2
Déc
2004

Pointe de la Matinière : le grand parc pour bientôt

Le GIRAM rendait récemment son rapport intitulé La Pointe de la la Martinière: éléments d’inventaire et proposition d’aménagement d’un parc régional. Ce document, qui compte 146 pages avec cartes, photos, figures et tableaux se veut une étude pré-réalisation du parc régional. On y traite de l’histoire et l’évolution de ce milieu rural, les velléités de développement industriel, l’origine de l’idée de parc, les particularités du milieu permettant de valoriser la vocation de parc de ce site et les potentiels actuels liés au paysage. On a également effectué une caractrisation des ressources biologiques. Cette caractérisation a permis de recenser plus de 200 espèces d’oiseaux et 8 plantes rares ou menaces en zone littorale.

À la lumière de l’ensemble des potentiels inventoriés, il est recommandé de privilégier pour le futur parc les axes de développement suivants:

  • Interprétation et éducation associées la notion de paysage en fonction du cadre géographique (fleuve et topographie), du cadre historique et du cadre naturel (ornithologie, plantes rares, fort et habitats fauniques).
  • Reconstitution d’une unité agricole traditionnelle en vue d’en faire le poste d’accueil principal du parc et un site d’interprétation sur les pratiques agricoles anciennes.
  • Développement d’une fonction récréative axe sur un réseau de randonnée adapté au vélo, la marche, la raquette et au ski de fond afin de favoriser la découverte des paysages et l’observation des oiseaux.

Catégorie(s) : Environnement,  Gouvernement,  Non classé

Publié le jeudi 2 décembre 2004 à 14:04
Modifié le samedi 10 mars 2018 à 15:45

Poster un commentaire