18
Juin
2008

« Arrêter le temps » Lancement de la publication annuelle La Carvelle

Source : Journal de Lévis

« Ce qu’on a trouvé de mieux pour arrêter le temps, c’est la photographie », a affirmé Jacques Lemieux, vice-président du conseil d’administration de la Société d’histoire de Saint-Romuald, lors du lancement de la publication annuelle de la Société, La Carvelle. Voilà qui illustre bien le numéro présentant l’histoire de Saint-Romuald en photos.

Ainsi, la Société d’histoire désire faire voyager dans le temps les lecteurs en présentant certains lieux de Saint-Romuald qui ont été transformés, certains édifices qui ont été démolis, certains événement et certains personnages qui nous ont quittés. « Ce sont 106 photos que les gens vont avoir du plaisir à regarder et commenter», a expliqué le président de la Société, Michel L’Hébreux. «Nous souhaitons que ces photos prises à différentes époques ravivent de bons souvenirs dans la mémoire des plus vieux tout en renseignant les plus jeunes sur une partie d’histoire de leur communauté», a écrit M.L’Hébreux dans son mot d’introduction. Lors du lancement, quelques photos ont été commentées et le public présent à l’événement, plutôt âgé, réagissait aux anciennes photographies qui semblaient raviver le passé.

Des photos marquantes
Soulignons tout d’abord la présence de photographies du pont Garneau, un pont Macquet de Saint-Romuald, qui a été dynamité sur les glaces en 1955 et dont une partie des vestiges se retrouvent au fond de la rivière Chaudière. D’une trentaine de ponts à l’origine, il n’en resterait plus que six au Québec. Dans La Carvelle, il est possible d’observer le pont toujours debout ainsi que le pont lorsqu’il est écroulé sur les glaces.

Une autre photo rappelle un événement particulier, soit les personnalités Winston Churchill, Mcenzie King, Franklin D.Roosevelt, Lord Athlone et Anthony Eden qui effectuent une excursion en bateau sur le fleuve à l’occasion de la conférence de Québec le 15 septembre 1944. Il est également possible d’apercevoir une photographie de la gare de Saint-Romuald en 1970, peu de temps avant qu’elle ne soit démolie. Voici donc un aperçu de ce qu’il est possible de trouver à l’intérieur du document.

Avec la seconde partie de la revue, la Société d’histoire de Saint-Romuald veut faire revivre certains événements parfois inusités et parfois malheureux, qui se sont déroulés dans la municipalité de Saint-Romuald au fil du temps. C’est donc à l’aide d’articles de vieux journaux, de textes et de photographies que le tout est rendu possible. Finalement, une chronique « Hommage à un bâtisseur » présente Paul-émile Dubé, qui fut à l’origine du Syndicat industriel de Saint-Romuald et qui a ensuite rempli plusieurs fonctions importantes dont celle de maire.

Pour mieux présenter cet hommage, son fils, Michel Dubé est venu dire quelques mots à l’occasion du lancement de la revue. Pour tous ceux qui voudraient se procurer La Carvelle, elle est disponible à certains points de vente dont le Café du marché, la caisse populaire de Saint-Romuald ainsi qu’aux Délices d’Angkor.


Article de Marie-Christine Patry. Reproduit avec autorisation.


Catégorie(s) : Non classé

Publié le mercredi 18 juin 2008 à 7:29
Modifié le jeudi 8 avril 2021 à 21:47

Poster un commentaire