intérieur des entrepôts est en acier galvanisé résistant au feu et à la moisissure. De plus, le sol est en béton. Il est possibilité d’ajouter une mezzanine dans certains locaux pour disposer de plus d’espace. Il est possible de louer au mois ou à l’année.

Depuis trois ans, les entrepreneurs Sarah Caron et Jimmy Duval sont à la tête de l’entreprise fondée par Gérard Baron, qui existe depuis plus de 30 ans. Tous deux comptent poursuivre le développement afin de répondre à tous les besoins en entreposage.


Reproduit avec autorisation.


Catégorie(s) : Commerce - Économie

Publié le samedi 7 novembre 2020 à 16:43
Modifié le vendredi 13 novembre 2020 à 20:40

27
Sep
2020

Une nouvelle expansion pour le Marché Carrier

  

Article de Alexandre Bellemare. Le Journal de Lévis.

Le Marché Carrier prendra de nouveau de l’expansion afin d’offrir la livraison de ses produits prêts-à-manger, un investissement d’environ 700 000$. Crédit : Alexandre Bellemare.

Le Marché Carrier vient d’acquérir le terrain du restaurant Denis de la jungle, voisin du commerce vieux de 50 ans. Avec cette nouvelle acquisition, l’entreprise de Pintendre investira près de 700 000 $ afin de construire une nouvelle usine spécialisée en prêt-à-manger afin de livrer ses produits dans l’ensemble de la province.

Le restaurant Denis de la jungle annonçait sa fermeture sur sa page Facebook, le 31 août dernier. «C’est avec regret que nous annonçons la fermeture du Restaurant Denis de la jungle qui aura lieu le vendredi 18 septembre 2020. Ces dernières années, le manque d’employés est devenu trop problématique. Je remercie sincèrement ceux et celles qui sont venus nous encourager en salle à manger et/ou en commandes pour emporter. Merci à vous tous!», pouvait-on lire.

Jean Carrier, propriétaire du Marché Carrier, a donc acquis le terrain du restaurant de Pintendre dans le but de construire son dernier projet d’expansion avant sa retraite, croit-il. « L’objectif, c’est de voir les produits du Marché Carrier partout dans la province », explique-t-il.


Catégorie(s) : Commerce - Économie

Publié le dimanche 27 septembre 2020 à 9:58
Modifié le samedi 5 décembre 2020 à 15:39

5
Août
2020

Un Benny & Co à Lévis

  

Article de Érick Deschênes. Le Journal de Lévis.

Le restaurant de Lévis. Crédit Courtoisie.

La 61e succursale de la chaîne de restaurants Benny & Co ouvrira ses portes à Lévis, en septembre. Ironie de l’histoire économique, le nouvel établissement occupera les mêmes locaux qu’occupait jusqu’à sa fermeture la succursale PFK du quartier Lévis, sur la route du Président-Kennedy.

«Ça fait longtemps que nous recevions des demandes de Lévisiens pour qu’on ouvre une succursale dans la ville. On y travaille depuis 2012, mais jusqu’à tout récemment, nous ne trouvions pas le bon site. Nous préférions être patients et trouver l’endroit idéal pour notre succursale, ce qui est arrivé récemment», a expliqué Yves Benny, vice-président au développement des marchés et aux relations publiques chez Benny & Co.

Ornant la bannière spécialisée dans le poulet rôti et les côtes levées, le restaurant familial lévisien comptera une centaine de places dans sa salle à manger (sans restrictions de la Santé publique) et son ouverture permettra la création d’une trentaine d’emplois.

Comme dans d’autres Benny & Co, l’établissement disposera d’une salle de jeux pour les enfants. Au total, l’entreprise a investi près de 1,3 M$ pour refaire tout l’intérieur et améliorer les équipements du bâtiment que louera Benny & Co. Le propriétaire du site réalisera également des travaux à l’extérieur, entre autres le pavage du stationnement.

Comme dans les autres succursales Benny & Co, le nouveau restaurant lévisien fonctionnera sous la formule « fast-casual ». Les clients commanderont leur repas et leur breuvage à la caisse et ils recevront leur commande à cet endroit. Par la suite, ils pourront se sustenter dans la salle à manger. Notons que l’établissement vendra de l’alcool et disposera aussi d’un service au volant.

Avec ce nouvel établissement, les propriétaires de la chaîne désirent s’attaquer davantage au marché lévisien au cours des prochaines années. « Nous sommes encore à la recherche d’autres sites sur la Rive-Sud de Québec. Avec nos succursales de Saint-Apollinaire et Lévis, nous sommes situés aux extrémités du territoire. On aimerait également s’établir à Saint-Romuald et à Saint-Nicolas », a conclu M. Benny.


Reproduit avec autorisation.


Catégorie(s) : Commerce - Économie

Publié le mercredi 5 août 2020 à 13:22
Modifié le samedi 5 décembre 2020 à 15:41

5
Août
2020

Fin de partie pour Bingo Rive-Sud

  

Article de Aude Malaret. Le Journal de Lévis.

La salle de bingo lévisienne a accueilli les joueurs pour la dernière fois le 29 juillet, avant de fermer définitivement ses portes. Après 24 ans d’existence et près de 13,5 M$ reversés à la commununauté, Bingo Rive-Sud a succombé à la COVID- 19, qui a aggravé une situation déjà difficile dans les dernières années.

Lors de la partie du 25 juillet dernier, l’équipe de Bingo Rive-Sud annonçait aux joueurs que la salle fermerait ses portes quelques jours plus tard, après une ultime soirée de jeu.

Aucun des habitués de la salle n’aurait voulu manquer ce dernier rendez-vous avec l’une de leur activité favorite. Les joueurs sont arrivés, certains plusieurs heures à l’avance, et ont attendu devant les portes d’entrée afin d’être sûrs d’avoir une place devant leur carte. Et, ils ne cachaient pas leur tristesse, parfois leur déception, de voir Bingo Rive-Sud disparaître.

« La COVID 19 a contribué à diminuer l’achalandage de façon si importante qu’il est devenu impossible de maintenir cette situation déficitaire plus longtemps. »

Alors que, depuis sa création en 1996, Bingo Rive-Sud avait pour mission de générer des profits pour les organismes du milieu, le Patro de Lévis, les Faucons du Cégep de Lévis-Lauzon, le comité de vie étudiante de l’École Pointe-Lévy et la CAFOL, l’organisation lévisienne se trouvait désormais dans l’impossibilité de la réaliser.

C’est pourquoi le conseil d’administration a eu la lourde tâche de prendre la décision de ne pas poursuivre les activités.


Publié le mercredi 5 août 2020 à 12:25
Modifié le samedi 5 décembre 2020 à 15:43

Pages :1234567...22»