Articles ayant le mot-clé « STLévis »

8
Août
2019

Le financement du transport collectif confirmé à Lévis

  

Article de Marc-Antoine Lavoie. Ici Radio-Canada.ca Section Québec.

Lévis obtient le financement nécessaire à la réalisation de son projet de transport collectif. Le gouvernement fédéral a confirmé mercredi son appui à l’aménagement de voies réservées sur le boulevard Guillaume-Couture.

Le plan de transport structurant adapté à la réalité lévisienne a été présenté par le maire Gilles Lehouillier en juin 2017, en réponse à l’abandon du projet de SRB.

Québec débourse 50 millions de dollars. Ottawa participe pour sa part à la hauteur d’un peu plus de 27 millions de dollars. Lévis assumera le reste des coûts du projet estimé à près de 88 millions de dollars.

=> La suite sur Ici Radio-Canada.ca.


Catégorie(s) : Gouvernement,  Transports

Publié le jeudi 8 août 2019 à 8:37
Modifié le jeudi 8 août 2019 à 12:29

19
Mar
2019

Interconnexion : les autobus de Lévis iront à Québec

  

Article de Marc-Antoine Lavoie. Ici Radio-Canada.ca – Région de Québec.

On ne verra jamais d’autobus du Réseau de transports de la Capitale (RTC) s’aventurer à Lévis, confirme Gilles Lehouillier. Le maire affirme que deux solutions sont à l’étude pour assurer l’interconnexion entre les deux rives et que ce sont les véhicules de Lévis « qui vont traverser à Québec, peu importe le scénario ».

Les autobus de la Société de transport de Lévis (STLévis) s’arrêteront donc près d’un pôle d’échange au nord des ponts Pierre-Laporte et de Québec.

Sans préciser l’endroit exact où les passagers passeront de réseau de transport à l’autre, le maire de Lévis indique que le ministère des Transports du Québec (MTQ) a « déposé deux scénarios pour assurer l’interconnexion dans l’ouest ».

=> La suite sur Ici Radio-Canada.ca.


Catégorie(s) : Transports

Publié le mardi 19 mars 2019 à 12:19
Modifié le mardi 19 mars 2019 à 12:19

9
Mar
2019

Retour sur le passé : Le 30$ bientôt réglé dans le dossier du transport en commun

  

On a vu récemment que les dirigeants de la Société de transport de Lévis (STLévis) demandent au nouveau gouvernement provincial de résoudre le problème de la répartition des sommes récoltées à Lévis pour la contribution au transport en commun sur les immatriculations (fonds d’immatriculation) dans le prochain budget.

C’est un vieux dossier qui traîne depuis longtemps à preuve cet article que nous avions publié le 16 mars 2007 qui titrait : Le 30$ bientôt réglé dans le dossier du transport en commun

Dans l’article la mairesse de l’époque, madame Danielle Roy-Marinelli, disait qu’il « devrait y avoir un dénouement heureux d’ici la semaine prochaine » !

Pour relire l’article, cliquez ICI.


Catégorie(s) : Gouvernement,  Transports

Publié le samedi 9 mars 2019 à 15:27
Modifié le samedi 9 mars 2019 à 15:27

2
Mar
2019

Fonds d’immatriculation : la STLévis veut son argent

  

Article de Érick Deschesnes. Le Journal de Lévis.

Les dirigeants de la Société de transport de Lévis (STLévis) demandent au nouveau gouvernement provincial de résoudre le problème de la répartition des sommes récoltées à Lévis pour la contribution au transport en commun sur les immatriculations (fonds d’immatriculation) dans le prochain budget.

« Nous interpelons les trois députés de Lévis de la Coalition avenir Québec, qui sont des élus du parti au pouvoir, pour corriger l’iniquité historique dans le dossier du fonds d’immatriculation. On sait que Marc Picard (député des Chutes-de-la-Chaudière) y travaille depuis 15 ans. Avant les dernières élections, il nous a dit qu’il avait l’aval de son parti pour que le problème soit résolu. Notre confiance est élevée, mais nos attentes sont élevées. S’ils ne livrent pas, nous referons des sorties médiatiques », a tonné Mario Fortier, président de la STLévis, lors d’une entrevue le 20 février.

Rappelons que « l’iniquité », dénoncée par l’administration Lehouillier, remonte à 1992. Depuis ce temps, la moitié des 30 $ que paient les automobilistes lévisiens lors de leur renouvèlement d’immatriculation au profit du transport en commun est versée au Réseau de transport de la Capitale (RTC).

Entre 2009 et 2014, Québec a octroyé un montant compensatoire de 1 M$ par année à la STLévis pour corriger temporairement le tout avant l’adoption d’un nouveau cadre de répartition. Cependant, la rétribution a été stoppée depuis 2015. Avant les élections de l’automne dernier, le précédent gouvernement libéral avait accordé une aide financière transitoire de 1,9 M$ sur deux ans à l’organisme paramunicipal.


Catégorie(s) : Gouvernement,  Transports

Publié le samedi 2 mars 2019 à 9:30
Modifié le samedi 9 mars 2019 à 14:56

26
Fév
2019

Transport en commun : changements en vue dans le centre de Lévis

  

Article de Érick Deschesnes. Le Journal de Lévis.

La Société de transport de Lévis (STLévis) projette de modifier plusieurs parcours dans trois quartiers de l’arrondissement Chutes-de-la-Chaudière-Est, soit à Charny, Saint-Jean-Chrysostome et Saint-Romuald. Les changements désirés par l’organisme paramunicipal permettraient de bonifier, dès cet été, son offre de service.

« On ne veut pas changer ce qui marche. Les parcours Express fonctionnent notamment bien. Avec les changements que nous désirons, nous voulons permettre des meilleures correspondances, des parcours locaux bidirectionnels plus directs, augmenter la fréquence et faciliter les déplacements dans le quartier », a d’emblée expliqué Mario Fortier, président de la STLévis, lors d’une entrevue le 20 février.

C’est à la suite de nombreuses analyses de données (notamment obtenues par son outil d’aide à l’exploitation), de la prise en compte de différents commentaires reçus de ses usagers et de discussions avec les élus des quartiers concernés que l’organisme paramunicipal a dessiné la réforme qu’elle caresse pour les parcours du centre de Lévis.

Rappelons que contrairement à l’ouest et l’est de la ville, les parcours de ce secteur n’ont pas été modifiés au cours des dernières années.

Trois modifications pour bonifier
Les changements proposés s’articuleraient en trois axes. D’abord, la STLévis créerait deux nouveaux parcours locaux bidirectionnels par quartier, les parcours 35 et 36 à Charny, les parcours 37 et 38 à Saint-Jean-Chrysostome et les parcours 32 et 34 à Saint-Romuald. Actuellement, ce sont les parcours locaux 35R (Charny) et 27R (Saint-Jean-Chrysostome/Saint-Romuald) qui desservent ces quartiers de manière unidirectionnelle.


Catégorie(s) : Transports

Publié le mardi 26 février 2019 à 12:36
Modifié le mardi 26 février 2019 à 12:36

3
Déc
2018

L’étude sur l’interconnexion entre Lévis et Québec reprise par le ministère

  

Article de Jean-François Néron. Le Soleil.

L’étude sur l’interconnexion entre Lévis et Québec en matière de transport en commun change de main. C’est finalement le ministère des Transports qui évaluera le scénario à retenir pour connecter les deux rives.

Le gouvernement libéral avait annoncé au printemps une enveloppe de 8 millions $ pour que Lévis prenne en charge le dossier de l’interconnexion. À l’époque, le maire Gilles Lehouillier s’était dit ravi de pouvoir mener cette étude. Il en avait même fait une exigence. Aujourd’hui, il se ravise.

=> La suite sur lesoleil.com.


Catégorie(s) : Gouvernement,  Transports

Publié le lundi 3 décembre 2018 à 12:33
Modifié le lundi 3 décembre 2018 à 12:33

16
Nov
2018

Le tramway de Québec jusqu’à Lévis, rêve Gilles Lehouillier

  

Article de Marc-Antoine Lavoie. ICI Radio-Canada.ca – Région de Québec.

Le futur tramway de Québec « pourrait traverser à Lévis » estime le maire Gilles Lehouillier qui prédit déjà un développement massif de l’est de sa ville.

La densité de la population dans l’est de Lévis ne justifie pas pour l’instant l’établissement d’un système de transport en commun lourd, convient M. Lehouillier. Mais la construction du 3e lien viendra tout changer, assure-t-il.

=> La suite sur ici.radio-canada.ca


Catégorie(s) : Gouvernement,  Transports

Publié le vendredi 16 novembre 2018 à 12:21
Modifié le vendredi 16 novembre 2018 à 12:21

8
Nov
2018

Donnez votre opinion sur votre transport en commun

  

Le Bureau de la mobilité durable invite tous les citoyens à participer à un sondage afin de développer une offre de transport en commun sur mesure pour Lévis. On vous invite à être un acteur du changement en participant à un sondage avant le 2 décembre.

Vous pouvez le faire en visitant le legerweb.com/mobilite2018.


Catégorie(s) : Transports

Publié le jeudi 8 novembre 2018 à 12:09
Modifié le jeudi 8 novembre 2018 à 12:09

16
Oct
2018

Le manque de transport collectif est un « frein à l’embauche » à Lévis

  

Article de Marc-Antoine Lavoie. ICI Radio-Canada.ca – Section Québec.

Des entreprises de Lévis dénoncent être freinées dans leur recrutement en raison du manque de transports en commun. Elles demandent à la Société de transport de Lévis (STLévis) d’apporter des solutions à court terme pour notamment mieux desservir les parcs industriels.

Le groupe Honco, qui possède trois entreprises à Lévis, est présentement à la recherche d’une vingtaine de travailleurs. L’employeur relate que le quart des candidats approchés fait part d’une « problématique au niveau du transport ».

« C’est sûr que le transport en commun c’est un élément qui va nous permettre d’être plus attractifs. Présentement, on a certains freins à l’embauche dû à un manque de transport en commun », affirme la directrice des communications et du marketing pour le Groupe Honco, Geneviève Filteau.

=> La suite sur ici.radio-canada.ca.


Catégorie(s) : Commerce - Économie,  Transports

Publié le mardi 16 octobre 2018 à 12:27
Modifié le mardi 16 octobre 2018 à 12:57

13
Juil
2018

Deux premières lignes de la STLévis accessibles aux fauteuils roulants

  

Article de Aude Malaret. Le Journal de Lévis.

© Crédit photo : Gille Boutin.

Les parcours 11 et 11A du réseau de transport en commun de la ville de Lévis sont désormais accessibles aux personnes en fauteuil roulant. La Société de transport de Lévis (STLévis) a annoncé le début du déploiement des rampes d’accès des autobus urbains, ce 12 juillet par voie de communiqué, afin que les usagers en fauteuil roulant puissent utiliser le transport en commun régulier.

« Il y avait (déjà) des rampes d’accès (dans les autobus), mais les parcours n’étaient pas identifiés et les chauffeurs n’étaient pas formés. On a décidé de le faire de façon plus formelle. Nos autobus sont équipés, mais pour toutes sortes de raison on n’embarque pas et on ne débarque pas tout le monde, expose le président de la STLévis, Mario Fortier, joint par téléphone. On avait des demandes de gens qui nous disaient : ‘ Il y a une rampe, mais le chauffeur ne veut pas me faire embarquer. Qu’est-ce que je fais ?’ On s’est dit, on va le formaliser sur un parcours. On va apprendre à bien faire les choses dans ce cadre et ensuite on l’étendra. »

Augmenter le degré d’autonomie
Des critiques s’étaient effectivement faites entendre récemment du côté de certains usagers, à l’image de Chloé Nadeau qui avait expliqué au Journal, dans un article du 4 juillet, rencontrer certaines difficultés dans ses déplacements. Désormais, « l’accessibilité universelle des autobus urbains permettra à plusieurs de nos usagers du transport adapté de pouvoir se déplacer avec moins de contraintes et sans avoir à faire de réservation, ce qui contribuera à augmenter leur degré d’autonomie », a assuré Mario Fortier, dans le communiqué. Et de préciser toutefois en entrevue que la mesure était en préparation depuis 2016 et que l’annonce n’a pas de lien avec cet événement.


Catégorie(s) : Transports

Publié le vendredi 13 juillet 2018 à 6:49
Modifié le vendredi 13 juillet 2018 à 12:38

Pages :1234567»