Archives de juillet 2019

26
Juil
2019

762 000$ pour le verdissement d’un parc industriel à Lévis

  

Article de Stéphanie Martin. Le Journal de Québec.

La Ville de Lévis a reçu un coup de pouce de 762 000$ du gouvernement du Québec pour verdir un de ses parcs industriels, un projet qui pourrait faire des petits à la grandeur de la ville et ailleurs.

Le ministre de l’Environnement, Benoit Charette, s’était déplacé pour annoncer la nouvelle à Lévis, aujourd’hui. Les sommes, qui serviront à embellir le parc industriel de Bernières, dans l’ouest de la ville, proviennent de la phase 2 du programme Climat municipalités, qui finance des projets-pilotes pour lutter contre les changements climatiques.

=> La suite sur journaldequebec.com.


Catégorie(s) : Environnement,  Gouvernement

Publié le vendredi 26 juillet 2019 à 12:22
Modifié le vendredi 26 juillet 2019 à 12:22

13
Juil
2019

Barbies ouvre ses portes à Lévis

  

Article de Aude Malaret. Le Journal de Lévis.

© Crédit photo : Aude Malaret.

La chaîne québécoise de restaurants Barbies a ouvert son deuxième restaurant dans la région de Québec le 18 juin, à peine un an après l’ouverture du premier sur la Rive-Nord. À Lévis, la bannière s’est installée sur la route du Président-Kennedy.

Les amateurs de grillades trouveront un nouveau restaurant avec l’arrivée de la chaîne Barbies à Lévis. Les 5 250 pieds carrés accueillent 180 places assises et 80 de plus sont installées sur la terrasse. La bannière se trouve dans un bâtiment neuf de la société lévisienne Imafa.

C’est le deuxième Barbies ouvert dans la région par Jonathan Bélanger, le promoteur qui est aussi derrière le restaurant de Lebourgneuf créé en mars 2018.

« J’avais en tête d’ouvrir un premier restaurant et de me donner quelques années pour bien m’établir avant d’en ouvrir un deuxième », explique-t-il dans un communiqué. Mais « les choses ont si bien été » qu’il s’est lancé dans cette nouvelle aventure plus rapidement que prévu. « Je regarde déjà pour le … ou les prochains », annonce-t-il.

Fondé en 1992, la chaîne compte maintenant 11 restaurants, ainsi qu’une cuisine centrale et son siège social à Brossard. Barbies propose des grillades sur barbecue et autres plats, « préparés à partir de produits frais, servis avec attention et courtoisie, dans un environnement chaleureux et décontracté ».

Le Groupe prévoit ouvrir quatre restaurants dans les prochains 18 mois, dont deux dans la région de Québec. D’ici 2024, la chaîne passera de 11 à 25 restaurants.


Reproduit avec autorisation.


Catégorie(s) : Commerce - Économie

Publié le samedi 13 juillet 2019 à 7:37
Modifié le jeudi 25 juillet 2019 à 12:47

11
Juil
2019

Lehouillier s’inspire du pont de Normandie pour justifier la construction du 3e lien

  

Article de Jean-Luc Lavallée. Le Journal de Québec.

Soucieux de « rétablir les faits » et d’alimenter le débat public sur la pertinence du troisième lien pour « rééquilibrer » le trafic dans la région de Québec, le maire de Lévis a vanté, jeudi, l’expérience de la France avec le pont de Normandie.

Gilles Lehouillier avait convoqué la presse pour lui faire part de ses observations lors de sa récente mission dans l’Hexagone.

Il a évoqué les nombreuses « similitudes » entre le projet de 3e lien et le pont à haubans de Normandie qui enjambe l’estuaire de la Seine, au Havre, et qui a été construit en 1995 afin de décongestionner le pont existant de Tancarville.

=> La suite sur journaldequebec.com.


Catégorie(s) : Gouvernement,  Transports

Publié le jeudi 11 juillet 2019 à 21:45
Modifié le jeudi 11 juillet 2019 à 21:45

4
Juil
2019

3e lien : l’étalement urbain va être « très limité » selon le maire de Lévis

  

Article de Jean-Luc Lavallée. Le Journal de Québec.

La construction du troisième lien n’entraînera qu’un étalement urbain «très limité» sur la Rive-Sud, selon le maire de Lévis, qui associe même ce phénomène redouté par les environnementalistes à un « mythe » en territoire lévisien.

De retour d’une mission en France, pour souligner les 50 ans du jumelage entre la ville de Lévis et Grand Quevilly en Normandie, le maire a réagi pour la première fois, ce jeudi, à l’annonce du choix d’un tunnel sous-fluvial par le ministre des Transports François Bonnardel.

=> La suite sur journaldequebec.com.


Catégorie(s) : Gouvernement,  Transports

Publié le jeudi 4 juillet 2019 à 21:16
Modifié le mercredi 9 octobre 2019 à 19:47

4
Juil
2019

15,6 M$ pour les routes de Lévis

  

Article de Érick Deschenes. Le Journal de Lévis.

En pleine saison des travaux routiers, la Ville de Lévis a présenté, le 4 juillet, son plan de match détaillé pour la réfection de rues en 2019. Comme déjà annoncé, la municipalité consentira un investissement record de 15,6 M$, dans le cadre de la première année d’existence de son plan quinquennal pour s’attaquer à la dégradation rapide de ses infrastructures routières.

Concrètement, la Ville dépensera 10,11 M$ cette année pour des travaux d’asphaltage, de bordures et de trottoirs de routes urbaines locales, 3,70 M$ pour les travaux d’asphaltage pour les rues collectrices et les artères majeures ainsi que 1,85 M$ pour les travaux d’asphaltage de routes rurales. Ces investissements permettront la réfection de près de 25 kilomètres de rues, de trottoirs et de bordures.

C’est l’arrondissement Desjardins qui savourera la plus grosse part du gâteau. Près de 49 % des travaux d’asphaltage prévus en 2019 (7,7 M$) seront réalisés dans l’est de la ville. Pour leur part, les deux autres arrondissements lévisiens, Chutes-de-la-Chaudière-Est (27 % – 4,23 M$) et Chutes-de-la-Chaudière-Ouest (24 % – 3,75 M$), se partageront l’autre moitié des investissements.

Notons qu’en plus de consentir un investissement record pour les travaux de réfection de rues, la Ville misera sur une nouvelle stratégie établie dans le cadre de son plan directeur sur cet enjeu. Pour 2019, 10 % des travaux prévus consisteront en des travaux d’entretien préventif de la chaussée. Le tout permettra à la municipalité de prendre soin d’artères avant qu’elles soient dans un état de décrépitude qui nécessite des travaux plus importants.

Puisque le réseau routier municipal de Lévis se dégrade rapidement, l’administration Lehouillier entend faire passer d’ici 2023 ce taux d’entretien préventif à 30 % des investissements annuels consentis pour la réfection de rue. Actuellement, la municipalité estime que près de 300 kilomètres de rues sont en mauvais état sur les quelque 900 kilomètres d’artères gérées par la municipalité.

« La situation n’est pas catastrophique, mais il faut faire un virage avant de tomber dans des retards problématiques. Pour les prochaines années, le 15 M$ d’investissements sera le seuil minimal d’investissements. Il faut intervenir avant de prendre une pente qui nous amènera dans une situation où l’on devra investir 25 M$ ou 30 M$ par année. L’état des chaussées est l’une des préoccupations majeures des citoyens et nous entendons y répondre », a soutenu Gilles Lehouillier, le maire de Lévis.


Catégorie(s) : Gouvernement,  Transports

Publié le jeudi 4 juillet 2019 à 14:27
Modifié le jeudi 4 juillet 2019 à 21:11