Archives de juin 2017

28
Juin
2017

Pas un, pas deux, mais trois Barbie’s Resto Bar Grill à Québec d’ici 2020

  

Article de Elisa Cloutier. Le Journal de Québec.

Québec n’aura pas un, mais trois restaurants Barbie’s Resto Bar Grill d’ici 2020, selon le cofondateur de la chaine.

Le premier de la série, qui aura pignon sur rue au 350 sur Bouvier, dans le secteur de Lebourgneuf, devrait ouvrir ses portes au mois de mars prochain.

Sainte-Foy et Lévis aussi
Puis, Sainte-Foy et Lévis devraient suivre la cadence avant la fin de 2019. Leur emplacement exact n’est toutefois pas encore connu pour l’instant. «Nous avons un bon succès à Montréal et nous tentons maintenant de sortir de la région», indique Spiro Christopulos, cofondateur et porte-parole de la chaine pour le Québec. Des ouvertures sont aussi prévues à Chicoutimi et Trois-Rivières au cours des prochains mois

=> La suite sur le journaldequebec.com.


Catégorie(s) : Commerce - Économie

Publié le mercredi 28 juin 2017 à 16:58
Modifié le jeudi 15 février 2018 à 12:58

28
Juin
2017

La grêle coute cher aux agriculteurs de Saint-Nicolas

  

Article de Elisa Cloutier. Le Journal de Québec.

Les quelques minutes de grêle, tombée dans un corridor bien précis sur la Rive-Sud mardi, couteront cher à certains agriculteurs de Saint-Nicolas, dont les pertes financières s’élèvent entre 30 000 $ et 300 000 $.

Impuissants, plusieurs agriculteurs de la Rive-Sud ont vu leurs profits être engloutis par Dame Nature, mardi après-midi. Qui plus est, la perte de la « récolte d’été », qui accusait déjà une semaine de retard cette année, occasionnera un autre retard important sur le reste des récoltes. « On perd au minimum 15 jours. J’ai des plans qui vont se remettre à produire, mais beaucoup plus tard que prévu », mentionne Clément Gosselin, propriétaire de la ferme du même nom.

=> La suite sur le journaldequebec.com.


Catégorie(s) : Commerce - Économie,  Environnement

Publié le mercredi 28 juin 2017 à 16:55
Modifié le jeudi 15 février 2018 à 12:58

28
Juin
2017

Les fontaines du quai Paquet attirent les foules

  

Article de Mélanie Labrecque. Le Peuple Lévis.

Le spectacle d’ouverture du quai Paquet a ébloui les spectateurs.
© TC Media – Mélanie Labrecque.

Les spectacles d’ouverture du quai Paquet qui se sont déroulés les 23 et 24 juin ont attisé la curiosité de plus de 8500 spectateurs, dont 6000, samedi soir.

« C’est vraiment quelque chose d’exceptionnel. Nous avons eu que des félicitations. Nous avons présenté un spectacle à la hauteur des attentes des gens », a observé le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, satisfait de la présentation son, lumière et laser. Le coût de ces deux événements s’élève à 80 000$.

Ce lancement, a-t-il poursuivi, était un «bref aperçu» du potentiel des fontaines. Ces deux soirées étaient également le prélude à un été de rassemblements: Festibière, Grands Feux Loto-Québec, spectacle Surface, grands voiliers, arrivée du premier navire de croisière, etc.

À ces événements spéciaux s’ajoutent, chaque soir, deux représentations de 20 minutes son et lumière. Les jets d’eau s’animeront au son d’une quinzaine de chansons francophones et anglophones déjà sélectionnées. « Pourquoi les prestations sont-elles courtes ? On ne veut pas enlever l’utilisation des fontaines trop longtemps. »

D’autre part, le premier élu s’est dit satisfait de la réponse des citoyens à la Navette Paquet. Les Lévisiens ont été nombreux à s’en servir pendant ce premier week-end d’activité.

L’utilisation des lasers ajoutait une touche de féérie à l’ensemble de l’œuvre.
© TC Media – Mélanie Labrecque.


Article reproduit avec autorisation.


Catégorie(s) : Sports, Arts & Loisirs

Publié le mercredi 28 juin 2017 à 16:21
Modifié le jeudi 15 février 2018 à 12:58

28
Juin
2017

Complexe aquatique : le début des travaux est confirmé

  

Article de Mélanie Labrecque. Le Peuple Lévis.

Le coup d’envoi des travaux du complexe aquatique sera donné cet automne.
© Gracieuseté – Ville de Lévis.

La construction du complexe aquatique dans le secteur ouest de la ville doit débuter cet automne. C’est ce qu’ont annoncé ce matin la Ville de Lévis et les gouvernements fédéral et provincial. Le projet d’une valeur totale de 35 M$, dont 28,5 M$ pour le volet aquatique, est attendu depuis plus de 20 ans.

« Le rêve devient réalité », a lancé le maire Gilles Lehouillier. Ce dernier est heureux de voir l’un de ses principaux engagements électoraux se concrétiser à quelques semaines du déclenchement de la prochaine campagne.

Construit sur deux étages, l’édifice qui sera voisin de l’école l’Envol devrait être terminé à l’été 2019.

Il comptera un bassin sportif de 625 m2 avec 10 couloirs de natation, deux tremplins d’un mètre, deux de trois mètres et deux plateformes: l’une de trois mètres et l’autre de cinq mètres, des ajouts qui permettront d’entraîner les jeunes athlètes à des niveaux plus élevés.

Aussi, on retrouvera un bassin récréatif de 400 m2 dans lequel seront aménagés des jeux d’eau, une glissoire, une zone d’enseignement, des vestiaires et des bureaux. Les athlètes bénéficieront d’une salle d’entraînement.

Au deuxième étage, il y aura quatre studios de danse, une salle multifonctionnelle, des bureaux pour les organismes, des gradins sportifs, un foyer supérieur offrant une vue sur les bassins et un espace pour les traiteurs.


Publié le mercredi 28 juin 2017 à 16:08
Modifié le jeudi 15 février 2018 à 12:59

27
Juin
2017

Le 100e anniversaire du pont de Québec se dessine

  

Article de Érick Deschênes. Le Journal de Lévis.

Les Chambres de commerce et d’industrie de Québec (CCIQ) et Lévis (CCL) ont dévoilé le 27 juin que des festivités soulignant le 100e anniversaire du pont de Québec vont avoir lieu le 23 septembre. Le fondateur de l’Hôtel de Glace, Jacques Desbois, est l’homme de confiance pour mener les opérations.

Cette annonce représente la première action de la Société de valorisation du pont de Québec, dont l’intention est de redonner ses lettres de noblesse à l’infrastructure et inviter la population à se la réapproprier. « Nous sommes enthousiastes à l’idée de présenter un événement rassembleur », a fait valoir Alain Aubut, président et chef de la direction de la CCIQ.

À titre de responsable des activités, Jacques Desbois aura pour mandat de « souligner de façon marquante l’attachement des citoyens de la région envers ce lien emblématique », indique-t-on à l’intérieur du communiqué.

« Un de mes plus vieux souvenirs d’enfance est de me revoir, avec mon père et mon frère, monopolisant le plancher du salon pour reconstituer le pont de Québec avec un jeu de mécano… Le pont de Québec, non seulement joue encore un rôle essentiel 100 ans plus tard, mais est doté d’une histoire riche et évocatrice », a soutenu M. Desbois, fier de l’opportunité qui lui est offerte.

La Société de valorisation dévoilera la programmation complète de l’événement au courant de l’été.

Notons en terminant que la Ville de Québec et de Lévis travaillent actuellement à mettre sur pied un autre événement visant à commémorer l’anniversaire de l’infrastructure.


Reproduit avec autorisation.


Catégorie(s) : Patrimoine,  Transports

Publié le mardi 27 juin 2017 à 11:37
Modifié le jeudi 15 février 2018 à 12:59

22
Juin
2017

Transport en commun : Lévis veut miser sur les voies réservées

  

Article de Érick Deschênes. Le Journal de Lévis.

Comme promis par l’administration Lehouillier depuis plusieurs semaines, les résultats du travail du comité favorisant l’amélioration du transport en commun à Lévis, créé après l’abandon du projet de Service rapide par bus (SRB) par la municipalité, ont été dévoilés le 22 juin dernier. Dans le rapport transmis le 21 juin au ministre des Transports, Laurent Lessard, la Ville de Lévis propose notamment un aménagement de voies réservées pour améliorer le transport collectif.

Misant dans son approche sur l’utilisation des véhicules actuels de la Société de transport de Lévis (STLévis), l’administration Lehouillier désire l’aménagement de voies réservées aux autobus et au covoiturage et l’amélioration de certaines déjà existantes, possiblement dès 2019, sur les tronçons les plus congestionnés « afin d’améliorer le service (sur les parcours Lévisiens) et le rendre plus attrayant ».

Les trois portions visées pour ce projet sont la route des Rivières (route 116 qui serait réaménagée en boulevard urbain par Québec), entre le chemin Olivier et le pont de Québec à Saint-Nicolas, le boulevard Guillaume-Couture, entre le chemin du Sault et la rue de Mercure à la tête des ponts à Saint-Romuald, et le boulevard Guillaume-Couture, entre la route du Président-Kennedy et la route Mgr-Bourget dans le quartier Lévis.

De façon préliminaire, Lévis a évalué que l’ajout de voies réservées aux points de congestion pourrait coûter 55 M$ (voies réservées sur les côtés) ou 79 M$ (voies réservées au centre de la chaussée), ce que des études financées par le ministère des Transports que demande la municipalité préciseraient.

Le tout serait réalisé sans priver de voies aux automobilistes, l’administration Lehouillier désirant également boucler ou bonifier le réseau routier existant au profit des voitures.


Catégorie(s) : Gouvernement,  Transports

Publié le jeudi 22 juin 2017 à 11:29
Modifié le jeudi 15 février 2018 à 13:00

13
Juin
2017

Les Disquaires Sunrise ouvriront à Lévis en juillet

  

Article de Érick Deschênes. Le Journal de Lévis.

La succursale lévisienne des Disquaires Sunrise (Sunrise Records), située dans les anciens locaux du magasin HMV des Galeries Chagnon, ouvrira ses portes à la mi-juillet.

« J’ai très hâte. J’étais chez HMV et j’ai vécu le deuil et la tristesse de fermer un magasin. Je savais que j’allais revenir ici, mais pour une période d’un mois je n’avais pas d’emploi. J’ai hâte de vendre des disques », a partagé Yannick Langlois, le gérant de la nouvelle boutique lévisienne.

Rappelons que l’ancien magasin HMV des Galeries Chagnon fait partie des boutiques québécoises de cette chaîne qui a fait faillite et qui ont été récupérées par la chaîne ontarienne Sunrise Records. Cette dernière portera le nom francisé de Disquaires Sunrise au Québec.

Au total, six personnes ont été embauchées pour travailler à la succursale lévisienne, dont une forte majorité d’employés de HMV. Quant aux produits offerts, environ 70 % de la surface de la boutique sera réservée aux disques CD et vinyles de musique. Seulement au niveau des vinyles, environ 1 000 exemplaires de ce type de disque seront disponibles sur les tablettes du magasin de Lévis.

La succursale lévisienne des Disquaires Sunrise offrira également des films, des séries télé, des jeux de société et des produits dérivés.


Reproduit avec autorisation.


Catégorie(s) : Commerce - Économie

Publié le mardi 13 juin 2017 à 11:44
Modifié le jeudi 15 février 2018 à 13:00

8
Juin
2017

Abandon du SRB : Labeaume en a gros sur le cœur contre Lehouillier

  

Article de Stéphanie Martin. Le Journal de Québec.

« Extrêmement déçu et en colère » de s’être « fait avoir » par Lévis dans le dossier du SRB, Régis Labeaume s’est vidé le cœur, jeudi.

Depuis des semaines, le maire de Québec rumine son ressentiment causé par la défection de Lévis dans le dossier du SRB. Jeudi, il s’est vidé le cœur, accusant son vis-à-vis d’avoir trop tardé avant de débarquer du projet, d’avoir mal fait ses calculs et d’avoir choisi politiquement de défendre le dossier du troisième lien plutôt que l’amélioration du transport collectif.

=> La suite sur le journaldequebec.com.


Catégorie(s) : Gouvernement,  Transports

Publié le jeudi 8 juin 2017 à 18:39
Modifié le jeudi 15 février 2018 à 13:01

8
Juin
2017

Le troisième lien devrait être à l’est, dit une nouvelle étude : La congestion routière coûte des millions de dollars à la société

  

Article de Taïeb Moalla. Le Journal de Québec.

Le troisième lien interrives pour relier Lévis à Québec devrait être situé à l’est du territoire, suggère une nouvelle étude qui chiffre les pertes annuelles en lien avec la congestion routière à 36,2 millions$.

Rendu public hier, le rapport de 63 pages a été commandé par la Table régionale des élus municipaux de la Chaudière-Appalaches (TREMCA) aux firmes Raymond Chabot Grant Thornton (RCGT) en collaboration avec WSP.

« La configuration des infrastructures de transport et l’interconnexion routière à l’est du territoire facilitent un raccordement entre les deux rives par un lien additionnel, soit entre l’échangeur des autoroutes 40/440, à Beauport, et l’échangeur Lallemand, à Lévis », y explique-t-on. Aux heures de pointe, les deux ponts actuels ont atteint leur saturation depuis au moins l’année 2011.

=> La suite sur le journaldequebec.com.


Catégorie(s) : Transports

Publié le jeudi 8 juin 2017 à 18:33
Modifié le jeudi 15 février 2018 à 13:01

8
Juin
2017

Congestion sur la rive sud : des pertes économiques sous-estimées

  

Article de Annie Morin. Le Soleil.

La congestion sur le réseau routier provincial a un coût pour la rive sud de Québec: au moins 1,5 million d’heures gaspillées et 36,2 millions $ de pertes économiques en date de 2014, selon une étude de Raymond Chabot Grant Thornton dévoilée jeudi. Pour tenir compte de l’attente sur le réseau municipal, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, croit même qu’il faut multiplier ces chiffres par trois.

L’étude des impacts économiques de la congestion, commandée l’automne dernier par la Table régionale des élus municipaux de la région de Chaudière-Appalaches (TREMCA), a été rendu publique jeudi, avec plusieurs mois de retard sur l’échéancier avancé initialement. C’est qu’il a fallu trois appels d’offres pour trouver un consultant prêt à s’attaquer à ce mandat, aussi large que pressant, pour moins de 100 000 $

=> La suite sur le Le Soleil.


Catégorie(s) : Commerce - Économie,  Transports

Publié le jeudi 8 juin 2017 à 18:29
Modifié le jeudi 15 février 2018 à 13:02

Pages :12»