Articles dans la catégorie « Sports, Arts & Loisirs »

28
Mar
2018

Une entreprise de Lévis construira le Complexe aquatique

  

Article de Marc-Antoine Lavoie. Ici Radio-Canada.ca Section Québec.

Le Complexe aquatique multifonctionnel. Crédit photo: Ville de Lévis.

L’entreprise de Lévis Ronam Constructions a remporté l’appel d’offres pour la construction du Complexe aquatique multifonctionnel qui doit voir le jour dans le secteur de St-Nicolas en juin 2019.

Beaucoup de fierté et d’engouement régnaient au bureau quand on a su la nouvelle parce que, on va être des usagers du projet. C’est plus motivant, relate la directrice du développement des affaires et de l’estimation chez Ronam,Karine Bourque.

La firme de Lévis a obtenu le contrat pour un peu plus de 24 M $ de dollars détrônant ainsi de grands joueurs comme Pomerleau et EBC. Un total de sept entreprises ont soumissionné sur le projet.

=> La suite sur Ici Radio-Canada.ca Section Québec.


Publié le mercredi 28 mars 2018 à 6:45
Modifié le vendredi 30 mars 2018 à 1:17

8
Fév
2018

Modifications à la circulation durant les activités de : Attache ta tuque

  

Source: Ville de Lévis.

En raison des activités dans le cadre du Carnaval de Québec qui auront lieu dans le Vieux-Lévis, vous trouverez le lien des modifications à la circulation dans le secteur du Vieux-Lévis.

Lévis : Attache ta tuque

Et pour connaître les détails de la programmation, c’est ici.


Catégorie(s) : Sports, Arts & Loisirs,  Transports

Publié le jeudi 8 février 2018 à 17:29
Modifié le mardi 13 février 2018 à 21:27

8
Fév
2018

Surface sera de retour cet été

  

Article de Érick Deschênes. Le Journal de Lévis.

C’est en compagnie du promoteur du spectacle, Sébastien Huot d’Evenma, et du concepteur de l’événement, Ghislain Turcotte de Matièrs, que le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a annoncé, le 8 février, le retour de Surface au quai Paquet, l’été prochain. Présenté gratuitement du 19 au 21 juillet, le spectacle extérieur donnera encore une fois la chance à des artistes émergents de monter sur scène.

« L’an dernier, pour une première édition, ç’a été une réussite fantastique. Alors, je voudrais remercier les gens qui ont contribué de près ou de loin ainsi que les artistes. […] Progressivement, on veut que ce spectacle devienne une image de marque pour la ville », a d’emblée déclaré M. Lehouillier, lors d’un point de presse à la Gare fluviale de Lévis.

Pour permettre le retour du spectacle, dont la première mouture a été vue par environ 6 000 personnes l’an dernier, la Ville a mis en place un montage financier similaire à celui de la première édition, qui se chiffrait à 225 000 $.

L’événement disposera d’un budget d’environ 250 000 $, 200 000 $ provenant de la Ville et 50 000 $ provenant de commandites. En ce qui a trait aux subsides municipaux, 50 000 $ proviennent directement du budget de la municipalité alors que le reste de la somme, 150 000 $, provient du fonds créé grâce aux surplus dégagés de Célébrations Lévis 2011.


Catégorie(s) : Sports, Arts & Loisirs

Publié le jeudi 8 février 2018 à 17:21
Modifié le mardi 13 février 2018 à 21:27

8
Fév
2018

Un salon du vin se prépare à Lévis

  

Article de Érick Deschênes. Le Journal de Lévis.

Après les amateurs de bière, les passionnés de vin auront maintenant droit à leur événement sur la Rive-Sud. En effet, la première édition du Salon du vin de Lévis aura lieu au Complexe 2 Glaces Honco de Saint-Romuald, du 8 au 10 juin prochain.

« Il n’y a pas de salon de cette envergure à Lévis. Un événement touchant le monde des vins sur la Rive-Sud, il n’y en a pas. On veut aussi aller chercher les gens d’ailleurs en Chaudière-Appalaches. On veut donner l’opportunité aux citoyens d’ici d’avoir un événement  à eux », a expliqué Carl Michaud, le promoteur derrière le Salon, concernant l’origine de l’activité.

Et pour sa première édition, l’événement proposera une programmation costaude. Au moment d’écrire ces lignes, ce sont plus de 80 exposants qui prévoient être présents. De plus, des conférences et des ateliers auront lieu pour permettre aux visiteurs d’en apprendre davantage sur le vin. Notons que plusieurs animateurs de ces espaces seront des producteurs européens.


Catégorie(s) : Sports, Arts & Loisirs

Publié le jeudi 8 février 2018 à 16:58
Modifié le mardi 13 février 2018 à 21:27

24
Jan
2018

Passerelle Harlaka : un an d’attente avant de traverser en motoneige

  

Article de Valérie Maltais. Le Journal de Lévis.

Les motoneigistes devront attendre l’hiver prochain avant de circuler sur la passerelle Harlaka. Quelques difficultés concernant les droits de passage ont empêché la Ville de Lévis d’aménager un stationnement du côté nord de l’autoroute 20.

Située entre les sorties Monseigneur-Bourget et Lallemand, cette passerelle longue de 90 mètres a été inaugurée le 19 juillet et fait le lien entre le Parcours des Anses à Lévis et la Cycloroute de Bellechasse. Elle se voulait un moyen sécuritaire pour permettre aux cyclistes ainsi qu’aux motoneigistes de traverser l’autoroute Jean-Lesage.

Or, le chemin n’a pas été ouvert par le Club de motoneige de Ville-Marie. En ce moment, aucune indication ni aucun sentier n’aboutissent à la passerelle. « Ce n’est pas ouvert. Ce n’est même pas sur notre carte interactive. La Ville est en démarche pour acquérir l’espace de stationnement et pour cet hiver, il était trop tard. Ça nous prend un endroit pour virer. Mais, les démarches vont bien, alors ce devrait être correct pour l’an prochain », a mentionné avec optimisme Martin Pelletier, président du Club de motoneige Ville-Marie.

« Ce n’était pas prévu pour cette année, a affirmé Priscille Bourque, porte-parole à la Ville de Lévis. La Ville souhaite toujours acheter un stationnement, il y a quelques règlements de zonage à modifier et les travaux d’aménagement à faire. Ils devraient donc être exécutés pour 2019, comme c’était entendu. »


Reproduit avec autorisation.


Catégorie(s) : Sports, Arts & Loisirs,  Transports

Publié le mercredi 24 janvier 2018 à 12:05
Modifié le mardi 13 février 2018 à 21:31

11
Sep
2017

Lévis a besoin de glace

  

Article de Éric Gourde. La Voix du Sud.

Victime de sa croissance et de l’arrivée de plusieurs jeunes familles au cours des dernières années, la Ville de Lévis travaille sur la mise en place d’une nouvelle glace dans l’est de son territoire.

Le maire Gilles Lehouillier a d’ailleurs été ferme sur ses intentions. Il a ciblé le quartier Desjardins pour recevoir ce nouvel équipement. « Une troisième glace, nous sommes déterminés à le faire, et ça ne prendra pas 20 ans. On s’enligne pour avoir trois glaces dans chacun des secteurs de la ville. À l’heure actuelle, Il y en a déjà trois dans les arrondissements de l’ouest et du centre. Avec l’aréna de Saint-Romuald, nous avons ajouté deux glaces et louons des heures à l’entreprise privée. Pour le secteur est, c’est ce que l’on regarde aussi. Si ça ne fonctionnait pas avec le privé, on pourrait envisager une deuxième glace à l’aréna de Lévis ». M. Lehouillier n’écarte pas non plus une implication directe de la ville dans le dossier. Il évalue que 1 500 personnes s’installent à Lévis annuellement.

=> La suite sur lavoixdusud.com.


Publié le lundi 11 septembre 2017 à 22:39
Modifié le mercredi 14 février 2018 à 12:31

6
Sep
2017

Un pavillon d’accueil fondu dans la nature

  

Article de Valérie Maltais. Le Journal de Lévis.

Les travaux de construction du pavillon d’accueil du Parc régional de la Pointe-De la Martinière commenceront cet automne, tels les plans dévoilés le 5 septembre par la Ville de Lévis. Son concept offre lumière, espace et pureté, dans le respect de la nature et de l’environnement.

Après les 370 000 $ investis pour l’aménagement de la piste multifonctionnelle en 2016, la municipalité entreprendra la deuxième phase du développement de ce parc de conservation de 125 hectares. Ce projet nécessite un budget approximatif de 1,6 M$ et s’inscrit dans la Trame verte et bleu métropolitaine.

Ainsi, le pavillon d’accueil couvrira 100 mètres carrés et offrira un espace sanitaire, une salle polyvalente pouvant accueillir une trentaine de personnes et un toit-terrasse végétalisé. Une fenestration sur trois côtés permettra une vue panoramique sur le parc et, au loin, la pointe ouest de l’Île d’Orléans.

Sortie de terre
Le dénivelé du terrain vient donner l’impression que le bâtiment sort de terre et permet son intégration à l’espace, sans bloquer la vue aux citoyens des résidences avoisinantes. « L’étape franchie aujourd’hui nous permettra de dynamiser respectueusement ce site pour que tous les gens de Lévis et des environs puissent découvrir sa beauté exceptionnelle », a affirmé Fleur Paradis, conseillère municipale du secteur Lauzon.


Publié le mercredi 6 septembre 2017 à 11:47
Modifié le mercredi 14 février 2018 à 12:32

23
Août
2017

Complexe aquatique : du concept à la réalité

  

Article de Vincent Breton. Le Peuple Lévis.

La réalisation du complexe aquatique du secteur de Saint-Nicolas faisait partie des principaux engagements électoraux de l’équipe Lehouillier.
©Photo TC Media – Vincent Breton.

Ceux qui ne croyaient pas que le projet de complexe aquatique dans le secteur de Saint-Nicolas allait se réaliser pourront désormais se raviser puisque le premier coup de pelle est donné.

La Ville de Lévis a lancé, hier, les travaux de construction de ce projet de centre multidisciplinaire situé sur la route des Rivières, près de l’École secondaire de l’Envol. Rappelons qu’en plus des deux bassins d’eau, l’un sportif et l’autre récréatif, le complexe offrira des salles d’entraînement et de réunion ainsi que des studios de danse pouvant accueillir jusqu’à 300 personnes, entre autres.

C’est vrai qu’on prend beaucoup de la capacité d’emprunt de la Ville, mais on va libérer d’autres infrastructures. René Fortin, conseiller du district de Saint-Nicolas.


Publié le mercredi 23 août 2017 à 12:31
Modifié le mercredi 14 février 2018 à 12:34

22
Août
2017

Succès au-dessus des attentes pour la navette Paquet

  

Article de Patricia Cloutier. Le Soleil.

(Québec) Les Lévisiens ont répondu à l’appel et sont montés nombreux à bord des autobus de la Société de transport de Lévis (STLévis) au cours de l’été, profitant des prix coupés et de la nouvelle navette vers le quai Paquet.

La Ville de Lévis a annoncé lundi avoir enregistré une hausse d’achalandage de 31% dans son réseau de transport en commun entre le 23 juin et le 31 juillet, par rapport à la même période l’an dernier. « C’est vraiment incroyable, c’est du jamais-vu », s’est réjoui le maire Gilles Lehouillier.

=> La suite sur lesoleil.com.


Publié le mardi 22 août 2017 à 11:55
Modifié le mercredi 14 février 2018 à 12:36

20
Août
2017

La piste cyclable du parc de la rivière Etchemins est inaugurée

  

Article de Louis-Phillipe Samson. Le Journal de Lévis.

La Ville de Lévis a procédé à l’inauguration de la piste cyclable du parc de la rivière Etchemin le 18 août. Cette action vient mettre un terme à une première phase de travaux qui sont effectués dans le parc.

La piste devient ainsi le plus important lien dans l’interconnexion du réseau cyclable de Lévis avec ses 5,1 km. Les travaux ont nécessité des investissements de 3,8 M$. De ce montant, 1,8 M$ ont été utilisés dans l’acquisition de terrains et 2 M$ ont permis la réalisation de la piste cyclable, d’une structure de protection sous l’autoroute 20, d’aire de repos et d’un belvédère, qui sera complété d’ici novembre. Des économies de 400 000 $ ont été réalisées sur les travaux alors qu’un budget de 2,4 M$ était initialement prévu.

En conférence de presse, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, s’est montré très fier du résultat obtenu. « Le parc sera utilisable à l’année avec le vélo l’été et le ski de fond en hiver, a-t-il déclaré. La superficie totale du parc représente 3 fois et demie la superficie des Plaines d’Abraham à Québec. » 61 % de cette étendue est composée de territoire forestier. On y retrouve une cinquantaine d’espèces d’oiseaux, il y a au moins 17 espèces de poissons dans la rivière et plusieurs animaux, dont des chevreuils.

Le parc de la rivière Etchemin est « un joyau inestimable, c’est un lègue pour les générations futures, a déclaré le maire. Il pourra y avoir des travaux d’aménagement à l’infini pendant 15 à 20 ans. On peut aménager des sentiers pédestres, un chalet de services pour le ski de fond et le stationnement à l’entrée sont déjà prévus. »


Publié le dimanche 20 août 2017 à 22:41
Modifié le mercredi 14 février 2018 à 12:37

Pages :123456789»