Articles dans la catégorie « Non classé »

14
Déc
2004

Le complexe technologique du cégep Lévis-Lauzon sera agrandi

  

Le complexe technologique du cégep Lévis-Lauzon n’a que deux ans et est déjà trop petit. Le gouvernement du Québec ainsi que des partenaires investiront sept millions de dollars pour que ce complexe soit agrandi.

La surface et l’équipement du secteur biotechnologique seront triplés et la superficie du Centre de robotique industrielle sera double.

Le directeur général du Centre de robotique industrielle (CRI), le Centre collégial de transfert de technologie en productique du Cégep de Lévis-Lauzon, Michel Thibault, parle d’un projet déjà réalisé pour Alcan : On a développé un bras robotis, sur mesure, qui permettait d’accélérer normment le temps d’entretien des cuves.

Le directeur gnral de TransBioTech, le Centre collégial de transfert de technologie en biotechnologie (CCTT) affilié au Cgep de Lévis-Lauzon, Denis Beaumont, pense qu’on pourra ainsi aller chercher d’avantage de subventions pour la recherche : Maintenant, on est capables d’aller chercher de gros programmes de subvention qui vont chercher tout près de 800 000 1 million de dollars.

=> La suite de cet article sur Radio-Canada.ca.


Catégorie(s) : Commerce - Économie,  Non classé

Publié le mardi 14 décembre 2004 à 21:19
Modifié le samedi 10 mars 2018 à 15:40

2
Déc
2004

Pointe de la Matinière : le grand parc pour bientôt

  

Le GIRAM rendait récemment son rapport intitulé La Pointe de la la Martinière: éléments d’inventaire et proposition d’aménagement d’un parc régional. Ce document, qui compte 146 pages avec cartes, photos, figures et tableaux se veut une étude pré-réalisation du parc régional. On y traite de l’histoire et l’évolution de ce milieu rural, les velléités de développement industriel, l’origine de l’idée de parc, les particularités du milieu permettant de valoriser la vocation de parc de ce site et les potentiels actuels liés au paysage. On a également effectué une caractrisation des ressources biologiques. Cette caractérisation a permis de recenser plus de 200 espèces d’oiseaux et 8 plantes rares ou menaces en zone littorale.

À la lumière de l’ensemble des potentiels inventoriés, il est recommandé de privilégier pour le futur parc les axes de développement suivants:

  • Interprétation et éducation associées la notion de paysage en fonction du cadre géographique (fleuve et topographie), du cadre historique et du cadre naturel (ornithologie, plantes rares, fort et habitats fauniques).
  • Reconstitution d’une unité agricole traditionnelle en vue d’en faire le poste d’accueil principal du parc et un site d’interprétation sur les pratiques agricoles anciennes.
  • Développement d’une fonction récréative axe sur un réseau de randonnée adapté au vélo, la marche, la raquette et au ski de fond afin de favoriser la découverte des paysages et l’observation des oiseaux.

Catégorie(s) : Environnement,  Gouvernement,  Non classé

Publié le jeudi 2 décembre 2004 à 14:04
Modifié le samedi 10 mars 2018 à 15:45

2
Déc
2004

Le RTC n’a pas l’intention de se plier à la demande de la Société de transport de Lévis

  

Le Réseau de transport de la capitale (RTC) n’a pas l’intention de se porter au secours financièrement de la Société de transport de Lévis (STL).

La STL aimerait bien récuprer la contribution d’un million de dollars que versent les automobilistes de Lévis au RTC. Mais le président du RTC, Paul Shoiry, rejette cette demande.

Lorsque le gouvernement s’est retiré du financement du transport en commun en 1992, il a compensé une partie de la perte des sociétés de transport par le 30 dollars sur l’immatriculation et il a déterminé des règles d’application, à l’époque, qui taient en fonction du niveau de services offerts per capita.

Alors, comme Québec offre beaucoup plus de service que Lévis, il reçoit sa part, une part plus importante que Lévis sur cette taxe qui était considère comme une taxe régionale , explique M. Shoiry.

=> La suite sur Radio-Canada.ca.


Catégorie(s) : Non classé,  Transports

Publié le jeudi 2 décembre 2004 à 10:18
Modifié le samedi 10 mars 2018 à 15:46

25
Nov
2004

Du nouveau sur Lévis Urbain !

  

Le carnet Lévis Urbain vient de s’adjoindre un nouveau collaborateur. Yves Gagné, qui demeure sur la Rive-Sud depuis plus de 25 ans va en effet m’aider à la recherche, la rédaction et pour la prise de photos pour le carnet. En plus d’être un vétéran de la Rive-Sud, M. Gagné a été impliqué au niveau scolaire pendant 10 ans et a fait partie du comité de l’îlot Saint-Gabriel pendant 4 ans (pour la revitalisation, la démolition, la restructuration). Il s’implique aussi au niveau municipal sur différents dossiers mais sans aucune attache avec personne. Il se considère comme un libre penseur et par conséquent libre électeur.

Espérons que cette nouvelle collaboration sera longue et fructueuse.


Catégorie(s) : Non classé

Publié le jeudi 25 novembre 2004 à 22:22
Modifié le samedi 10 mars 2018 à 15:48

12
Nov
2004

Route 116 : on cherche des solutions

  

Article du Le Journal de Lévis.

Des rencontres sont actuellement en cours entre la Ville de Lévis, le Service de police et le ministre des Transports du Québec afin de trouver des solutions court terme pour régler les problèmes sur la route 116 dans le quartier Saint-Nicolas. Rappelons que des parents se sont récemment manifestés dans le but de faire bouger les autorités lévisienne et le gouvernement. Une pétition de plus de 1500 noms mme a été dépose question de démontrer l’urgence de la situation. Les résidents sont surtout inquiets pour la sécurit de leurs enfants. Le nombre de véhicules circulant sur ce tronon reliant l’autoroute 20 et la 132 a considérablement augmenté si bien que les pitéons et les cyclistes ne sont pas en sécurité principalement lors des heures de pointe. De plus, le secteur de l’école secondaire l’Envol est davantage risque avec la pr sence de plusieurs  élèves le matin, le midi et le soir lors du retour la maison. D’ailleurs, la Commission scolaire des Navigateurs a même adopté une résolution appuyant la démarche des parents pour sécuriser la route 116.

Les voies réserves au covoiturage et aux vélos ne sont pas respectes et les automobilistes vont au-del de la limite de vitesse permise. Des vérifications démontre que seulement 7 % des usagers respectent la limite de 50km/h alors que la moyenne est de 62km/h pour l’ensemble des véhicules qui empruntent la route 116 cette hauteur. Des correctifs pourraient être apports d’ici la fin 2004 ou le printemps prochain dans le but de répondre en partie aux besoins des usagers. Soulignons en terminant que la Ville de Lévis a entre les mains un plan de réamnagement à  long terme de la route 116. Un gros projet qui ferait passer notamment de deux quatre le nombre de voies sur ce tronçon.


Reproduit avec autorisation.


Catégorie(s) : Gouvernement,  Non classé,  Transports

Publié le vendredi 12 novembre 2004 à 0:30
Modifié le samedi 10 mars 2018 à 16:00

Pages :«12345678