22
Nov
2010

Lévis Autrement souhaite faire office d’opposition

Article de Marie-Christine Patry. Le Journal de Lévis.

Quelques citoyens de Lévis ont décidé de se rassembler et de créer une association, Lévis autrement, afin de faire le contrepoids à l’absence d’opposition au conseil municipal. à l’origine de ce regroupement : des candidats défaits aux élections municipales de 2009, Gaston Cadrin, Nassiba Hammou et Yannick Plamondon.

« On a élu un parti unique avec 15 représentants de Lévis Force 10 et une indépendante qui ne fait pas de mal du tout à l’administration en place, pas comme les deux indépendants à Québec, a affirmé M. Cadrin lors du dévoilement de la nouvelle association citoyenne le 17 novembre dernier. La démocratie à Lévis n’est pas à son meilleur. Les citoyens sont bafoués, ne sont pas écoutés ».

C’est dans l’optique de faire le contrepoids aux décisions du conseil municipal en place avec d’autres idées que l’association a été créée. Les démarches ont débuté il y a neuf mois, à l’initiative de Nassiba Hammou. C’est la candidate défaite d’Action Lévis qui aurait sollicité M. Cadrin, aussi anciennement président au GIRAM, à entrer dans cette aventure. « Pour ma part, j’étais prêt à prendre ma retraite », a indiqué M. Cadrin.

Certains dossiers l’ont également incité à reprendre le flambeau. La destruction des boisés et des crans rocheux au profit des développements résidentiel et commercial de Roc Pointe, des Boisés Saint-Laurent et de Saint-Romuald; les affaissements de sol du secteur des Constellations et la nomination sans concours d’une directrice générale pour Célébrations Lévis 2011 à un salaire de 372 000$ pour trois ans, en sont quelques exemples.

D’autres éléments dérangent M. Cadrin, Mme Hammou et M. Plamondon, entre autres la difficulté d’accès à l’information, notamment pour les « dossiers chauds ». Ils effleurent également les risques à la proximité des élus avec les promoteurs privés, laissant planer le doute de la corruption au niveau municipal. « On veut redonner confiance aux gens comme quoi il y a moyen d’apporter des changements », souligne Mme Hammou.

Enfin, M. Cadrin souhaite que tous ceux qui ne se reconnaissent pas dans les valeurs de l’administration municipale en place s’impliquent ou supporte la nouvelle association citoyenne. Il est possible d’en savoir plus au www.levisautrement.org.

M. Cadrin espère que l’association, qui comporte actuellement de 60 à 70 membres, atteigne de 300 à 350 membres avant le printemps.

Vers un parti politique?
Yannick Plamondon, Gaston Cadrin et Nassiba Hammou n’excluent pas la possibilité que l’association citoyenne se transforme en parti politique. Toutefois, la transition se fera seulement si les citoyens et les membres de l’association montrent de l’intérêt à ce qu’il en soit ainsi, disent-ils. « Partir en politique sans mobilisation citoyenne n’est pas envisageable », explique M. Plamondon.


Reproduit avec autorisation.


Catégorie(s) : Non classé

Publié le lundi 22 novembre 2010 à 16:21
Modifié le mardi 9 janvier 2018 à 12:59

Poster un commentaire