Articles dans la catégorie « Environnement »

2
Sep
2021

Un premier parc canin dans l’est de la ville

  

Article de Josyanne Prescott. Le Journal de Lévis.

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a inauguré le 24 août, accompagné de Stephen Boutin président du Groupe CSB et des élus municipaux, le second parc canin lévisien. Celui-ci est situé à l’est de la ville dans le nouveau quartier UMANO, à l’arrière du campus de l’UQAR à Lévis.

« Je me souviens lorsque je suis arrivé dans mon quartier. Dans ma rue, il n’y avait pratiquement aucun chien. Alors que présentement, il n’y a peut-être qu’un seul domicile qui n’en possède pas. Lévis compte maintenant près de 25 000 chiens ce qui est énorme et avec le partenariat de la SPA Beauce-Etchemins, il sera possible de connaître le nombre exact de chiens à Lévis », a indiqué Gilles Lehouillier.

Le parc canin est le premier espace vert du quartier UMANO, un projet immobilier du Groupe CSB. Celui-ci sera accessible pour l’ensemble de la population lévisienne. De plus, le maire a annoncé que la ville aura non seulement trois, mais bien quatre parcs à chien.

« Nous annonçons aussi la création de non un, mais deux parcs à chien dans l’est de la ville », a affirmé Gilles Lehouillier.

Une nouvelle qui devrait plaire aux propriétaires, alors que bien avant l’inauguration officiel du parc, plusieurs maîtres et leurs amis à quatre pattes étaient déjà allé profiter des installations. Des citoyens ont même créé une page Facebook parc canin Lévis (Desjardins) qui compte actuellement plus de 250 abonnés.

Dans un autre ordre d’idée, on retrouve au parc canin Desjardins des arbres matures qui procurent de l’ombre aux utilisateurs, une section pour les grands chiens et une autre pour les plus petits ainsi que des installations d’agilité canine comme des tunnels ou une passerelle par exemple.

Rappelons que le projet UMANO est un quartier qui sera composé de 3 900 unités d’habitation, de 950 000 pieds carrés d’espaces commerciaux, à bureaux et institutionnels ainsi que de 11 kilomètres de trottoir et de sentier. Il y aura aussi notamment différents espaces de loisirs et de sports.

Le nouveau parc à chien est accessible par le chemin des Forts, à partir de la rue Saint-Omer.


Reproduit avec autorisation.


Publié le jeudi 2 septembre 2021 à 15:21
Modifié le dimanche 5 septembre 2021 à 23:42

26
Août
2021

Lévis : un vaste parc urbain verra le jour à Saint-Nicolas

  

Article de Dominique Lelièvre. Le Journal de Québec.

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a annoncé jeudi la création d’un vaste parc urbain dans le secteur du quai Baker et de l’anse Ross, dans Saint-Nicolas.

Ce développement vert sera rendu possible par l’acquisition de quatre grandes propriétés surplombant le fleuve Saint-Laurent, que la Ville s’affaire à compléter, selon ce qui a été dévoilé.

Deux de ces propriétés ont déjà été acquises pour une somme totalisant 2,4 M$. Les deux autres feront l’objet d’un avis de réserve, a-t-on appris.

=> La suite au journaldequebec.com.


Publié le jeudi 26 août 2021 à 15:24
Modifié le jeudi 26 août 2021 à 15:24

19
Août
2021

Nouvelle interconnexion des réseaux cyclables Les travaux du lien cyclable de 4,2 M$ entre Breakeyville et Saint-Jean-Chrysostome complétés dès cet automne

  

Communiqué de la Ville de Lévis.

© Photo: Ville de Lévis.

Une nouvelle interconnexion des grands réseaux cyclables de la ville de Lévis sera complétée d’ici la fin de l’automne. Ce nouveau lien reliera les secteurs de Saint-Jean-Chrysostome et Sainte-Hélène-de-Breakeyville dans une nouvelle piste multifonctionnelle entièrement dédiée et sécurisée. Le nouveau tronçon reliera les deux secteurs afin d’éviter au maximum aux cyclistes la circulation sur des voies partagées et ainsi améliorer la sécurité des usagers.

« En plus de relier les quartiers entre eux et de créer des liens d’appartenance à notre ville, notre réseau d’interconnexion des pistes cyclables aura un effet levier de mise en valeur de nos noyaux intentionnels et de nos centres-villes historiques au sein de la grande ville. Nous créons ainsi un réseau intégré, adapté, fonctionnel et sécuritaire générant un milieu de vie attractif pour les familles et la population lévisienne. Ce grand projet d’interconnexion s’inscrit dans notre nouvelle signature visant notamment à mettre en valeur le fleuve et ses affluents et à développer 10 grands parcs urbains », a déclaré le maire de Lévis, monsieur Gilles Lehouillier.

Le tracé est d’une longueur totale de 2,7 km et traverse 2 lots. Un premier lot (A), au nord de la rue Pierre-Beaumont, était en majeure partie une propriété privée et le second lot (B), au sud, est une ancienne emprise ferroviaire appartenant au ministère des Transports du Québec (MTQ). Il a fallu 3 ans pour réaliser toutes les étapes préparatoires à l’exécution de ces travaux notamment l’acquisition du terrain, la demande d’autorisation environnementale et la conclusion d’une entente avec le MTQ pour l’usage de l’emprise comme piste cyclable.

Une première phase des travaux de construction, amorcée à l’automne 2020, consistait à achever la construction du tracé sur le lot A. La pose du revêtement de la chaussée cyclable et quelques autres travaux mineurs seront réalisés au cours du mois de septembre 2021. Cette seconde phase de travaux permettra la construction du tracé sur le lot B d’ici la fin de l’automne 2021.


Publié le jeudi 19 août 2021 à 10:29
Modifié le jeudi 26 août 2021 à 15:20

14
Juil
2021

QScale : un immense projet de traitement informatique de 867 M$ à Lévis

  

Article de Alexandre Bellemare.Le Journal de Lévis.

Maquette du projet à terme (photo 1) – © Courtoisie et  Alexandre Bellemare.

Le président de QScale, Martin Bouchard, accompagné du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, du ministre de l’Économie et de l’Innovation, Éric Girard, de la vice-première ministre du Québec, Geneviève Guilbault, du ministre responsable des régions du Centre-du-Québec et de la Chaudière-Appalaches ainsi que ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, André Lamontagne, du député des Chutes-de-la-Chaudière, Marc Picard, et du premier vice-président service aux entreprises du Mouvement Desjardins, Jean-Yves Bourgeois, a dévoilé, le 13 juillet, l’ampleur du projet de son entreprise en traitement informatique en intelligence artificielle qui s’étirera sur huit phases à hauteur de 867 M$ qui arriveront à terme dans les sept prochaines années.

D’emblée, les représentants du gouvernement du Québec présents lors de la conférence de presse ont annoncé un investissement de 90 M$, dont 60 M$ en prêts et 30 M$ en parts de société en commandite au sein de l’entreprise, pour la première phase du projet qui s’élève à 195 M$ et qui devrait être complétée à la fin 2022. Ajoutons que Desjardins Capital a investi 60 M$ supplémentaires dans le projet et que les 45 M$ restants ont été investis par des investisseurs privés.

« Nous amorçons cette grande aventure avec la volonté de hisser le Québec comme chef de file mondial en matière de traitement de données (à haute densité) », a lancé Martin Bouchard.

Le projet QScale, qui verra le jour dans le parc industriel Bernières dans le secteur Saint-Nicolas, consistera à un centre de traitement informatique à récupération d’énergie, c’est-à-dire que l’importante énergie qui sera produite par les ordinateurs de haute performance sera réutilisée, notamment dans un projet de serres agricoles.


Publié le mercredi 14 juillet 2021 à 15:38
Modifié le lundi 9 août 2021 à 15:57

14
Mai
2021

Vigoureux plan d’action de 7 M$ pour appuyer la réouverture des commerces de proximité

  

Communiqué de la Ville de Lévis

La Ville de Lévis présente aujourd’hui un plan d’action de plus de 7 M$ afin de favoriser la réouverture progressive des commerces de proximité jugés non essentiels par les autorités de la Santé publique du Québec. Jusqu’à maintenant, en collaboration avec le gouvernement du Québec, la Ville de Lévis a accordé des prêts totalisant 8,5 M$ à 264 entreprises de son territoire incluant 62 restaurants.

« Dans le cadre des nouveaux pouvoirs accordés par le gouvernement du Québec aux municipalités et aux MRC, la Ville de Lévis annonce une série de nouvelles mesures visant à appuyer, par des subventions directes, les commerces de proximité jugés non essentiels qui ont le plus souffert de la pandémie et qui auront besoin d’un coup de pouce pour faciliter leur réouverture », a déclaré le maire de Lévis, monsieur Gilles Lehouillier.

=> La suite sur Ville de Lévis.


Publié le vendredi 14 mai 2021 à 11:14
Modifié le vendredi 14 mai 2021 à 11:14

14
Mai
2021

Lévis dévoile les esquisses de la future centrale de police

  

Article de Jean-François Nadeau. Ici-Radio-Canada.ca – Section Québec.

La Ville de Lévis va lancer les appels d’offres d’ici la fin août pour la construction de la nouvelle centrale de police et de la maison de justice de proximité. Après de nombreux retards, l’administration Lehouillier estime que cette fois est la bonne et que l’immeuble sera construit d’ici trois ans.

Le nouvel immeuble sera situé à l’angle du boulevard Guillaume-Couture et du chemin du Sault, dans le secteur Saint-Romuald. Il doit regrouper le service de police, la cour municipale et les services juridiques de la Ville de Lévis.

L’immeuble aura cinq étages, dont deux souterrains, et une superficie totale de 14 550 m2 . La future centrale de police remplacera celles de l’est de l’ouest de la ville et occupera environ 75 % des espaces de la nouvelle construction.

=> La suite sur Ici-Radio-Canada.ca -Section Québec.


Catégorie(s) : Environnement,  Gouvernement

Publié le vendredi 14 mai 2021 à 10:48
Modifié le vendredi 14 mai 2021 à 10:55

6
Mai
2021

Les résidents du quartier de l’Aquifère mécontents

  

Article de Aude Malaret. Le Journal de Lévis.

Les résidents demandent un second accès face à l’augmentation des véhicules. Crédit : Courtoisie.

Face au développement immobilier, le Quartier Élévation, à Saint-Nicolas, les résidents de la rue de l’Aquifère et des voies alentours se mobilisent pour que le projet de 6 immeubles de 6 à 14 étages soit revu afin de mieux s’intégrer à ce secteur unifamilial.

C’est avec beaucoup d’inquiétudes que les habitants du quartier voient se dessiner un projet résidentiel de plus de 400 unités locatives au bout des 400 mètres de la rue de l’Aquifère.

Après avoir signifié leurs craintes dès 2019 à la Ville de Lévis, les résidents sont intervenus à plusieurs reprises lors des conseils municipaux ces derniers mois, ont formé un comité, ont fait circuler une pétition qui a recueilli 446 signatures et s’apprêtent désormais à recourir aux services d’un avocat afin de s’assurer que les lois et les règlementations en vigueur ont été respectées

En réponse à leurs sollicitations, la municipalité a tenu une séance d’information le 15 avril dernier à laquelle les résidents du quartier seulement pouvaient participer. Malgré cette rencontre, les citoyens impactés par ce projet affirment ne pas avoir été entendus et déplorent que leurs demandes restent sans réponse.

« On demandait une séance de consultation où on allait pouvoir apporter des solutions collaboratives », regrette Jean Laflamme, porte-parole du comité citoyen et résident de la rue de l’Aquifère.


Publié le jeudi 6 mai 2021 à 12:19
Modifié le jeudi 27 mai 2021 à 23:31

29
Avr
2021

Des activités pour découvrir la Grande Plée Bleue

  

Article de Érick Deschênes. Le Journal de Lévis.

© photo: Gilles Boutin.

Dans le cadre des 24 heures de sciences, la Société de conservation et de mise en valeur de la Grande Plée Bleue (SGPB) invite les citoyens de la région à prendre part à des activités qui se dérouleront les 8 et 9 mai prochains.

Le 8 mai, à partir de 9h, la SGPB propose CafÉducation, une série de trois conférences virtuelles sur des sujets en lien avec la tourbière de la Grande Plée Bleue.

À 9h, Julien Arsenault et Émilie Jolin, de l’Université de Montréal, présenteront une conférence sur l’écologie de la tourbière.

À 10h, André Desrochers, professeur titulaire et directeur des maîtrises et du doctorat en sciences forestières de l’Université Laval, offrira la conférence La Grande Plée Bleue : des oiseaux du Nord à nos portes.

À 11h, l’entomologiste et auteur Benoît Ménard entretiendra les participants sur les libellules.

Pour assister aux conférences virtuelles du 8 mai, les personnes intéressées n’auront qu’à inscrire le code secret GPB au bit.ly/3sJrHyA.

Le 9 mai, la SGPB veut offrir une journée portes ouvertes sur le sentier éducatif. Puisque cette tourbière est en voie de devenir une réserve écologique, le nombre de visiteurs est limité par plage horaire d’une heure chacune. L’organisme dévoilera ultérieurement les détails quant à l’inscription pour cette activité, puisqu’elle pourrait être reportée à une date ultérieure en raison de la pandémie. Pour les réservations, cliquer ici!


Reproduit avec autorisation.


Publié le jeudi 29 avril 2021 à 14:51
Modifié le jeudi 29 avril 2021 à 15:08

20
Avr
2021

Un « incontournable du patrimoine industriel » en voie d’être démoli à Lévis

  

Article de Marc-Antoine Lavoie. Ici-Radio-Canada.ca – Section Québec.

L’édifice de Scies Mercier dans le Vieux-Lévis pourrait laisser place à des condos.

Le comité de démolition de la Ville vient de donner un avis favorable à sa démolition, et ce, même si la scierie construite à la fin du XIXe siècle figure parmi les « incontournables du patrimoine industriel » du Québec.

L’ancienne scierie qui surplombe le secteur de la traverse à Lévis est inoccupée depuis plus de 10 ans.

Depuis 2011, l’édifice Figue à l’Inventaire des sites et des bâtiments incontournables du patrimoine industriel du ministère de la Culture.

=> La suite sur Ici-Radio-Canada.ca -Section Québec.


Catégorie(s) : Environnement,  Habitation,  Industriel,  Patrimoine

Publié le mardi 20 avril 2021 à 7:30
Modifié le mardi 20 avril 2021 à 15:28

17
Mar
2021

Lévis va de l’avant avec le 311 et améliore l’accès à son site Internet. Dorénavant un seul numéro à composer pour avoir accès aux services

  

Communiqué de la Ville de Lévis.

Dans le but de faciliter l’accès aux services de la Ville, le maire de Lévis, monsieur Gilles Lehouillier, a annoncé la mise en place à compter d’aujourd’hui du numéro 311 ainsi qu’une navigation optimisée pour son site Internet.

« Cette initiative vient simplifier la relation entre la Ville et le citoyen. Dorénavant, les Lévisiennes et Lévisiens n’auront qu’à composer un numéro à trois chiffres pour accéder aux différents services municipaux offerts. En adoptant le 311, Lévis se met au diapason des grandes villes québécoises et confirme sa volonté de faciliter l’accès aux services de la Ville », a déclaré monsieur Gilles Lehouillier, maire de Lévis.

Améliorer l’accessibilité et simplifier le contact citoyen grâce au 311
Le centre de service à la clientèle devient le 311 Lévis. Désormais, le seul numéro de téléphone à retenir pour les demandes non urgentes est le 311. Le numéro 311 fonctionne pour les appels en provenance du territoire, que ce soit avec un téléphone fixe ou un téléphone cellulaire.

En éliminant les quelque 20 numéros à dix chiffres anciennement utilisés pour joindre les différents services, les citoyennes et citoyens n’ont plus à chercher le bon numéro pour joindre la Ville de Lévis. La centralisation des appels vers le 311 Lévis simplifie les démarches pour la population lévisienne et lui assure de toujours téléphoner au bon endroit, peu importe son besoin.


Publié le mercredi 17 mars 2021 à 10:41
Modifié le mercredi 17 mars 2021 à 11:17

Pages :1234567...26»