Archives de juillet 2017

25
Juil
2017

Nouvelles rues au carrefour Saint-Romuald

  

Article de Patricia Cloutier. Le Soleil.

(Québec) La Ville de Lévis entreprendra sous peu des travaux de 1 million $ pour doter le carrefour Saint-Romuald de deux nouvelles rues et d’une place publique.

Les travaux devraient commencer en octobre et s’échelonner jusqu’à l’été 2018. La Ville de Lévis a fait savoir par voie de communiqué lundi que les travaux auront lieu en trois phases, afin de minimiser les impacts sur la circulation.

=> La suite sur lesoleil.com.


Catégorie(s) : Gouvernement,  Transports

Publié le mardi 25 juillet 2017 à 11:24
Modifié le mercredi 14 février 2018 à 12:39

24
Juil
2017

Le quai Paquet animé durant le Rendez-vous 2017

  

Le Ville de Lévis a profité du Rendez-vous 2017 pour animer le quai Paquet durant tout le week-end.

Beaucoup, beaucoup et beaucoup de gens ont essayé de prendre le traversier samedi durant le rendez-vous 2017. J’ai dû renoncer car l’attente était très longue (entre 2 et 3 heures).

Durant la même journée, il y avait le Food Truck Happening où 8 camions de rue étaient présents. (Petit message au maire de Québec, la bouffe de rue s’installe où il y a du monde qui sera sur place et non de déplacer des gens vers un camion rue dans un secteur quelconque). Vous avez manqué le bateau (sans jeu de mots) au Vieux-Port.

J’ai visité plusieurs pays où les camions de rue ont pignon sur rue et où plusieurs activités se déroulent. On ne demande pas aux gens de se déplacer vers un camion de rue mais plutôt l’inverse. (On appelle cela un camion de rue, il se promène dans les rues où il y a des festivités…)

Bravo à la Ville de Lévis d’avoir profité de cette fin de semaine pour avoir animer le quai Paquet.

 


Publié le lundi 24 juillet 2017 à 14:03
Modifié le mercredi 14 février 2018 à 12:39

24
Juil
2017

Le Carrefour Saint-Romuald prend de l’expansion

  

Article de Mélanie Labrecque. Le Peuple Lévis.

La qualité de vie du Carrefour Saint-Romuald sera améliorée.
© Gracieuseté Ville de Lévis.

Le prolongement de la rue de Courchevel et la construction de la rue de la Vanoise doit commencer au mois d’octobre. Le projet évalué à 1 M$ sera réalisé en trois étapes et permettra d’améliorer la desserte routière dans le Carrefour Saint-Romuald.

La Ville de Lévis lancera les appels d’offres pour les deux premières phases le 7 août. Elles consistent à la construction de la rue de la Vanoise et au prolongement de la rue de Courchevel.

L’aménagement de la rue de la Vanoise commencera en octobre et sera finalisé au printemps prochain. Parmi les installations, on retrouve la mise en place d’une rue d’ambiance avec stationnement latéral, de larges trottoirs et une piste cyclable multifonctionnelle. Elle reliera le boulevard Guillaume-Couture et la rue de Courchevelle.

Au printemps et à l’été 2018, Lévis se concentrera sur le prolongement de la rue de Courchevel. Des voies de virage seront ajoutées ce qui facilitera la circulation dans le secteur.

Enfin, la Ville lancera l’appel d’offres pour l’aménagement d’une place publique à l’intersection des rues de Courchevel et de la Vanoise à l’automne. L’endroit sera transformé en un lieu de rassemblement pour bonifier la vie de quartier pour les résidents du secteur.


Article reproduit avec autorisation.


Catégorie(s) : Commerce - Économie

Publié le lundi 24 juillet 2017 à 13:40
Modifié le jeudi 15 février 2018 à 12:51

21
Juil
2017

La Société de transport de Lévis reçoit plus de 5M$

  

Article de Mélanie Labrecque. Le Peuple Lévis.

À moyen terme, la STLévis souhaiterait remplacer ses autobus hybrides par des bus électriques.  ©TC Media – Mélanie Labrecque.

La Société de transport de Lévis (STLévis) peut maintenant aller de l’avant avec deux projets majeurs d’infrastructure et l’achat de bus hybrides. Les gouvernements du Québec et du Canada ont confirmé ce matin l’octroi d’une importante aide financière qui assure leur réalisation.

« Monsieur [Michel] Patry nous a dit que si la STLévis n’avait pas reçu ce financement, il n’y aurait pas eu d’annonce. Je pense qu’on peut se réjouir », a mentionné la ministre responsable de Chaudière-Appalaches, Dominique Vien. La part des gouvernements représente 90% de la facture: 2,8 M$ pour le fédéral et 2,3 M$ pour Québec.

« Il y a des opportunités qu’on ne peut pas manquer », a ajouté le président de la STLévis, Michel Patry. Il explique que les fonds serviront à l’agrandissement du garage de la rue Saint-Omer de plus de 5000 p2. Les travaux débuteront prochainement pour s’achever en décembre. « Il a atteint sa capacité maximale. Nous sommes obligés de laisser des autobus dehors », a-t-il illustré.


Catégorie(s) : Gouvernement,  Transports

Publié le vendredi 21 juillet 2017 à 16:42
Modifié le jeudi 15 février 2018 à 12:52

21
Juil
2017

Asterix : le plus grand navire militaire canadien construit à Lévis

  

Article de Geoffré Samson. Le Peuple Lévis.

La traditionnelle bouteille de champagne qui annonce le dévoilement et l’inauguration d’Asterix. © Photo TC Media – Geoffré Samson.

Le Chantier Davie de Lévis a inauguré Aterix, le premier grand navire militaire construit au pays depuis plus de 20 ans.

Plusieurs milliers de visiteurs se sont déplacés pour l’événement, en plus d’une centaine de dignitaires, élus fédéraux, provinciaux et municipaux qui étaient présents pour le baptême du bateau de 20000 tonnes.

D’une longueur équivalente à deux terrains de football et d’une largeur de 25,2 mètres, le bateau quittera Lévis en novembre prochain pour s’amarrer au port d’Halifax, puis se dirigera ensuite vers la Colombie-Britannique.

Construit à partir d’un porte-conteneur, il aura une multitude de fonctions comme le réapprovisionnement des troupes de la Marine Royale canadienne dans le monde. L’équipage d’Asterix sera composé de 116 militaires et 31 civils, il pourra transporter jusqu’à 7 tonnes de carburant, produire 450 tonnes d’eau potable quotidiennement, accueillir 60 personnes dans son hôpital. Il est doté de cuisines pouvant nourrir plus de 1000 personnes, et est le premier navire canadien à profiter d’une salle d’entraînement.

Pouvant atteindre une vitesse de 25 nœuds, le navire compte deux grues, deux hangars d’hélicoptères, un héliport, en plus d’avoir des garages pour stationner des véhicules.

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, devant le navire militaire Asterix.
© Photo TC Media – Geoffré Samson.


Catégorie(s) : Commerce - Économie,  Industriel

Publié le vendredi 21 juillet 2017 à 16:36
Modifié le jeudi 15 février 2018 à 12:52

21
Juil
2017

Coup d’envoi au chantier de l’Espace Marie-Victorin

  

Article de Valérie Maltais. Le journal de Lévis

La première pelletée de terre du chantier de la Coopérative de solidarité Espace Marie-Victorin, à Saint-Nicolas, a été donnée le 20 juillet, en présence des différents partenaires de ce projet, le plus important jamais réalisé en ce qui a trait aux logements abordables à Lévis.

Ce chantier consiste à ériger trois immeubles totalisant 104 logements, qui abriteront des familles à faible revenu (38 logements), des personnes seules (14 logements), ainsi que des personnes âgées autonomes (3 logements) et en perte d’autonomie (49 logements). Ces dernières profiteront également du service de repas. De plus, la coopérative fournira trois espaces communautaires pour le Cercle des fermières, la Corporation Village en Arts et Revitalisation Village Saint-Nicolas.

« La Ville est fière de cette initiative, qui contribuera au dynamisme social et économique de notre milieu, a indiqué Clément Genest, conseiller municipal du secteur Saint-Nicolas. Ce projet répondra à un réel besoin au sein de notre communauté. »

« Je félicite les administrateurs de la Coopérative de solidarité Espace Marie-Victorin pour avoir mis de l’avant ce projet qui viendra améliorer les conditions de vie de personnes moins favorisées », a ajouté à son tour Dominique Vien, ministre responsable de la région de Chaudière-Appalaches.


Catégorie(s) : Habitation,  Industriel

Publié le vendredi 21 juillet 2017 à 5:41
Modifié le jeudi 15 février 2018 à 12:53

20
Juil
2017

Modifications à la circulation près du quai Paquet

  

Article de Valérie Maltais. Le Journal de Lévis.

Quelques modifications à la circulation ont été émises par la Ville dans le cadre du Rendez-vous 2017, présenté jusqu’au 23 juillet, afin d’assurer la sécurité des visiteurs sur le site du quai Paquet.

Selon l’achalandage, il y a possibilité de fermeture de la rue Saint-Laurent en direction est, entre la côte Rochette et la côte Louis-Fréchette, ainsi qu’entre la rue Caldwell et la côte Louis-Fréchette, avec point de filtrage à l’intersection des rues Caldwell et Saint-Laurent.

Il sera interdit de se stationner sur la rue Saint-Laurent, entre la rue Laurier et la rue Saint-Omer, aux endroits identifiés, afin de permettre la circulation sur deux voies en tout temps, ainsi que sur le côté sud de la rue Saint-Laurent, entre la côte Louis-Fréchette et le parc de l’Anse-Tibbits.

Notons que la Direction du service de police de la Ville de Lévis se réserve le droit d’apporter des modifications en tout temps au plan de circulation initial. Une signalisation appropriée sera mise en place pour faciliter les déplacements des automobilistes et des résidents du secteur.
Ces mesures seront également valides lors du spectacle Surface, tenu du 27 au 29 juillet, aussi sur le quai Paquet.


Reproduit avec autorisation.


Catégorie(s) : Sports, Arts & Loisirs,  Transports

Publié le jeudi 20 juillet 2017 à 12:59
Modifié le jeudi 15 février 2018 à 12:53

20
Juil
2017

Place aux grands voiliers du Rendez-vous 2017

  

Article de Valérie Maltais. Le Journal de Lévis.

La population de Lévis est invitée dès maintenant au quai Paquet afin de prendre part au Rendez-vous 2017. Cette course de grands voiliers fait escale à Lévis et à Québec, du 18 au 23 juillet, dans le cadre des festivités entourant le 150e anniversaire du Canada.

« Rendez-vous 2017 est une occasion unique de célébrer le fleuve Saint-Laurent dans toute sa splendeur, et si ce n’est déjà fait, de découvrir le quai Paquet, qui avec sa fontaine, la plus puissante du genre au Canada, offrira des points de vue exceptionnels sur l’arrivée des voiliers », a déclaré le maire Gilles Lehouillier.
Rappelons que ce rassemblement marque une pause dans une course de plus de 7 000 milles nautiques, qui s’échelonne sur près de cinq mois en 2017.

Visite du Guayas
En plus d’être témoins de la vue qu’offrira la flotte d’une quarantaine de grands voiliers lorsqu’elle naviguera sur le fleuve, les Lévisiens auront aussi la chance de mettre le pied à bord du Guayas.

« Ce voilier, construit en 1978 et voué à la formation des apprentis officiers de marine, doit son nom au fleuve au bord duquel l’École navale supérieure équatorienne se trouve. D’ailleurs, les étudiants qui y montent à bord y reçoivent leur instruction finale avant d’intégrer la Marine équatorienne », indique-t-on dans le communiqué.

Ce trois-mâts barque, originaire de l’Équateur, est arrivé le 17 juillet en soirée et il sera possible de le visiter à partir de 14h30 le 19 juillet, et de 11h à 17h les autres journées. Notez toutefois que les horaires de visite du Guayas sont à la discrétion du capitaine et modifiable sans préavis.


Catégorie(s) : Sports, Arts & Loisirs

Publié le jeudi 20 juillet 2017 à 12:54
Modifié le jeudi 15 février 2018 à 12:54

20
Juil
2017

Passerelle Harlaka : Maintenant inaugurée

  

Article de Louis-Phillipe Samson. Le Journal de Lévis.

C’est le 19 juillet que la passerelle Harlaka, reliant les réseaux cyclables de Lévis et Bellechasse, a été inaugurée par le maire Gilles Lehouillier et la ministre responsable de Chaudière-Appalaches et député de Bellechasse, Dominique Viens. Déjà, on considère la passerelle comme un moyen d’établir des liens importants entre Lévis et Bellechasse.

Réalisée au coût de 3,5 millions $, dont près de 50 % provenant du gouvernement québécois, la passerelle était un projet qui était très attendu autant dans Bellechasse que Lévis. « Nous avons reçu plusieurs messages positifs de citoyens sur la passerelle depuis l’annonce du projet, signale le maire. Même des gens de l’est du Québec nous en ont parlé. »

Prévue pour la mi-juin, l’inauguration aura été retardée d’un peu plus de trois semaines. Ce qui s’explique par la grève de la construction au début du mois de juin et surtout la météo capricieuse, comme l’a souligné le premier magistrat de Lévis. « On ne considère pas que c’est un retard significatif dans ce cas-ci, on savait qu’il pourrait y avoir quelques semaines de différence », ajoute M. Lehouillier.

Longue de 90 mètres, la passerelle permet dorénavant de relier ensemble plusieurs secteurs de Lévis, à l’aide d’un réseau cyclable exclusif, aux « 74 km de pur bonheur », comme le qualifie la ministre Viens, du réseau cyclable de Bellechasse.

« C’est une infrastructure qui nous reliera de plus en plus loin, affirme la politicienne. C’est un équipement sécuritaire qui donnera des retombées économiques importantes à Lévis et Bellechasse. » Question de marquer le nouveau lien, une enseigne « Lévis-Bellechasse », accompagnée d’un cycliste, a été installée de chaque côté.


Catégorie(s) : Gouvernement,  Transports

Publié le jeudi 20 juillet 2017 à 11:39
Modifié le jeudi 15 février 2018 à 12:54

19
Juil
2017

Troisième lien : le bureau de projet prend forme

  

Article de Simon Boivin. Le Soleil.

(Québec) Le bureau de projet qui étudiera la meilleure option pour un troisième lien routier entre Québec et Lévis sera ouvert aux suggestions des citoyens, selon ce qu’a appris Le Soleil.

Le gouvernement du Québec devrait annoncer cette semaine le nom du directeur du bureau de projet, qui a été doté de 20,5 millions $ lors du budget Leitao déposé en mars dernier.

=> La suite sur lesoleil.com.


Catégorie(s) : Transports

Publié le mercredi 19 juillet 2017 à 11:32
Modifié le jeudi 15 février 2018 à 12:55

Pages :12»