29
Nov
2011

Est de Lévis : des voies réservées plutôt qu’un tunnel

Article de Annie Morin. Le Soleil.
Reproduit avec autorisation au moment de la publication.

L’idée d’un tunnel pour désengorger la circulation à l’est de Lévis ne passe pas la rampe au gouvernement du Québec. Le député libéral de Lévis, Gilles Lehouillier, a déclaré hier que la région de Québec n’a pas besoin d’un troisième lien entre les rives nord et sud si elle se dote de voies réservées pour le transport en commun et éventuellement d’un tramway.

« Pour le moment, un lien sous-fluvial ou toute autre forme de lien » apparaît inutile, a dit M. Lehouillier, lors de l’inauguration du nouveau pont Dominion, qui enjambe la rivière Chaudière juste avant le pont de Québec.

La structure, qui a nécessité deux ans de travaux et un investissement de 45 millions $, comporte une nouvelle voie réservée pour les autobus en direction nord. Les véhicules de la Société de transport de Lévis y transitent plus de 1500 fois par semaine. Ce nombre est appelé à augmenter avec le redéploiement du réseau lévisien.

Si tramway il y a, « d’ici 10 ou 15 ans », c’est aussi là qu’il passera, a confirmé le député de Lévis, qui a déjà été conseiller municipal et candidat à la mairie.

Selon lui, l’aménagement de voies réservées pour le transport collectif sur les grands axes de circulation de la Rive-Sud et aux abords des ponts, surtout celui de Québec, suffira à améliorer la fluidité de la circulation vers la Rive-Nord.

Il appuie ses dires sur la dernière étude des conditions de circulation aux approches des ponts Pierre-Laporte et de Québec, réalisée en 2009 par la firme Tecsult. Celle-ci prévoit que le trafic vers Québec va « augmenter de quel­ques degrés de pourcentage, mais très, très peu » d’ici 2016, rapporte M. Lehouillier. Environ 25 000 véhicules passent sur le pont Dominion chaque jour pour gagner le secteur Saint-Romuald.

Vérification faite, le document prévoit une augmentation de 10 % des véhicules en provenance de l’ouest (Saint-Rédempteur, Saint-Nicolas et Lotbinière), mais une diminution de 8 % des véhicules en provenance de l’est (Lévis, Beaumont et Bellechasse).

Investissement injustifié
« Les études de circulation nous démontrent hors de tout doute que ce ne serait pas justifié » d’investir environ 1,5 milliard de dollars pour un tunnel à l’est, a répété plusieurs fois Gilles Lehouillier aux journalistes, prenant à témoin le directeur régional de Transports Québec (MTQ), Richard Charpentier.

L’idée d’un lien sous-fluvial est revenue sur le tapis en 2010 quand le gouvernement du Québec a évoqué des scénarios pour le remplacement du pont de l’île-d’Orléans, qui ne répond plus aux normes de sécurité actuelles et coûterait trop cher à rénover. Outre la construction d’un nouveau pont flambant neuf, il est question d’une jetée ou d’un tunnel qui s’étirerait jusqu’à la Rive-Sud. Toutes les options doivent être examinées avant que le MTQ se présente devant le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE).

La dernière étude connue sur le sujet date de 2001 et est aussi signée par Tecsult. Le consultant du ministère des Transports concluait alors que « la réalisation d’un nouveau lien interrives dans le secteur est de l’agglomération apparaît essentielle à moyen et long terme, et ce, tant au niveau de la circulation, de l’accessibilité que du développement de la grande région métropolitaine de Québec ».

Par ailleurs, le gouvernement du Québec sollicite les citoyens pour rebaptiser le pont Dominion. Celui-ci porte simplement le nom de l’entreprise (Dominion Bridge) qui a supervisé sa construction initiale. Gilles Lehouillier propose qu’il reprenne le nom de pont Garneau, du nom de la plage du secteur. Il se dit toutefois ouvert à toutes les suggestions. La mairesse Danielle Roy Marinelli a annoncé hier que la Ville de Lévis participerait au processus. C’est la Commission de toponymie du Québec qui aura le dernier mot.


Reproduit avec autorisation au moment de la publication.


Catégorie(s) : Gouvernement,  Transports

Publié le mardi 29 novembre 2011 à 6:15
Modifié le lundi 2 septembre 2019 à 15:21

2 commentaires+  Commenter

  • Depuis environ 6 semaines, depuis que les 2 voies sont disponible de chaque côté sur le pont Dominion, le retour à la maison est un charme direction Sud.

    Le pont de Québec est totalement libre sur l’heure de pointe, la vitesse de 80 est constante, ça ne bouchone plus à l’autre bout. Cette fluidité fait sauver temps et essence à toute la population.

    L’arrive de la future voie réservée va avoir que des répercussions négatives sur la circulation. Il faudra absolument s’ils font ça permettre le covoiturage 2, et non 3 comme on voit souvent, ce qui est pareil à ne pas le permettre. S’ils font 1 voie réservée qui est empruntée 1 fois aux 30 minutes par 1 autobus presque vide, ça sera un scandale.

    Le nouveau pont Dominion est une merveille, il nous a coûté un bras, pas juste aux utilisateurs du transport en commun, mais bien aux automobilistes, il serait intéressant pour une fois que quelque chose nous serve, à nous, les payeurs de taxes.

  • Étude en 2009, nous sommes en 2019, il faut se réveiller.

Poster un commentaire