12
Nov
2004

Route 116 : on cherche des solutions

Article du Le Journal de Lévis.

Des rencontres sont actuellement en cours entre la Ville de Lévis, le Service de police et le ministre des Transports du Québec afin de trouver des solutions court terme pour régler les problèmes sur la route 116 dans le quartier Saint-Nicolas. Rappelons que des parents se sont récemment manifestés dans le but de faire bouger les autorités lévisienne et le gouvernement. Une pétition de plus de 1500 noms mme a été dépose question de démontrer l’urgence de la situation. Les résidents sont surtout inquiets pour la sécurit de leurs enfants. Le nombre de véhicules circulant sur ce tronon reliant l’autoroute 20 et la 132 a considérablement augmenté si bien que les pitéons et les cyclistes ne sont pas en sécurité principalement lors des heures de pointe. De plus, le secteur de l’école secondaire l’Envol est davantage risque avec la pr sence de plusieurs  élèves le matin, le midi et le soir lors du retour la maison. D’ailleurs, la Commission scolaire des Navigateurs a même adopté une résolution appuyant la démarche des parents pour sécuriser la route 116.

Les voies réserves au covoiturage et aux vélos ne sont pas respectes et les automobilistes vont au-del de la limite de vitesse permise. Des vérifications démontre que seulement 7 % des usagers respectent la limite de 50km/h alors que la moyenne est de 62km/h pour l’ensemble des véhicules qui empruntent la route 116 cette hauteur. Des correctifs pourraient être apports d’ici la fin 2004 ou le printemps prochain dans le but de répondre en partie aux besoins des usagers. Soulignons en terminant que la Ville de Lévis a entre les mains un plan de réamnagement à  long terme de la route 116. Un gros projet qui ferait passer notamment de deux quatre le nombre de voies sur ce tronçon.


Reproduit avec autorisation.


Catégorie(s) : Gouvernement,  Non classé,  Transports

Publié le vendredi 12 novembre 2004 à 0:30
Modifié le samedi 10 mars 2018 à 16:00

Poster un commentaire