14
Oct
2003

Lévis Urbain visite le chantier des Condos du Monastère

  

Si vous vous êtes récemment promené sur la rue Dalhousie ou sur la terrasse Dufferin, vous avez sans doute remarqué cette imposante bannière, accrochée sur une structure de béton, qui annonce la construction de condos. Situé à quelques mètres de la terrasse de Lévis, le projet des Condos du Monastère, offre des condos haut de gamme sur le site du monastère du Précieux-Sang, rue Saint-Louis, au coeur du Vieux-Lévis. Nous avons eu l’opportunité, vendredi dernier, de visiter le chantier en compagnie de Monsieur Denis R. Plante, agent immobilier et responsable des ventes pour le projet.

Estimé à environ 13 M $, le projet assoira sur le sommet de la falaise, 50 condos de luxe, en utilisant la pente du terrain pour camoufler l’immeuble. Une fois le projet réalisé, l’obstruction visuelle sera presque nulle puisque le toit de l’immeuble sera au même niveau que le plancher du rez-de-chaussée du monastère. Les condos sont disponibles partir de 180 900 $. Selon M. Plante, la vente se déroule bien et environ 25 condos ont trouvés preneurs.

Un projet particulier
Une fois construit, le toit de l’immeuble deviendra une terrasse gazonne avec jardin, sentiers et aires de repos. Il s’agit, selon M. Plante, du seul projet du genre au Canada. Les travaux en sont présentement au stade de l’érection de l’imposante charpente de béton. Lors de la visite, nous nous sommes aventurés sur le toit du futur immeuble (50 % terminé) pour avoir un aperçu de la terrasse qui garnira le toit de l’immeuble. Je ne peux que dire ceci : la vue qu’auront les résidents sur le château Frontenac, le Vieux-Port, les Laurentides et l’île d’Orléans à l’est et sur les ponts à l’ouest est tout simplement splendide !


Catégorie(s) : Habitation

Publié le mardi 14 octobre 2003 à 19:56
Modifié le mercredi 21 mars 2018 à 11:47

9
Oct
2003

Un hôtel quatre étoiles dans l’est de Lévis

  

On apprenait le 17 septembre dernier la construction d’un premier hôtel quatre étoiles à Lévis. La construction de cet hôtel par des hôteliers de renom de Montmagny répond à un besoin pressant pour les visiteurs d’affaires ou de passage.

Le maire de Lévis, M. Jean Garon, a salué ainsi la décision des propriétaires des hôtels L’Oiselière et Le Florimay de Montmagny, d’investir 4,5 millions $ dans la construction d’un hôtel quatre étoiles de 70 chambres près de l’intersection du boulevard Kennedy et de l’autoroute 20, une des artères les plus achalandées de tout le réseau autoroutier québécois et une de celle dont la circulation croit le plus rapidement.

M. Garon s’est également réjoui de la décision de Pétro-Canada, annoncée simultanément, de construire à proximité du futur hôtel un centre de services représentant un investissement de 3 millions $. Les deux projets totalisent donc 7,5 millions de dollars et permettent la création de 85 emplois, soit 65 pour le nouvel hôtel et 20 pour le centre de services.


Catégorie(s) : Commerce - Économie

Publié le jeudi 9 octobre 2003 à 19:46
Modifié le mercredi 21 mars 2018 à 11:48

2
Oct
2003

Projet d’un centre multisportif et culturel de 20 M$ Lévis

  

Le projet de doter Lévis d’un centre multisportif et culturel de capacité intermédiaire ne cesse de progresser. Ce centre viendrait non seulement combler une importante lacune pour ce genre d’infrastructure sur la rive sud mais également pour toute la grande région de Québec. En effet, il n’existe pas actuellement de centre sportif qui se situe entre le PEPS de l’université Laval et le Colisée. Le projet du promoteur Réal Breton prévoit la construction d’un complexe multisportif et culturel comprenant, entre autres, une patinoire de dimension olympique pouvant accueillir 6000 spectateurs, un centre d’entraînement national, une clinique spécialisée en médecine sportive, des salles de réunions et un restaurant. La configuration de l’édifice permettrait aussi la tenue de salons et de spectacles.

Les rencontres de M. Breton avec divers intervenants régionaux et politiques sont très positives jusqu’à maintenant. « L’intérêt est là et j’ai pu valider certains éléments avec eux. Il faut analyser tout et rencontrer chacun des intervenants, groupes ou associations susceptibles d’utiliser les installations. Maintenant, nous devons nous attaquer à terminer l’estimation exacte des coûts » confiait-il au Journal de Lévis. Le projet pourrait être financé par les gouvernements fédéral et provincial ainsi que par des fonds privés. « C’est un projet collectif que nous voulons mettre sur pied et qui aura des retombées sur l’ensemble de la population de la Rive-Sud mais aussi sur les gens de Québec et de la Beauce également. C’est un moteur économique essentiel pour Lévis et la région » lance le promoteur avec enthousiasme.

M. Breton souhaite que la construction débute dans le courant de l’année 2004. Il estime que lorsque le feu vert aura été donné, que l’on peut facilement compter entre 16 et 18 mois pour compléter les travaux. Plusieurs scénarios sont envisagés pour déterminer le site du futur complexe multisportif et culturel. Les secteurs environnants les ponts sont toujours dans les plans mais d’autres secteurs dans le quartier Saint-Romuald, près de l’autoroute 20, sont aussi considérés.


Catégorie(s) : Commerce - Économie

Publié le jeudi 2 octobre 2003 à 20:07
Modifié le mercredi 21 mars 2018 à 11:48