23
Août
2018

L’état du pont de Québec fait peur à un expert

Article de Taïeb Moalla. Le Journal de Québec.

Le pont de Québec ne résisterait probablement pas à un gros tremblement de terre, à une tempête de verglas ou à un déraillement de train, selon l’ingénieur à la retraite et architecte naval Jean Hémond.

« Le pont est en fin de vie. Combien il lui reste de temps ? On ne le sait pas. S’il arrive une catastrophe comme une tempête de verglas, un tremblement de terre de force 7 ou un accident de train ou de bateau, il est fort probable que le pont n’existera plus », a soutenu M. Hémond.

=> La suite sur lejournaldequebec.com.


Catégorie(s) : Gouvernement,  Transports

Publié le jeudi 23 août 2018 à 15:22
Modifié le jeudi 23 août 2018 à 15:22

4 commentaires+  Commenter

  • La situation du pont de Québec est navrante. Nos politiciens (féd. et prov.) sont vraiment des larves…

  • Le temps de faire le 3e lien, ce pont sera réservé pour les cyclistes et les marcheurs. Facile de dire qu’il est en bon état. Il a déjà 100 ans et rapiécé de toute part. Le peinturer cacherait les défauts.

  • En plus d’être réservé au transports actifs, il devrait aussi servir au tourisme et aussi en priorité au transport en commun une fois le troisième lien réalisé.

    Pour mettre en priorité le transport en commun, il faudrait en retrancher 2 voies aux automobilistes afin d’Avoir des voies dédiées. Et une fois que ce serait fait, je propose que les deux voies restantes deviennent payantes pour les automobilistes. Ce péage pourrait par la suite financer les réparations/peinture du pont qui deviendrait ainsi autosuffisant et à l’abris des sautes d’humeur du CN et des gouvernements qui se relancent la balle continuellement.

    Ainsi, on rétabli l’équité dans l’Agglomération. Un lien non payant à l‘est, un lien non payant à l’ouest et finalement, un pont utilitaire payant pour les automobilistes à l’ouest réservé prioritairement aux loisirs et transports en commun/actifs.

Poster un commentaire