6
Déc
2017

Carpe Diem : la démolition de l’église a débuté

Article de Aude Malaret. Le Journal de Lévis.

Le projet d’habitation de 45 logements, qui sera construit sur le site de l’église Sainte-Bernadette-Soubirous à Lauzon, a été présenté par ses promoteurs, le 27 novembre, alors que la démolition de l’ancien édifice religieux commençait au même moment.

Les représentants de la paroisse Saint-Joseph, de la Coopérative de solidarité en habitation Carpe Diem et du Groupe de ressources techniques (GRT) Nouvel Habitat

La construction de l’immeuble d’habitation communautaire devrait donc débuter au printemps prochain. La coopérative a prévu de lancer un appel d’offres pour les travaux de construction dans les prochains jours.

« L’immeuble de 4 étages offrira 45 unités de logements abordables de typologie diverses, à forte composante familiale. En plus d’offrir un espace de vie pour des ménages à revenus modestes, la Coopérative offrira des locaux au Club de l’âge d’or et au Cercle des Fermières du secteur, de même qu’un local pour la paroisse. Une salle communautaire ouverte à la population et pouvant accueillir une centaine de personnes sera aussi aménagée », a précisé Alain Marcoux, directeur général du GRT Nouvel Habitat, l’organisme accompagnateur du projet.

Un lieu pour la communauté
Après la fermeture au culte de l’église le 7 octobre 2012, déclarée en surplus dans le cadre d’un plan directeur d’immobilier, et l’appel d’offres public, la paroisse a souhaité privilégier un projet social, dans la continuité de son action, mais sous une autre forme. Les discussions ont ainsi permis l’aboutissement d’un projet qui favorise le développement communautaire. Parmi ses exigences, la paroisse demandait que les organismes hébergés auparavant dans l’église soient pris en compte dans le projet.

Si de nombreuses prolongations de délai ont été accordées par la paroisse pour permettre l’aboutissement et le financement du projet, elle a finalement dit « oui » à un projet source de vie pour le milieu, selon ses représentants. « Nous sommes très heureux d’être associés au projet de la coopérative Carpe Diem. Dans ce projet coopératif, ce sont les valeurs d’entraide et de solidarité qui sont au cœur des préoccupations de notre paroisse, qui vont se perpétuer dans ce projet coopératif », a mentionné l’abbé Paolo Maheux, curé de la paroisse. « Bien plus qu’une vente, c’est un partenariat que nous avons conclu », a ajouté Gaëtan Hallé, président de l’Assemblée de Fabrique de la paroisse.

Pour ses promoteurs, Carpe Diem devrait combler les besoins de diverses catégories de ménages. « L’objectif de notre coopérative est d’offrir un milieu de vie sain et abordable pour de jeunes ménages du secteur. La Coopérative offrira aussi quelques logements, avec un soutien communautaire, pour des ménages présentant des besoins particuliers, dont des jeunes adultes ayant complété un processus au sein de logements de transition ». Les organismes Centre aide et prévention jeunesse (CAPJ) et Aux Quatre Vents sont aussi associés à ce projet à titre de membres de soutien.

Sans oublier le cheminement réalisé avec la communauté chrétienne pour accepter « ce sacrifice », la destruction d’un bâtiment qui a été un lieu identitaire pour la communauté. Mais les souvenirs des moments vécus demeurent et les regards se tournent maintenant vers l’avenir.


Reproduit avec autorisation.


Catégorie(s) : Non classé

Publié le mercredi 6 décembre 2017 à 9:40
Modifié le mercredi 6 décembre 2017 à 12:49

Aucun commentaire+  Commenter

  • enfin une (relative) bonne nouvelle !

Poster un commentaire