Articles dans la catégorie « Commerce – Économie »

9
Oct
2019

Lévis mettra fin à son aide au marché public actuel

  

Article de Stéphanie Martin. Le Journal de Québec.

La Ville de Lévis mettra fin au financement de son marché public de Miscéo, qui n’a pas donné les résultats escomptés. Elle espère en ouvrir un nouveau sur les terres de la ferme Chapais qu’elle réclame au fédéral.

Le maire Gilles Lehouillier demande que le fédéral lui cède les terres de la ferme Chapais pour en faire le plus grand jardin communautaire de la province et pour y installer un marché public.

=> La suite sur journaldequebec.com.


Catégorie(s) : Commerce - Économie,  Gouvernement

Publié le mercredi 9 octobre 2019 à 19:46
Modifié le mercredi 9 octobre 2019 à 19:46

13
Juil
2019

Barbies ouvre ses portes à Lévis

  

Article de Aude Malaret. Le Journal de Lévis.

© Crédit photo : Aude Malaret.

La chaîne québécoise de restaurants Barbies a ouvert son deuxième restaurant dans la région de Québec le 18 juin, à peine un an après l’ouverture du premier sur la Rive-Nord. À Lévis, la bannière s’est installée sur la route du Président-Kennedy.

Les amateurs de grillades trouveront un nouveau restaurant avec l’arrivée de la chaîne Barbies à Lévis. Les 5 250 pieds carrés accueillent 180 places assises et 80 de plus sont installées sur la terrasse. La bannière se trouve dans un bâtiment neuf de la société lévisienne Imafa.

C’est le deuxième Barbies ouvert dans la région par Jonathan Bélanger, le promoteur qui est aussi derrière le restaurant de Lebourgneuf créé en mars 2018.

« J’avais en tête d’ouvrir un premier restaurant et de me donner quelques années pour bien m’établir avant d’en ouvrir un deuxième », explique-t-il dans un communiqué. Mais « les choses ont si bien été » qu’il s’est lancé dans cette nouvelle aventure plus rapidement que prévu. « Je regarde déjà pour le … ou les prochains », annonce-t-il.

Fondé en 1992, la chaîne compte maintenant 11 restaurants, ainsi qu’une cuisine centrale et son siège social à Brossard. Barbies propose des grillades sur barbecue et autres plats, « préparés à partir de produits frais, servis avec attention et courtoisie, dans un environnement chaleureux et décontracté ».

Le Groupe prévoit ouvrir quatre restaurants dans les prochains 18 mois, dont deux dans la région de Québec. D’ici 2024, la chaîne passera de 11 à 25 restaurants.


Reproduit avec autorisation.


Catégorie(s) : Commerce - Économie

Publié le samedi 13 juillet 2019 à 7:37
Modifié le jeudi 25 juillet 2019 à 12:47

28
Juin
2019

Tunnel Québec – Lévis : cris de joie dans la région

  

Article de Érick Deschenes. Le Journal de Lévis.

La décision du gouvernement provincial d’opter pour le scénario d’un tunnel sans transit par l’île d’Orléans entre Lévis et Québec à l’est pour le projet de troisième lien routier interrives a été bien accueillie par plusieurs intervenants du Grand Lévis.

D’abord, la Chambre de commerce de Lévis (CCL), un ardent promoteur du projet depuis plusieurs années, s’est dite « plus que favorable » à l’annonce faite le 27 juin par le ministre des Transports du Québec, François Bonnardel.

« La CCL a toujours appuyé la réalisation d’un tunnel entre les rives sud et nord du fleuve, et ce, à l’est de la ville. Le tracé proposé répond à nos attentes et permettra une meilleure fluidité du transport sur l’ensemble du territoire. En plus, nous saluons la rapidité avec laquelle le gouvernement souhaite réaliser une première pelletée de terre », a déclaré Marie-Josée Morency, vice-présidente exécutive et directrice générale de l’organisation.

Selon la Chambre, l’accessibilité à l’est de la ville et l’amélioration de l’interconnexion entre les deux rives « facilitera son développement et permettra également de belles opportunités pour les entreprises du secteur qui souffrent, entre autres, d’une pénurie de main-d’œuvre importante ».

Dans Bellechasse, la décision a aussi été saluée.

Pour le préfet de la MRC de Bellechasse, Clément Fillion, l’important était le choix de l’emplacement d’un éventuel troisième lien. « Ce que l’on comprend, c’est exactement le tracé prévu depuis belle lurette, même lors des travaux du comité que l’on avait mis sur pied à l’époque. »


Publié le vendredi 28 juin 2019 à 12:53
Modifié le vendredi 28 juin 2019 à 12:57

20
Juin
2019

Un steakhouse à Saint-Romuald

  

Article de Érick Deschenes. Le Journal de Lévis.

Crédit photo: Courtoisie.

Par voie de communiqué, le Groupe D Resto a annoncé, le 18 juin, l’ouverture au début de 2020 d’une quatrième succursale d’Entre-Côte Riverin, un steakhouse apportez votre vin, au Carrefour Saint-Romuald.

« Depuis l’ouverture du restaurant de Beauport, nous avions une forte demande pour l’arrivée d’un nouvel Entre-Côte Riverin sur la Rive-Sud de Québec. Saint-Romuald s’est avéré une destination toute naturelle pour notre concept unique de steakhouse », a déclaré Pascal Desgagné, copropriétaire et directeur des opérations des Entre-Côte Riverin.

Fondée il y a neuf ans au Saguenay, la chaîne, qui a également des restaurants à Jonquière, Chicoutimi et Beauport, propose des grillades, notamment de boeuf certifié angus (CAB), des côtes levées, des burgers, des poutines, des salades, des pâtes fraîches et des tartares. À Saint-Romuald, le restaurant sera situé dans l’édifice Oslo de Logisco.

C’est grâce à un investissement d’un million de dollars que le projet est rendu possible. Le restaurant disposera de 160 places assisses, 70 places en terrasse et d’une superficie de 4 451 pieds carrés. Son ouverture en février prochain permettra la création d’une cinquantaine d’emplois.


Reproduit avec autorisation.


Catégorie(s) : Commerce - Économie

Publié le jeudi 20 juin 2019 à 8:15
Modifié le jeudi 27 juin 2019 à 12:47

11
Juin
2019

Umano : 900 M$ pour un nouveau milieu de vie à Lévis

  

Article de Émilie Pelletier. Le Journal de Lévis.

Le dévoilement du projet Umano, évalué à 900 M$, a eu lieu lundi, en la présence d’élus et de plusieurs partenaires. Le promoteur et président du Groupe CSB, Stephen Boutin, a présenté sa vision immobilière inspirée du « Live, work, shop and play » dont les sept phases, comportant plus de 2 000 unités d’habitation, devraient s’échelonner sur la prochaine décennie.

« Beaucoup plus qu’un projet immobilier, Umano c’est une nouvelle conception de l’occupation du territoire, avec une trame urbaine et architecturale moderne dans un secteur recherché », a d’emblée lancé Stephen Boutin, dont l’équipe planche depuis plusieurs années sur ce milieu où il sera possible de vivre, de travailler, de s’amuser et de faire des emplettes.

Ce dernier s’est d’ailleurs entouré d’une trentaine de partenaires, comme Les Habitations du Golf, Groupe immobilier Brochu, D.S.B.D inc., Logis SLM inc. et Groupe Château Bellevue. Il est prévu, pour favoriser la mixité des usages et des clientèles, que chacun construise un ou des bâtiments à vocation particulière et offrant différents niveaux de services.

Appartements, coopératives, condominiums, maisons de ville et même une résidence de type évolutive pour aînés autonomes et en perte d’autonomie verront le jour. « En termes de gabarit et de gamme de prix, il y en aura pour tous les goûts, pour tous les âges, pour toutes les bourses », a précisé M. Boutin.


Catégorie(s) : Commerce - Économie,  Habitation

Publié le mardi 11 juin 2019 à 12:49
Modifié le mardi 11 juin 2019 à 13:16

11
Avr
2019

Bienville et Lauzon 100 % automatisés

  

Article de Aude Malaret. Le Journal de Lévis.

Crédit photo: Archives Journal de Lévis.

À partir du 10 juin, les services au comptoir des centres de Bienville et Lauzon disparaitront pour être concentrés aux Galeries Chagnon. Entre le 7 mai et le 20 juin, l’ensemble des distributeurs automatiques seront modernisés.

« On se doit, et on l’exprime aux membres, de regarder l’évolution de la façon dont les gens achètent leurs produits, utilisent nos services. On doit constamment l’analyser et modifier, adapter nos modes de distribution pour être toujours proactif. Quand on regarde les dernières années, on s’aperçoit que le temps était venu en 2018 de prendre une décision et de transformer nos deux points de services de Bienville et Lauzon pour les rendre pleinement automatisés », a présenté Benoit Caron, le directeur général de l’institution financière lévisienne.

Après ce changement, 100 % des opérations au comptoir seront situées aux Galeries Chagnon et 100 % des activités de conseil au siège social, qui s’y trouvent depuis 2013.

Plus de 15 millions de transaction ont été effectuées à la Caisse de Lévis en 2018, dont 2 % ont été faites au comptoir. En 2001, 12 % des transactions étaient réalisées par un caissier et 36 % en 1991. Parallèlement, les transactions effectuées à l’aide d’un guichet automatique sont passées de 30 % à 7 % de 1991 à 2018. Et, sur la même période, les transactions réalisées en mode autonome de 34 % à 91 %.


Catégorie(s) : Commerce - Économie

Publié le jeudi 11 avril 2019 à 8:53
Modifié le mardi 16 avril 2019 à 12:58

4
Avr
2019

Anne Carrier architecture reçoit un prestigieux prix international

  

Article de Érick Deschesnes. Le Journal de Lévis.

Anne Carrier, présidente d’Anne Carrier architecture, et Robert Boily, associé et concepteur.

La firme Anne Carrier architecture continue de voir son travail être salué par de prestigieux honneurs. Récemment, l’entreprise lévisienne a obtenu le prix international Architecture MasterPrize 2018, dans la catégorie Recreational Architecture, pour son travail dans le projet du Centre de services Le Bonnallie.

Le Centre de services Le Bonnallie a séduit le jury des Architecture MasterPrize. CRÉDIT PHOTO : STÉPHANE GROLEAU

« Nous sommes fiers de recevoir cet honneur. Nous avons reçu des prix au niveau provincial, avec l’Ordre des architectes, et national, avec la Médaille du gouverneur général, mais c’est gratifiant d’être reconnu à travers plusieurs candidatures par ce prix international, d’autant plus que c’est un petit projet. Également, cela apporte une visibilité additionnelle pour Lévis. Nous croyons que c’est un plus pour notre ville. […] Après 25 ans, nous sommes contents puisque nos projets sont reconnus, des projets que nous avons toujours menés à notre façon, avec notre ligne artistique », ont d’emblée partagé Anne Carrier, la présidente de la firme, et Robert Boily, associé et concepteur, lors d’une entrevue le 28 mars.

Rappelons que le projet du Centre de services Le Bonnallie est l’un des nouveaux bâtiments d’accueil du Parc national du Mont-Orford. Pour ce projet, la Société des établissements de plein air du Québec (SÉPAQ) a fait confiance à Anne Carrier architecture pour concevoir l’architecture des nouveaux pavillons.

Et le concept de la firme lévisienne a littéralement séduit le jury des Architecture MasterPrize. « Ce bâtiment se caractérise par son superbe jeu d’opacité et de transparence et entre intérieur et extérieur. Il est très soigneusement intégré dans son environnement, en suivant si fidèlement la topographie du site que le bâtiment semble être sculpté dans le paysage lui-même. Le mélange de matériaux et de couleurs lui donne du caractère, tout en créant des limites claires entre différents espaces », a-t-il décrit dans son évaluation.


Catégorie(s) : Commerce - Économie,  Habitation

Publié le jeudi 4 avril 2019 à 15:33
Modifié le mardi 16 avril 2019 à 13:04

18
Jan
2019

Des navires de croisière pourront de nouveau accoster au quai Paquet

  

Article de Érick Deschênes. Le Journal de Lévis.

Grâce au passage couronné de succès du Saga Sapphire le 1er octobre 2017, la Ville de Lévis a pu conclure une entente de cinq ans avec le Port de Québec afin d’accueillir des navires de croisière au quai Paquet. © Photo : Érick Deschênes.

À la suite du succès rencontré avec le passage du Saga Sapphire en octobre 2017, la Ville de Lévis et le Port de Québec ont conclu une entente quinquennale de gestion des infrastructures du quai Paquet afin de permettre l’accueil dès ce printemps de navires de croisières à Lévis. Le président-directeur général du Port de Québec, Mario Girard, et le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, ont officialisé le pacte lors d’une conférence de presse le 17 janvier.

Concrètement, pour une période de cinq ans, l’Administration portuaire de Québec (APQ) sera le gestionnaire des infrastructures portuaires du quai Paquet (désormais le quai 81 du Port de Québec) pour les opérations de croisières fluviales et internationales.

En contrepartie, grâce à un investissement de 145 000 $, dont 30 % de la dépense est remboursée par une subvention obtenue dans le cadre de la Stratégie maritime du Québec, la municipalité, qui demeure le propriétaire de l’infrastructure, achètera une passerelle équipée et des barrières de foules, équipements nécessaires pour accueillir les croisiéristes. La Ville assurera également les services d’approvisionnement en eau et en électricité, la surveillance par caméras et la promotion touristique.


Publié le vendredi 18 janvier 2019 à 8:05
Modifié le mardi 16 avril 2019 à 13:00

10
Jan
2019

Lévis au premier rang pour son indice de vitalité économique

  

Article de Alexandre Bellemare. Le Journal de Lévis.

Dans le cadre du bulletin d’analyse de L’indice de vitalité économique sur les territoires 2018 paru le 19 décembre dernier et produit par l’Institut de la statistique du Québec (ISQ), Lévis se classe en tête du palmarès des villes de 100 000 habitants et plus. Son indice de vitalité économique est de 11,44, suivi de près par Terrebonne avec 11,42.

Cette étude évalue les différences qui existent entre les municipalités du Québec sur les plans de la démographie, du marché du travail et du revenu des citoyens. C’est grâce à un revenu total médian et un taux de travailleurs particulièrement élevés que Lévis s’est démarquée.

Lévis a un revenu total médian des particuliers de 18 ans et plus de 41 518 $, un taux de travailleurs âgés entre 25 et 64 ans de 81,8 % et un taux d’accroissement annuel moyen de la population de 2011 à 2016 de 6,6.

Par contre, parmi toutes les municipalités de l’étude, Sainte-Brigitte-de-Laval se classe au premier rang. Lévis s’inscrit dans le premier quintile de l’étude. L’âge moyen des habitants des villes dans ce quintile est d’un peu moins de 41 ans.

Lors de l’édition précédente du bulletin d’analyse de l’ISQ en 2016, Lévis trônait aussi au premier rang des villes de 100 000 habitants et plus avec un indice de vitalité économique de 11,54.

On constate que l’âge moyen a légèrement augmenté dans l’étude de 2018, tout comme le revenu moyen des particuliers de 18 ans et plus et le taux de travailleurs âgés entre 25 et 64 ans.


Reproduit avec autorisation.


Catégorie(s) : Commerce - Économie

Publié le jeudi 10 janvier 2019 à 12:52
Modifié le jeudi 10 janvier 2019 à 12:52

7
Déc
2018

Étude d’inoccupation commerciale 2018 : des artères attrayantes à Lévis, d’autres en pâtissent

  

Article de Érick Deschenes. Le Journal de Lévis.

L’avenue Taniata a le taux d’inoccupation commerciale le plus élevé de Lévis. © Photo: Alexandre belle marre.

Selon la plus récente étude d’inoccupation commerciale de CAPREA conseil Immobilier, Lévis conserve son attractivité commerciale dans la région. Pour une deuxième année consécutive, l’artère commerciale la plus attrayante de la Chaudière-Appalaches est la route des Rivières. Si certains secteurs lévisiens sont forts populaires, d’autres dans la ville souffrent toutefois de ces mouvements.

En effet, on peut apprendre dans l’édition 2018 de l’étude que seulement 4,2 % des locaux commerciaux sont inoccupés sur la route des Rivières, un taux qui se situait à 4,3 % l’an dernier.

Le boulevard Guillaume-Couture est également fort apprécié par les entrepreneurs commerciaux. En 2018, 7,1 % des locaux sont inoccupés, une diminution comparativement à 2017. Selon les données de CAPREA, le taux d’inoccupation pour le boulevard Guillaume-Couture l’an dernier était plutôt de 8,6 %.

Si ces deux artères sont fort populaires, les deux autres secteurs commerciaux lévisiens étudiés par la firme de conseil immobilier semblent pâtir de ces mouvements. Le taux d’inoccupation sur l’avenue Taniata est passé de 10 % en 2017 à 10,7 % cette année. Du côté du quartier Miscéo, le taux d’inoccupation a également augmenté, passant de 6,4 % à 8 %.


Catégorie(s) : Commerce - Économie

Publié le vendredi 7 décembre 2018 à 9:21
Modifié le mardi 18 décembre 2018 à 12:50

Pages :1234567...16»